Chronique
Aeternia, Tome 1 : La marche du prophète
 Roman  Fantasy   Adolescents   Adultes 
Leth Marek, champion d'arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu'il connaît à peine. C'est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu'il choisit de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu'il croise la route d'un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l'ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos. À Kyrenia, où l'on adore la Grande Déesse et les puissants du Temple s'entredévorent, une guerre ouverte éclate entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang. Le plus violent des combats est celui que l'on mène contre ses propres croyances.
, 22-01-2015 374 pages / 20 €

Après avoir lu La maîtresse de guerre et dévoré le premier tome du Puits des mémoires, je me sentais dans l’obligation de découvrir Aeternia, tout nouveau livre de Gabriel Katz qui se passe toujours dans le même univers.

Cette fois-ci, on embarque aux côtés de Leth Marrek, champion d’arènes retiré. Ce dernier utilise les économies de toute une vie pour se rendre dans la grande cité de Kyrenia au sein de laquelle ses deux fils vont pouvoir recevoir une éducation exemplaire. Heureux d’avoir une nouvelle chance avec ses deux enfants que leur mère lui avait enlevé des années auparavant, c’est l’esprit apaisé qu’il prend la route.

Sa rencontre avec le culte d’Ochin va pourtant tout changer. Leth Marrek va se retrouver au milieu d’une lutte de religions. Le culte de la Grande Déesse tremble face à ces nouvelles croyances qui remettent en question les fondements de Kyrenia et les grands pontes du Temple vont devoir chercher des solutions, des plus pacifiques aux plus violentes pour mettre fin à la marche du culte d’Ochin…

Gabriel Katz s’affirme à nouveau comme un grand auteur. Son écriture est toujours aussi belle, ses descriptions sont si fluides et imagées… D’habitude j’ai beaucoup de mal à comprendre les descriptions lors des actions de combat en particulier. Ici, je n’ai eu aucun problème de lecture.

J’ai aussi retrouvé les petites notes d’humours découvertes dans Le Puits des Mémoires et qui ne font qu’ajouter du charme au récit ; une note légère qui contrebalance la dureté des évènements.

Et que dire de l’histoire… On entre de plein fouet dans une guerre de religions où les complots sont légions. On en découvre une bonne partie grâce au personnage de Varian, jeune novice qui vient d’arriver au Temple de Kyrenia. D’abord mué par l’ambition, il comprend peu à peu les rouages du Temple, ses contradictions, et est autant confronté au laxisme de certains qu’à l’extrémisme d’autres. On découvre un culte pourri de l’intérieur, éloigné de ses principes de base, qui laisse le peuple dans une ignorance forcée. Ce dernier finissant immanquablement par le délaisser.

Le culte d’Ochin, quant à lui, s’adresse au petit peuple : paysans, esclaves etc. Ces gens que la Grande Déesse semble avoir oublié dans son sillage. Leth Marrek s’y joint et découvre une nouvelle forme de croyance pacifique basée sur un ancien Dieu et qui est  poursuivie par les Rédempteurs : des extrémistes religieux qui semblent vouloir repousser cette nouvelle religion.

Niveau personnages, on suit essentiellement le très sceptique Leth Marrek et son acolyte forcé : Desmeon.

J’ai adoré Desmeon, un mercenaire qui protège le culte d’Ochin. Je l’ai trouvé vraiment très drôle par son petit côté cynique et ses petites phrases bien trouvées.

J’ai aussi aimé Leth Marrek mais je préfère ne pas m’étendre à ce propos de peur de me laisser emportée dans mon élan et de vous dévoiler des choses.

Le dernier personnage central de l’histoire est Varian, un jeune garçon aux grandes ambitions mais qui est aussi très malin, prêt à tout pour ses convictions au risque de perdre la foi au passage…

J’ai du mal à trouver les mots pour exprimer ce que j’ai ressenti durant cette lecture… Tout d’abord, j’ai été prise dans le flot du roman, il était presque impossible de le lâcher, je voulais la fin, et quand elle est arrivée j’ai été profondément frustrée.
La fin est particulièrement marquante, inattendu, elle vous frappe en plein coeur, vous laisse hébété, hagard, avide de lire la suite. Malheureusement la suite, ce n’est pas pour demain. Alors en attendant je reste choquée, dans l’attente du second tome. Il est certain que je me jetterai dessus à sa sortie…

En Bref :Si vous aimez la fantasy, je n’ai qu’une chose à vous dire : Jetez-vous dessus ! Aeternia est une pépite ; un coup de cœur à découvrir. Le roman est mené d’une main de maître et la fin m’a sincèrement ébranlée. Je vais mettre beaucoup de temps à m’en remettre !
Je dois aussi soulever le fait qu’Aeternia est bien plus qu’un récit de fantasy, c’est un roman qui amène à réfléchir sur l’absurdité des guerres de religions et sur les croyances grâce à des arguments percutants et bourrés d’intelligence… 

Gabriel Katz, si vous me lisez : Merci infiniment pour ce grand moment de lecture.
Coup de coeur Coup de coeur
©Chronique écrite par , le 18-02-2015

10
Poster un Commentaire

avatar
9 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
erikiaNimgarthielle McLogan HolmestopobibliotecaSaefielles-chroniques-de-Johanne Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
erikia

Je viens de découvrir ton blog et j'aime tes chroniques elle sont dynamique ! Concernant le livre ta chronique m'a donné envie de le lire ! Il m'a l'air vraiment pas mal 🙂
Erikia.

Nimgarthielle McLogan Holmes

Je l'ai lu il y a peu et j'ai aussi adoré! Comme quoi c'est un réel coup de coeur! Et puis, cette fin! RAH! J'ai voulu jeter mon livre de rage, mais je me suis retenue xD! Gabriel Katz est un grand auteur à n'en point douter et un maître dans l'art du suspens!Je partage ton avis en tout cas!Ce roman m'a donné envie de lire les autres de l'auteur :). J'espère que le tome 2 sort sous peu, parce… Read more »

topobiblioteca

J'ai très envie de découvrir cet auteur !

les-chroniques-de-Johanne

Je ne lis que des chroniques positives sur ce roman, j'aimerai bien découvrir cet auteur, merci :).

Flora

Non mais la chronique de Bouchon, puis la tienne… Comment je fais pour résister, moi ? :p Et dire que j'ai Le Puits des mémoires et La Maîtresse de guerre dans ma PAL depuis plus d'un an, il faut que je les en sorte ! Et voilà que j'ai envie de me jeter sur celui-ci, maintenant… Mais je vais être sage et attendre que le T2 sorte, comme ça, je ne serai pas aussi frustrée que vous, mouhahaha.