Rendez-vous littéraire
Carnet de voyage : L’Italie
Carnet de voyage : L’Italie 2 octobre 2017

Voyage effectué entre le 4 et le 11 septembre 2017. Cette fois-ci, mon chéri et moi avons pris la route pour le pays de la pizza et des pâtes (parce qu’on aime manger) et des Romains (parce qu’on aime les vieilles pierres) ! Au programme : Naples, Rome et Venise.

Lundi 4 septembre

P1050152-e1506940860588 Carnet de voyage : L'Italie
Une ruelle sympa de Naples

Notre avion décolle en direction de Naples autour de 13h30. Une fois sur place, dans la patrie de la pizza, nous rejoignons le centre en bus puisque notre appartement AirBnb est situé vers la gare Stazione Centrale. Après nous êtes installés et avoir découvert notre vue sur le Vésuve, nous partons faire quelques courses et découvrons au passage l’un des problèmes principaux de Naples : la circulation. C’est bruyant, tout le monde klaxonne et traverser revient à jouer sa vie à la roulette russe ! Nous ne désespérons pourtant pas et partons en direction de la mer en suivant une autre couple de touristes qui se rend probablement au même endroit. Après plusieurs minutes de marche, il paraît évident que l’accès à la mer est loin d’être facile et il faut traverser une rocade très passante pour se rendre dans une zone industrielle plutôt désagréable. Tant pis ! Nous allons donc faire un tour dans le centre historique de Naples et nous sommes happés par la déception… Naples est une ville sale, qui sent mauvais, dans laquelle on ne se sent pas en sûreté et qui ne nous plaît pas. En revanche, La Taverna di Santa Chiara où nous allons manger le premier soir nous rassure sur les spécialités locales. Nous y mangeons beaucoup et bien et ça réchauffe le coeur ! J’y goûte d’ailleurs du Limoncello, pensant que ce n’était qu’un petit alcool pas trop fort, je suis plutôt surprise de la façon dont ça m’arrache la gorge ! No regrets, au moins j’ai tenté !

Mardi 5 septembre

P1040938-e1506940629567 Carnet de voyage : L'Italie
Herculanum

Autour de 10h, nous partons prendre le Circumvesuviana pour rejoindre Herculanum. Après une vingtaine de minutes de train, nous descendons à Ercolano Scavi. La ville d’Ercolano est jolie et bien moins désagréable que Naples, nous allons tranquillement en direction de la mer et d’Herculanum. Après avoir pris nos billets, on découvre armés de nos audioguides ce site historique de la Rome Antique qui s’avère tout bonnement extraordinaire.

Après avoir visité ce premier site, nous retournons à la gare prendre le train jusqu’à Pompéi Scavi. Si le premier site archéologique impressionne par sa conservation, le deuxième nous scotche par son étendue prodigieuse.

P1050241-500x334 Carnet de voyage : L'Italie
Maquette d’une partie du site de Pompéi – Musée Archéologique de Naples

On tombe rapidement sur le Forum plutôt grandiose et on se perd dans les petites rues avec un certain bonheur et une forme de nostalgie et de tristesse pour le terrible drame qui s’est déroulé ici.

P1050045-500x334 Carnet de voyage : L'Italie
Forum de Pompéi

Nous n’avons d’ailleurs pas eu le temps de tout visiter tant ce site est grand, une demi-journée n’est pas suffisante si vous souhaitez tout voir…

P1050048-500x334 Carnet de voyage : L'Italie
Pompéi

Mercredi 6 septembre

Après avoir laissé nos sacs à dos à un point bagages dans la gare, nous prenons le métro direction Piazza Cavour : le quartier du musée archéologique. Arrivés vers celui-ci, on redescend vers le quartier historique qui est plus vivant et plus agréable que la fois précédente. On visite deux églises, la plus grande est San Paolo Maggiore et est plutôt belle. En dessous se trouve d’ailleurs des fondations Greco Romaines, attention toutefois, si vous voulez les visiter, il faudra payer 10 euros par personne ! La plus petite des deux églises est la Santa Maria delle Anime del Purgatorio, on y prie pour éviter le purgatoire, ce qui a longtemps été prohibé dans le culte catholique.

