Chronique
13 reasons why
 Roman  Contemporain   Drame   Adolescents 
Clay Jensen ne veut pas entendre parler des enregistrements qu’Hannah Baker a laissés. Hannah est morte, ses secrets avec elle.
Pourtant, son nom figure sur ces enregistrements. Il est l’une des raisons, l’une des treize responsables de sa mort. D’abord choqué, Clay écoute les cassettes en cheminant dans la ville. Puis, il se laisse porter par la voix d’Hannah. Hannah en colère, Hannah heureuse, Hannah blessée et peut-être amoureuse de lui. C’est une jeune fille plus vivante que jamais que découvre Clay. Une fille qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…
, 03-04-2017 288 pages / 14.5 €

Clay est dévasté, la fille dont il était amoureux s’est ôté la vie, pensant probablement que plus rien ne la retenait sur cette terre. Peu de temps après, le jeune homme reçoit d’étranges cassettes audio, et lorsqu’il commence à les écouter, il retrouve la voix d’Hannah Baker. Elle s’apprête à révéler les 13 raisons, ou plutôt les 13 personnes, qui l’ont poussée au suicide. Et si Clay reçoit ces cassettes, c’est qu’il en fait partie. Mais que s’est-il vraiment passé dans la vie d’Hannah ? Et pourquoi Clay est-il impliqué ?

Quel étrange roman que 13 reasons why (anciennement 13 raisons). C’est le genre d’histoire qu’on lit en quelques heures, mais qui a le pouvoir de vous déchirer l’âme en deux. On assiste par le biais des cassettes à la lente descente aux enfers d’Hannah, l’accumulation des humiliations diverses, des rumeurs, des insultes et du moindre petit geste qui la détruisent progressivement.
De l’autre côté, on suit Clay qui écoute son amie lui expliquer les raisons de son suicide et y réagit, amenant son propre point de vue sur certains évènements. Il ne parvient pas à comprendre pourquoi son nom est associé à tout ça. Il veut savoir, et nous aussi.

Alors que les pages défilent, on s’attache à Clay et à Hannah. On se surprend même à espérer que la jeune fille ne soit pas morte et que tout ça ne soit qu’un petit jeu de vengeance. On a peur du moment fatidique, de la dernière cassette qui nous obligera à lui dire au revoir pour de bon. Et on aimerait aussi que Clay n’ait jamais à lui faire ses adieux. On ressent l’amour qu’il avait pour elle, qu’il n’a jamais été capable de lui exprimer, et on sait dès le début que c’est un garçon bien.

13 reasons why est un roman coup de poing sur le harcèlement scolaire, le slut shaming et le suicide. Jay Asher traite avec intelligence les différentes facettes de la cruauté adolescente. On voit donc les mensonges devenir des rumeurs, le jeu de certains pour trouver le point faible de leur victime et lui faire mal, les amis qui se détournent pour sauver leur réputation. Au final, chaque élément devient une véritable agression pour Hannah. Tous ces éléments poussent la jeune fille à ne plus voir le bout, elle ne sait plus comment s’en sortir. Et le clou est enfoncé dans les dernières cassettes avec des agressions physiques et l’absence d’aide de ceux qui sont là pour ça. Les messages audio qu’elle laisse derrière elle sont finalement son moyen pour se venger, mais aussi pour expliquer son geste, montrer qu’elle aurait pu être sauvée si quelqu’un lui avait tendu la main. S’il est difficile de lire la culpabilité de Clay car elle fait mal, on comprend également cet étrange besoin d’Hannah de dire que tout aurait pu être différent.
Et puis, il y a Clay qui découvre le point de vue d’Hannah, qui se rend compte de ses nombreux actes manqués et de la détresse qu’il n’a pas su déceler chez Hannah.

Finalement, on est complètement déstabilisés par cette histoire emplie de cruauté dont on connaît malheureusement déjà l’issue. On aimerait comprendre la présence de Clay sur les cassettes d’Hannah, mais on ne veut pas aller au bout. On souhaiterait pouvoir aider l’adolescente, lui dire que tout ira bien et qu’un futur est encore possible. Mais il est trop tard.

L’écriture de Jay Asher est excellente et malgré la difficulté du thème, l’auteur parvient à nous maintenir en haleine jusqu’au bout à l’aide d’une atmosphère très singulière entre suspens et malaise. La construction qui alterne sans transitions entre la voix d’Hannah et celle de Clay est au début un peu difficile à suivre, mais on s’habitue rapidement et elle permet de saisir la réaction des deux protagonistes sur un même évènement.

En Bref :13 reasons why est une histoire difficile, mais pleine de vérité sur le comportement des adolescents, le suicide, le harcèlement et la culture du viol. Ça fait mal à lire, mais ça fait aussi réfléchir et ça n’en reste pas moins un roman extrêmement bien écrit qui aurait sa place dans les lycées.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 17-04-2017

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "13 reasons why"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Halane

Tu as très bien dit les choses !

Marianne
Marianne
Une chronique qui me donne envie de découvrir ce roman. Comme tu le dis si bien, c’est le genre de livre qui manque dans les lycées mais aussi dans les collèges. Afin de sensibiliser les jeunes qui quittent l’enfance (où la différence n’existe pas, où la tolérance est présente) et qui deviennent adulte dans un monde où la critique est omniprésente, où le regard de l’autre a un impact sur soi. Mais lorsque l’on devient adulte, on arrive à s’affirmer,… Read more »
mathilde

J’ai commencé ma lecture ce matin … et en très peu de temps j’ai lu une cinquantaine de pages. Il est très agréable à lire, on est emporté. J’ai hâte de découvrir la suite.

wpDiscuz