Chronique
Aeternia, Tome 2 : L’envers du monde
 Roman  Fantasy   Adolescents   Adultes 
C’est l’heure du duel décisif entre les deux camps qui s’entre-déchirent pour la cité mère de Kyrenia. Deux champions vont s’affronter sur le sable de l’arène, un combat qui peut faire basculer le destin d’un peuple entier. Mais quelques heures à peine avant le coup de gong, le culte du Prophète a perdu son champion. Qui affrontera le Corbeau, redoutable gladiateur du Temple ?
Déchirée par les luttes de pouvoir, la plus grande cité du monde est au bord de la guerre civile. Le culte millénaire de la Grand déesse, menacé par celui d’Ochin qui se répand comme un raz-de-marée, n’a plus qu’un recours : la violence. Entre complots, combats et trahisons, chacun lutte pour sauver sa place et parfois sa vie…
, 27-08-2015 416 pages / 20 €

// Attention, cette chronique – et le synopsis – contiennent de GROS spoilers sur le premier tome ! //

Le culte de la Grande Déesse et celui d’Ochin s’entredéchirent plus que jamais. Alors que les croyants d’Ochin se sont installés dans une baronnie proche de Kyrenia, un duel est organisé entre deux gladiateurs représentants chacun une religion. L’issue de ce combat décidera si, oui ou non, le culte d’Ochin peut fouler les terres Kyréniennes. Mais Leth Marrek, le champion d’Ochin a été déclaré mort, un autre va devoir prendre sa place pour sauver le culte.
La guerre civile est plus proche que jamais, qui remportera cette guerre de pouvoirs ? Qui saura lutter jusqu’au bout pour sauver sa vie ?

Après un premier tome aussi grandiose que frustrant, je dois bien avouer que j’avais peur de me plonger dans ce deuxième et dernier tome d’Aeternia. J’étais simplement terrifiée de découvrir avec quels stratagèmes machiavéliques Gabriel Katz allait me briser le cœur.

Mais dès la première ligne, ma peur a été balayée par la force du roman et j’ai été entièrement absorbée par l’univers de cette histoire brillante. Tant pis pour mon cœur !

Un petit rappel du contexte dans lequel Mr Katz nous avait abandonnés : Leth Marrek, ancien champion d’arènes avait rejoint le culte d’Ochin afin de venger la mort de ses enfants massacrés par les terribles Rédempteurs. Il faisait la connaissance d’un drôle de mercenaire : Desmeon et d’une jolie prêtresse : Nessirya, ainsi que de l’intendant du culte, Annoa.

Après s’être installé dans l’enceinte de la baronnie de Ridan, le culte d’Ochin a été menacé par celui de la Grande Déesse, installé depuis des milliers d’années. Varian, jeune novice du Temple de la Déesse est parvenu à empêcher le massacre grâce à un ancien édit permettant de régler les conflits grâce à un combat organisé entre deux champions.
Mais Leth Marrek à découvert que le culte d’Ochin était aussi pourri de l’intérieur que celui de la Grande Déesse. Cette révélation lui ayant valu un coup de poignard dans le dos – littéralement et métaphoriquement parlant – de Nessirya.

Fin du premier tome. À ce moment là, je crois que j’ai maudit Gabriel Katz du plus profond de mon âme avec mes amies blogueuses. Le pauvre a du en avoir des acouphènes pendant des jours.

Si le premier tome se concentrait donc essentiellement sur Leth Marrek, le second va nous permettre de suivre Desmeon. Dès les premières pages on en apprend beaucoup sur ce mercenaire que j’avais déjà aimé dans le premier volet et que j’ai encore plus apprécié ici. Desmeon est drôle, touchant et fascinant à la fois. Son passé m’a scotchée, je ne m’y attendais pas vraiment. Et je ne vous en dis pas plus, rassurez-vous, vous saurez tout dès les premières pages. Je crois que quelque part, Desmeon m’a touchée en plein cœur, il est entré dans mon panthéon des personnages aussi complexes qu’inoubliables…

On retrouve également Varian, empêtré dans ses nouvelles obligations de chroniqueurs, le jeune homme semble douter de plus en plus de la véracité de sa croyance.

On découvre aussi un peu plus Synden, la jeune prostituée qui pourrait faire trembler le Temple en dévoilant qu’elle partageait la couche du dernier Grand Prêtre assassiné. Je me suis énormément attachée à elle et à sa grande force de caractère ainsi qu’à sa franchise agréable.

Et la franchise, ce n’est pas le point fort de cette *mot violent, insultant et barbare* de Nessirya. Sa présence pleine d’hypocrisie m’a donné envie de l’étrangler même si certaines actions nous montrent qu’elle n’est rien d’autre qu’une jeune femme perdue. Cela ne m’empêche pas de la haïr très fort.