À midi, nous mangeons à la pizzeria Antonio e Gigi Sorbillo, j’y déguste probablement la meilleure pizza de toute mon existence ! Nous partons ensuite visiter le musée pour découvrir les nombreuses pièces en provenance directe de Pompéi et Herculanum. Les mosaïques et les fresques permettent d’imaginer à quoi les villes pouvaient ressembler à l’époque et c’était probablement majestueux. On y découvre aussi les liens étroits entre la Grèce, l’Égypte et la Rome Antique.

P1050234-500x334 Carnet de voyage : L'Italie
Fresque de Sapho exposée au Musée Archéologique de Naples

Nous allons ensuite prendre le train en direction de la deuxième ville de notre périple : Rome !

Jeudi 7 septembre

Dès 10h nous partons sur les traces de la Rome Antique et nous commençons avec le Colisée malgré mes terribles ampoules aux pieds.

P1050296-e1506941188762 Carnet de voyage : L'Italie

Nous visitons cet incroyable édifice avec des guides audio qui ne sont finalement pas vraiment nécessaires pour apprécier le site. Le Colisée est aussi beau qu’impressionnant et on se balade avec un immense plaisir en son sein.

P1050279-500x334 Carnet de voyage : L'Italie

Vers 11h30, on se dirige vers le Forum Palatin qui se trouve juste à côté et on visite les vestiges du palais Impérial de Néron ainsi que de nombreuses ruines adjacentes. Une partie (encore protégée) date d’ailleurs du 8è siècle avant Jésus Christ, ce sont les plus vieilles ruines découvertes dans la ville à ce jour et elles sont étroitement liées au mythe de Romulus et Rémus. Le Forum et les vestiges des différents temples sont aussi très impressionnants et j’aurais sincèrement pu y rester des heures, mais le mal des pieds s’est fait ressentir et la faim également ! Même si nous n’avons peut-être pas tout vu, je ressors incroyablement heureuse de cette visite dans l’antiquité.

P1050348-e1506941322153 Carnet de voyage : L'Italie
Le Forum de Rome

Nous déjeunons vers 15h aux alentours de la Fontaine de Trevi qui s’avère elle aussi sincèrement magnifique malgré le monde autour, puis nous allons faire un arrêt obligatoire chez le glacier Gigliotti ! Je peux vous assurer que mon cône caramel / Nocciola n’a pas fait long feu !

P1050368-500x334 Carnet de voyage : L'Italie
Fontaine de Trevi
P1050374-500x334 Carnet de voyage : L'Italie
L’envers du décor de la Fontaine de Trevi

Nous rejoignons ensuite le Panthéon et sa coupole à l’architecture admirable. En effet, elle le Panthéon a été construit durant l’antiquité (pour être par la suite transformé en église) et sa coupole ornée d’une ouverture centrale circulaire est une prouesse de l’histoire.

P1050396-500x334 Carnet de voyage : L'Italie

Nous finissons sur la Piazza Navona avec de ses trois merveilleuses fontaines. Nous rentrons épuisés et repartons vers 20h pour dîner dans une Trattoria familiale. Après deux heures d’attentes, nous mangeons des pâtes carbonara bien trop salées !

Vendredi 8 septembre

Vers 10h nous prenons le métro direction Circo Maximus. On voit le cirque sous le Palais Impérial que nous visitions la veille puis on part visiter les Thermes de Caracalla. Ce grand complexe de la Rome Antique a été initié par l’empereur Caracalla et accueillait entre 8000 et 9000 personnes par jour. C’est très impressionnant à voir.

P1050490-500x334 Carnet de voyage : L'Italie
Thermes de Caracalla

Puis, nous marchons jusqu’au cimetière non catholique de Rome où se trouve la tombe de John Keats. Le cimetière est beau, apaisant, rempli de chats, et on s’y promène avec une certaine sérénité.

P1050514-e1506941779920 Carnet de voyage : L'Italie
Angel of Grief (L’Ange du chagrin) est une sculpture datant de 1894 sculptée par William Wetmore Story. Elle sert de tombe pour l’artiste et sa femme Emelyn Story.

 

P1050547-e1506941652806 Carnet de voyage : L'Italie
Chats ! Chats ! Chats ! (Hum)

Après un moment de recueillement sur la tombe de Keats et quelques papouilles aux chats, on part manger dans un endroit qui s’appelle Trapizzino et qui est le lieu de création des petits sandwichs à base de pâte à pizza du même nom.

