Chronique
Arena 13, Tome 1
 Roman  Dystopie   Science-Fiction   Adolescents 
Les temps sont funestes pour l’humanité qui a presque disparu de la Terre, vaincue par des machines douées de conscience. Les derniers humains vivent confinés dans le pays de Midgard, entourés par une infranchissable barrière de brouillard. Dans une citadelle vit une sinistre créature, Hob, qui exerce une tyrannie sanglante sur la population.
, 05-11-2015 400 pages / 15.9 €

Leif est un adolescent orphelin. Lorsqu’il gagne un ticket qui lui permet de choisir l’entraîneur de son choix et de faire ses preuves dans les arènes de Gindeen, le garçon se précipite chez Tyron, réputé être le meilleur entraîneur. Pas très emballé à l’idée de prendre sous son aile un jeune paysan, ce dernier va vite changer d’avis face au talent de Leif.

J’avoue n’avoir jamais lu la série de L’Epouvanteur alors que je possède le premier tome depuis sa sortie en 2005 (Ca explique en même temps depuis combien de temps j’entretien ma PAL).

Arena 13 est donc mon premier contact avec l’imaginaire de Joseph Delaney, et il a été excellent !

L’univers tout d’abord est très singulier. On découvre un monde où les humains vivent dans une zone fermée : Midgard. Ils y sont surveillés par des Djinns, des machines qui ont prit conscience de leurs existences et ont développé une pensée.

A Midgard, dans la ville de Gindeen, se trouve La Roue, une arène qui n’est pas sans rappeler les combats de gladiateurs de la Rome Antique (qui n’étaient finalement que rarement mortels). Pourtant, les combats y sont différents, les combattants utilisent des lacres (pour simulacres), sorte de machines humanoïdes programmées pour les protéger. L’un des combattant se trouve en position Min avec un seul lacre, l’autre en Maj avec trois. La défaite est symbolisée par une simple coupure sacrificielle. Les combats à mort sont rares, le principe de l’arène est avant tout de gagner de l’argent grâce aux paris et de distraire les gens.

L’arène 13 est donc la plus prestigieuse, le dernier niveau, mais elle est aussi la plus dangereuse. Hob, l’entité qui dirige Midgard, peut y venir à tout moment et réclamer un duel à mort.

Voilà pour le contexte, comme vous pouvez le constater, il est dense, presque complexe quand on commence la lecture et qu’il faut assimiler tout un nouveau monde, de nouveaux termes et de nombreuses explications techniques. Suivre Leif devient un avantage puisque, comme lui, nous sommes des débutants en ce qui concerne l’arène.

Joseph Delaney parvient pourtant, avec une grande habileté, à nous faire saisir tous les enjeux de son monde. J’ai adoré m’y plonger et découvrir tous ses rouages, ainsi que l’intrigue qui se met doucement en place et dont je ne vous parlerai pas pour vous laisser le suspens entier. Je pense qu’Arena 13 fait parti de ces romans qui se savourent sans en savoir trop. Il se dévoile petit à petit pour vous laisser sur une seule et unique pensée à la dernière page : « Quand sort la suite ? »

Niveau personnages, j’ai beaucoup aimé la relation mentor / apprenti qui se met en place entre Leif et Tyron, c’est vraiment prometteur pour la suite.

Les personnages secondaires sont aussi très fouillés, on les aime ou les déteste mais ils ont tous une certaine matière qui en fait plus qu’un simple paysage.

Seul petit point noir au tableau : Kwin, la fille de Tyron. Je ne l’ai pas du tout aimée, je l’ai trouvée capricieuse et incroyablement égoïste. Si j’avais pu, je lui aurai volontiers collé une ou deux baffes.

C’est donc presque un coup de cœur pour ce premier tome d’une série très prometteuse. J’ai non seulement hâte de retrouver Leif dans la suite de ses aventures, mais je suis également curieuse de découvrir la série de L’épouvanteur.

En Bref :Arena 13 est un roman palpitant, d’une densité étonnante. Joseph Delaney y crée un univers complet, travaillé, dans lequel on se plonge avec une joie presque enfantine. J’ai passé un excellent moment à découvrir Leif, ses amis et la ville de Gindeen, j’ai hâte de lire la suite pour en découvrir encore plus.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 28-11-2015

6
Poster un Commentaire

avatar
6 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
un grand lecteur...latetedansleslivresValentine PumpkinsFlorenceHerbe Folle Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
un grand lecteur...

J'ai trouvé deux erreurs dans ta description du livre mais qui ne sont pas majeurs : Tout d'abord les combattants disposants de trois lacres se battent en position dite "mag" et non "maj" (une faute de frappe je présume 😉 ). La deuxième erreur que j'ai relevé est lorsque tu dis que Hob dirige Midgard, Hob est un monstre qui terrorise les habitants de Midgard en commettant des meurtres atroces mais le véritable dirigeant de Midgard est "Le Protecteur".

latetedansleslivres

On voit ce roman partout en ce moment! Et ton coup de coeur me donne vraiment envie de le découvrir même si je me dis qu'il serait plus raisonnable que j'attende que la suite sorte 🙂

Valentine Pumpkins

Je le note, j'ai beaucoup aimé les premiers tomes de L'Epouvanteur, il faudrait que je poursuive d'ailleurs, mais il y a tellement de tomes ^^ !

Florence

J'ai commencé L'Epouvanteur il y a peu, et j'aime beaucoup pour l'instant (j'en suis au tome 4 je crois). Du coup, je pense que je découvrirais avec plaisir d'autres de ses oeuvres. Celle-ci a l'air bien complexe encore une fois 🙂

Herbe Folle

Je veuuux voilà bravo, tu fais rallonger ma wish-list haha