Chronique
 Roman  Fantastique   Adolescents 
Jason, adolescent médiocre surnommé Brainless, habite Vermillion, petite ville du Dakota du Sud où la
jeunesse s’ennuie. Tous les jours, Brainless se fait une injection de formol, pour ne pas pourrir. Depuis qu’il
est mort, étouffé par une ingestion massive de maïs, les deux hémisphères de son cerveau peinent à communiquer. Son estomac ne digère que de la viande crue. Il a cessé de dormir et de respirer.
En dehors de
cela, son quotidien n’a pas beaucoup changé depuis qu’il est atteint du SCJH – le syndrome de coma homéostasique juvénile, une nouvelle maladie touchant les adolescents, de plus en plus répandue aux États-Unis – depuis qu’il est un zombie, autrement dit… Il lui arrive seulement, de temps à autres, de se demander quel goût a le cerveau humain. Mais parmi ses camarades de classe, certains ont des projets bien plus macabres.
, 21-05-2015 288 pages / 16 €

Jason est un garçon qui n’a jamais vraiment fait preuve de beaucoup d’intelligence, ce qui lui a valu très tôt le surnom de Brainless. Pourtant, le jeune homme ne s’en formalise pas et vit sa vie de « naze » comme il l’entend. Jusqu’au jour ou Jason meurt et revient à la vie, devenant un zombie. Le garçon n’aura jamais aussi bien porté son surnom…

En mai dernier, Gulf Stream lançait la collection Electrogène avec ce titre originale et qui sort des sentiers battus. Et Brainless ne pourra que vous donner envie de découvrir les autres titres de la collection.

On entre donc dans le quotidien de Jason, une vie presque banale si ce n’est son Syndrome de Coma Homéostatique Juvénile, autrement dit : sa transformation en zombie. Soumis à ses injections de formol quotidiennes et à un régime composé de viande crue faisandée, Jason continue de se rendre chaque matin au lycée de Vermillon et y côtoie ses camarades. Parmi ceux-ci, on trouve Cassidy, jolie adolescente qui le sait et en joue, créatrice du club de Salope. Son but est de mettre dans son lit Tony, le capitaine de l’équipe de football américain. Mais ce dernier n’a d’yeux que pour Cathy, la gothique rebelle. Il y a aussi Ryan, unique copain de Brainless, obèse et légèrement pervers, ainsi que Jim et Tom, deux adolescents parfaits qui cachent habilement les facettes les plus sombres de leur personnalité.

Avec une immense intelligence, l’auteur nous dépeint le portrait de ces lycéens qui gravitent autour de Brainless. On les suit et les découvre tout à tour, on observe leurs faiblesses, leurs peurs, mais aussi la cruauté dont ils peuvent faire preuve les uns avec les autres. La critique de la société américaine est également présente. Ryan n’est pas un « poussin obèse » pour rien, la junk food l’a un peu aidé, et la facilité avec laquelle nos deux sociopathes se procurent des armes est aberrante.

En caricaturant ce lycée typiquement américain, Jérôme Noirez va aussi aborder des sujets de fonds, inhérents à tous les adolescents, avec un humour ravageur. Ainsi, on découvre les ravages de l’exclusion, la différence, le besoin de se créer un personnage dans cette micro société, mais aussi l’amour…
On suit également de très près la préparation de la fusillade qui va ravager le lycée de Vermillon. Ce n’est pas un secret, ni un spoiler, elle est abordée dès les premières pages dans un prologue efficace. Cela crée un vrai sentiment d’attente : Comment ? Pourquoi ? Que va-t-il vraiment se passer durant cette terrible journée ?

Jérôme Noirez réussit le tour de force de faire que le fond de son histoire, soit aussi bon que la forme. J’ai dévoré Brainless à une vitesse folle, la même qu’il faut à Jason pour gober un petit bout de cerveau. Les codes des histoires de zombie sont habilement détournés et on se trouve devant un roman plein d’humour et étrangement plein de vie, impossible à lâcher jusqu’à la dernière page.

En Bref :Gulf Stream n’aurait pas pu mieux choisir pour lancer sa collection Electrogène. Brainless est un roman passionnant mené d’une main de maître par Jérôme Noirez. Il nous offre un portrait à la fois drôle et tragique d’un lycée américain, sur fond d’histoire de zombies friands de cervelles.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 13-11-2015

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Alexia HocquetJiji SchmidtLe Chat du Cheshire Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Alexia Hocquet

Je trouve que tous les livres de Gulfstream valent la peine en fait. J'ai rajouté celui-ci dans ma WL. Il me paraît vraiment bien, vu la chronique que tu as faite dessus.

Jiji Schmidt

Je comptais l'acheter à Montreuil et me le faire dédicacer 😀

Le Chat du Cheshire

Un excellent roman, parfois dur mais souvent touchant ! Je suis contente que tu l'ait apprécié également 🙂