Vers 15h30 nous partons visiter les catacombes de San Callisto. Le bus nous permet de découvrir quelques points de vue que nous n’avions pas eus à pieds. Les catacombes se trouvent sur la Via Appia et sont apparues vers le milieu du deuxième siècle. Elles sont parmi les plus grandes et les plus importants de Rome. Elles se visitent obligatoirement avec un guide et nous avons d’ailleurs eu la chance d’être très peu de personnes et avons pu poser les questions que nous voulions à notre guide. La visite est très intéressante même si on est loin de découvrir les 20km de souterrains et nous avons appris un certain nombre de choses.

Après être rentrés, nous terminons la journée avec une pizza et partons chercher une glace (1km à pieds pour y aller, on peut dire qu’on la méritait).

Samedi 9 septembre

Nous partons vers 11h pour la dernière ville de notre périple : Venise, et je me rends compte avec horreur que le train était en fait à 10h30 et pas à 12h30 comme je le pensais… Nous reprenons donc de nouveaux billets tandis que le poids de la culpabilité pèse sur mes épaules. Après trois heures de train, nous arrivons à Mestre et après une entrée dans notre appartement un peu folklorique (nous avons été accueillis par une mama italienne qui ne parlait pas un mot d’anglais et la communication fut difficile), nous partons en direction de Venise. Au bout de quelques arrêts de bus, quelque chose nous frappe : nous avons oublié notre appareil photo… Nous sommes donc condamnés à faire nos photos avec nos téléphones pour cette première journée. Nous nous baladons dans le quartier de San Paulo et entrons dans une jolie petite boutique de masques vénitiens qui s’appelle Benor Venezia. Le vendeur y parle français et nous explique la conception de ces masques en papier mâché et peints à la main, nous craquons pour un Piccolo.

IMG_5861-e1506941841477 Carnet de voyage : L'Italie
Quelques masques de Benor Venezia

Nous marchons ensuite jusqu’au pont du Rialto qui est l’un des ponts principaux servant à traverser le Grand Canal.

P1050648-e1506941676794 Carnet de voyage : L'Italie
Vue sur le Grand Canal et le pont du Rialto

Après cette longue marche, nous mangeons à la Trattoria Al Ponte del Megio. Je dois dire que c’est le meilleur restaurant dans lequel nous avons été durant notre voyage, j’ai encore le souvenir ému de mon Tiramitsu !

Dimanche 10 septembre

Nous arrivons à Venise vers 10h30 et prenons un vaporetto jusqu’à San Marco. Nous en profitons pour faire un certain nombre de photos tout en restant à l’abri, car il pleut beaucoup… Et ce n’est que le début de la journée ! Une fois sur la place San Marco, nous attendons pour entrer dans la Basilique, mais nous sommes refoulés à l’entrée : on ne peut pas y pénétrer avec des sacs à dos ou appareils photo. Il faut donc aller au dépôt, sauf que le temps que nous le trouvions, on nous annonce que la Basilique ferme ses portes jusqu’à 14h…

20170910_112143_HDR-e1506941801312 Carnet de voyage : L'Italie
Basilique Saint-Marc
IMG_6003-e1506941918761-375x500 Carnet de voyage : L'Italie
La montée des eaux dans le quartier San Marco

On vadrouille un peu dans le quartier en attendant, nous déjeunons au Rossa Rossa (sans savoir en le choisissant que c’est ici que Johnny Depp a mangé lorsqu’il était en tournage pour The Tourist). Puis nous retournons à San Marco qui est cette fois-ci totalement inondé. L’eau arrive à mi-mollet et nous décidons de faire demi-tour, n’ayant pas envie de nous mouiller les pieds. La visite de la Basilique est repoussée au lendemain. Nous remontons donc tranquillement, faisons un peu de shopping et rentrons pour nous reposer, car ça commence à être un peu dur avec la pluie constante et nous devons faire nos valises pour le retour.