Vous le comprenez donc aisément, les personnages d’Aeternia sont bluffants de réalisme. Ils sont difficiles à appréhender, torturés, dotés de sentiments et d’émotions à vous hérisser les poils des bras. Vivre à leurs côtés pendant presque 400 pages, c’est prendre le risque de les aimer ou, pour certains, les haïr à jamais.

Et l’histoire, mais que dire de l’histoire ?!

C’est incroyable, plein d’actions, de retournements de situations, de découvertes toutes plus affolantes les unes que les autres. Et puis, il faut avouer qu’avec un auteur comme Gabriel Katz, on n’est jamais à l’abri de rien. Quand on croit qu’il a atteint le niveau « Grand Maître » du sadisme, que ça ne peut pas être pire, il nous assène une nouvelle révélation, un nouveau choc qui donne simplement envie de hurler.

Et à la fois, on ne peut pas détester un auteur quand il nous fait vivre d’aussi grands moments que dans Aeternia, on ne peut que l’admirer… Car cette série, en seulement deux tomes, m’a fait passer par une sacré pléïade d’émotions et la complexité de cette œuvre, son pouvoir, sa capacité à nous faire rire et pleurer, ne vaut rien d’autre qu’un des plus gros coup de cœur de l’histoire du blog.

Car le tout est non seulement bien écrit, mais il vous plonge jusqu’à la moelle dans cette ambiance qui devient de plus en plus oppressante tandis que les choses s’accélèrent, s’affolent et vous font tourner les pages à une vitesse astronomique pour savoir encore et toujours la suite.

Quant à la fin… C’était si logique et si cruel à la fois. Même si mon cœur saigne, je ne pouvais pas rêver d’une meilleure fin que j’espère, vous serez nombreux à découvrir.

J’ai hâte de rencontrer Gabriel Katz en septembre pour lui en parler (si j’arrive à vaincre ma timidité maladive face aux auteurs que j’admire).

Ce que j’ai vécu pendant ma lecture en quelques gifs

Quand j’ai eu le livre entre les mains.giphy Aeternia, Tome 2 : L'envers du monde
Quand je me suis décidée à débuter malgré ma peur.im_ready_game_of_thrones Aeternia, Tome 2 : L'envers du monde 
Quand Nessirya est apparue.I-Will-Find-You-And-I-Will-Kill-You-Liam-Neeson-In-Taken_zps15435862 Aeternia, Tome 2 : L'envers du monde
Quand les premières révélations sont arrivées.5fc283f7323348a77a3d503765297658 Aeternia, Tome 2 : L'envers du monde
Quand Nessirya est apparue bis.tumblr_lvinjxq8rp1r76lino1_400 Aeternia, Tome 2 : L'envers du monde
Quand les choses se sont un peu calmées, que d’autres choses se sont mises en places.tumblr_n06cm6pYeL1rl87r9o1_500 Aeternia, Tome 2 : L'envers du monde
Quand de nouvelles révélations ont été faîtes et que la fin était très proche.29683-Emma-Stone-no-no-no-gif-XKS51 Aeternia, Tome 2 : L'envers du monde
Quand j’ai terminé mon livre et que je me suis rendue compte qu’un des meilleurs livres que j’avais lu cette année était fini.tumblr_inline_nrgdokRAKv1qf3shs_500 Aeternia, Tome 2 : L'envers du monde
En Bref :Aeternia, L’envers du monde est un concentré de tout ce qui fait les meilleurs romans de fantasy : une superbe écriture, des personnages charismatiques, une histoire pleine de tension et de rebondissements…
Ce second et dernier tome me permet donc d’affirmer qu’Aeternia est une série coup de cœur, une de celle que l’on n’oublie jamais car elle vous marque pour toujours.
Coup de coeur Coup de coeur
©Chronique écrite par , le 27-07-2015

6
Poster un Commentaire

avatar
6 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
SolessorManon MarieliradoBoombambi_slaughter Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Solessor

J'avais déjà hâte de lire la suite, maintenant c'est encore pire ! Chouette chronique, et j'aime beaucoup l'idée du résumé en GIF ! 😉

Manon Marie

J'ai beaucoup aimé le premier tome qui était une belle découverte ! Je ne savais pas que la suite était sortie !! Et après avoir lu ton article, elle a l'air aussi géniale que le premier livre 🙂

lirado

tu me mets l'eau à la bouche ! Hate de découvrir cette suite 😉

Boom

Olala je note ce roman, tu me donnes trop envie de le découvrir 😀

bambi_slaughter

On peut dire que ta chronique fait très envie. J'ai bien aimé le premier tome mais comme j'ai fini par adorer le second et le dernier tome de la trilogie Le puits des mémoires alors que le premier m'avait juste plu, je suis très contente de la sortie prochaine de celui là. Mais je ne savais pas que c'était un diptyque. ^^