Chronique
 Roman  Biographie   Historique   Adultes 
Angleterre, an I. Après la Gaule, l’Empire romain entend se rendre maître de l’île de Bretagne. Pourtant la révolte gronde parmi les Celtes, avec à leur tête Boudicca, la chef du clan icène. Qui est cette reine qui va raser Londres et faire trembler l’empire des aigles jusqu’à Rome ?

À la fois amante, mère et guerrière mais avant tout femme libre au destin tragique, Boudicca est la biographie historique et onirique de celle qui incarne aujourd’hui encore la révolte.
, 06-04-2017 280 pages / 18 €

Fille d’un roi malheureux, épouse, mère, reine des Icènes et chef de guerre, ce sont les différents aspects de la vie de Boudicca, une reine celte dont l’Histoire a retenu la victoire en 61 apr. J.-C. contre l’envahisseur romain et en a fait une légende outre-Manche.

C’est ce que Jean-Laurent Del Socorro choisit ici de nous conter en un court roman à l’intensité étonnante. Loin de s’arrêter au fait d’armes pour lequel on connaît Boudicca, il romance son existence et lui offre une profondeur plaisante. Très bien documenté, le récit nous transporte dans le quotidien des Celtes, leurs coutumes, leurs croyances et leur mode de vie.

Narré du point de vue de Boudicca, on découvre une héroïne qui forge son caractère au fur et à mesure que le temps passe. D’enfant un peu capricieuse qui ne cesse de chercher l’amour et la reconnaissance de son père, elle devient la fière guerrière qui tiendra tête aux Romains pour protéger son peuple. Boudicca est un personnage qu’on aime suivre malgré son côté brut de décoffrage. On découvre ses choix avec une certaine admiration pour le courage dont elle fait preuve, parfois au mépris de ce que son entourage pourrait attendre d’elle.
Son incapacité à exprimer ses émotions la rend aussi attachante et ce sont les autres protagonistes qui gravitent autour d’elle qui permettent de mieux la cerner. On notera l’influence du Druide Prydain chargé de l’éducation de Boudicca qui est un personnage passionnant lors de ses apparitions.

Boudicca est un roman que l’on pourrait qualifier de féministe, portrait de l’insoumission et d’une société celte où l’égalité existait aussi devant la guerre. Les interrogations de l’héroïne sur la place des femmes romaines son particulièrement révélatrices et souvent très justes.
Dans le conflit qui oppose Celtes et Romains, Jean-Laurent Del Socorro ne tombe pourtant pas dans le manichéisme. Il rappelle avec intelligence qu’avant l’arrivée de Néron au pouvoir, le commerce et un semblant de paix subsistaient entre les deux camps malgré l’omniprésence des Romains.

On ressort de ce roman avec l’envie d’en apprendre plus et de consulter à notre tour la documentation existante sur la reine guerrière Boudicca. L’auteur réussit donc à merveille le pari de faire d’une femme dont on connaît peu de choses, une héroïne consistante et crédible en se basant sur un contexte historique.

En Bref :Boudicca nous retrace le destin extraordinaire de cette femme qui a su marquer l’Histoire. Très court, le roman n’en est pas moins immersif grâce à une excellente documentation et une plume d’exception qui vous fera vivre au rythme de la reine des Icènes.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 26-06-2018

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Marion Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Marion

Ce roman fut une bonne surprise. J’ai aimé le côté historique, mais aussi féministe de cette histoire. Boudicca est un personnage historique que j’ai toujours trouvé fascinant et l’auteur a su la retranscrire telle que je l’imaginais.