Lundi 11 septembre

Nous partons définitivement de notre appartement vers 10h30 avec nos sacs à dos de voyage que nous laissons directement au dépôt en arrivant à Venise. Il pleut encore, mais beaucoup moins que la veille et c’est bien plus supportable. Nous visitons d’abord le Ghetto Juif de Venise, les immeubles y sont plus haut puisque le ghetto est le seul quartier où les immeubles font plus de trois étages. De 1516 à 1797, c’était l’unique endroit où les juifs de la ville avaient le droit de résider. Ça ressemble plus à une petite ville classique avec ses boutiques modernes. Clairement pas mon endroit favori de Venise…

IMG_6085-copie-e1506942034865 Carnet de voyage : L'Italie
Le Ghetto de Venise

Nous rejoignons ensuite le quartier de l’Arsenal qui lui est au contraire plutôt tourné vers les habitations et magasins de tous les jours. C’est donc encore une autre ambiance ! Une fois arrivés sur les rives, nous avons une belle vue sur le pont des Soupirs et nous commençons à attendre pour entrer dans la Basilique St Marc. Évidemment, la lagune a décidé de monter à nouveau à ce moment-là et nous nous retrouvons les pieds dans l’eau. Il faut savoir que cette partie de Venise s’affaisse progressivement. À ce jour, la Basilique s’est enfoncée de 23 cm dans le sol. Cette dernière est toutefois très jolie, je reprocherai cependant un manque d’organisation : on ne sait pas avant d’être devant les vigiles qu’on ne peut pas entrer avec les sacs à dos. Il n’est pas non plus clairement indiqué qu’une partie entière se visite avec un ticket qui s’achète à l’extérieur. Sans le précieux sésame et n’ayant pas envie de refaire la queue, nous nous contentons donc de visiter la partie accessible. C’est court, mais intense, une fois dehors, nous marchons à nouveau dans l’eau puisqu’une bonne partie du quartier San Marco est inondé…

20170910_155051-e1506941817380 Carnet de voyage : L'Italie
L’imperméable jaune fut d’une immense utilité !

Nous remontons finalement en direction de la gare, mangeons dans un mauvais restaurant et cherchons les derniers cadeaux. Puis nous récupérons nos bagages et prenons la navette fluviale qui nous mène directement à l’aéroport.

P1050655-e1506941717226 Carnet de voyage : L'Italie
Bye bye Venise !

Cette journée se terminera sur un problème avec notre avion qui décolle à 22h40 au lieu de 19h30 à cause d’un oiseau entré en collision avec l’aile lors du précédent atterrissage. Nous sommes donc rentrés chez nous un peu éreintés, mais heureux de ce beau voyage en Italie !

J’espère que cet article vous aura permis de voyager l’espace de quelques lignes ! Et si vous allez en Italie : mangez des glaces et des pizzas !

©Article écrit par , le

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Carnet de voyage : L’Italie"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Herbe Folle

Ohlala et moi qui avait envie d’aller en Italie… Eh bien j’ai encore plus envie d’y aller maintenant ^^

BookOver

Joli billet 🙂 Tu m’as donné envie de visiter Venise, en ce qui concerne Rome, c’est jusqu’ici la ville que je préfère, j’y ai déjà été deux fois, et je compte bien y retourner. Je pense que j’irai faire un tour du côté du cimetière non-catholique, des catacombes, de la villa Borghèse, quelques églises, et le quartier du Trastavere que je n’ai pas eu l’occasion d’approfondir. Je suis super heureuse que ton voyage italien t’est plut 🙂

Niognot

Merci pour ce carnet de voyage qui fait envie! Effectivement je crois que c’est le plus important en Italie: manger!!!! Bon ça va tu as réussi à faire sécher tes petons après toute cette eau? ^^

Ptitetrolle

J’adore ce genre d’article qui raconte un voyage d’un point de vue très personnel 🙂
C’est justement ce que j’ai envie de faire avec mon dernier voyage (au Vietnam pour ma part). Je ne suis jamais allée en Italie, il faudrait que j’y passe un jour, ne serait-ce que pour la gastronomie (moi gourmande ??)

Les lectures d\

Joli ! Ca me rappelle quand je suis allée à Rome et Naples (séparément) avec mes grands-parents. J’avais adoré Herculanum ! et la ville de Naples pour ma part. Nous avons aussi grimpé sur le Vésuve et c’est ce que j’ai préféré.
Pas encore allé à Venise mais j’espère que ça se fera 🙂

wpDiscuz