Chronique
Chroniques Lunaires, Tome 1 : Cinder
 Roman  Romance   Science-Fiction   Adolescents 
A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire un paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre. Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune ! Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.
Même dans le futur,
les histoires commencent par
« il était une fois »
, 07-03-2013 412 pages / 17.9 €

Ça faisait longtemps que je voulais sortir Cinder de ma PAL car, dès sa sortie, ce roman m’avait vraiment intriguée. Étant une grande fan des réadaptations de contes de fées je ne pouvais pas passer à côté.

Cinder est donc librement inspiré du conte de Cendrillon mais le transpose dans un univers futuriste. L’héroïne est une jeune cyborg qui travaille en tant que mécanicienne. Tous ses salaires sont versés à sa belle mère ; Adri, qui la traite des pires façons possible. Cinder ne rêve que de liberté et d’évasion mais son statut de pupille d’Adri et le fait qu’elle soit moitié humaine – moitié robot ne lui permet pas de réaliser ce qu’elle désire le plus : partir. Il y a, bien sûr, une romance et un prince, le prince Kai, celui par qui tout commence. A cela se mêle une guerre psychologique et politique avec la terrible reine de la Lune et un combat scientifique pour la survie de l’espèce humaine auquel Cinder se retrouve mêlée sans le vouloir.

Cinder est un personnage qu’on ne peut qu’apprécier en raison de ses diverses qualités. Je l’ai trouvé forte, sensée et intelligente. Sa vie n’est pas facile mais des choses font qu’elle y est tout de même attachée, notamment sa petite sœur : Peony et un androïde qui l’aide à accomplir ses tâches : Iko. Je n’ai jamais été déçue par elle tout au long de l’histoire et elle est bien loin de la jeune fille naïve et fleur bleue à laquelle je m’attendais.

Kai est également un garçon que j’ai trouvé sympathique tout au long de l’histoire même si j’ai finis par le trouver trop bien pour être honnête, presque énervant. D’autres personnages sont présents au fil du roman, notamment Adri : La marâtre, ou le Docteur Erland que j’ai bien aimé. Mais la plus terrifiante de tous reste la reine de la Lune : Levana, dont je ne dirais rien pour ne pas gâcher l’effet qu’elle produit et que j’ai trouvé particulièrement angoissante à imaginer.

Ce roman se lit donc très bien, même si j’ai découvert très rapidement les ficelles de l’histoire, j’ai eu cette forme d’addiction qui fait qu’on se demande toujours ce qui va se passer et comment nos héros vont faire face aux situations qui s’annoncent… J’ai particulièrement aimé le fait que la narration à la troisième personne, ait permis à Marissa Meyer de nous donner, de temps en temps, le point de vue du Prince et de nous montrer une façade de lui qu’on n’aurait pas pu connaître autrement.
La réécriture de Cendrillon est très bien menée et garde les codes de l’histoire tout en modifiant profondément la forme. Quelques clins d’oeils sont distillés, par ci par là, en références au conte de Perrault et à l’adaptation des studios Disney ce que j’ai également apprécié. En revanche j’ai été plutôt surprise par la fin, je pensais découvrir un autre personnage dans le prochain tome, ce qui ne sera visiblement pas le cas – du moins pas entièrement par rapport au résumé du tome 2. Ca ne me déplaît pas puisque j’aime beaucoup Cinder, mais ça m’a déroutée m’attendant à clore cette intrigue. J’attends la suite avec impatience pour découvrir la suite des aventures de cette Cendrillon du futur.

En Bref :Une très belle réécriture comme je les aime qui réussi parfaitement à allier la nouveauté avec les bases d’un conte culte. J’ai aimé les personnages, en particulier l’héroïne, et l’histoire est très bien écrite. L’intrigue m’a fascinée du début à la fin me faisant passer de l’angoisse pour les héros au soulagement lors de petites victoires. Marissa Meyer réussi un tour de force en adaptant une histoire aussi connue de façon si subtile que radicale.
5 / 5 5 / 5

En lecture commune avec Bookish Girl du blog Sous ma couverture

©Chronique écrite par , le 24-09-2013

27
Poster un Commentaire

avatar
17 Comment threads
10 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Alex DaviesLiphéoPhebusaLaeti1304Anne-C Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Alex Davies

Gros coup de coeur pour ce livre ! J'ai hâte de me mettre à Scarlet d'ailleurs.

PS : ta chronique est géniale !

Liphéo

Il me faut ce livre ! Surtout que la couverture du deuxième tome est magnifique !! *-*

Phebusa

Bon et bien de toute façon, il faut absolument que je le lise. Ta chronique est géniale et donne très envie. J'adore les réécritures de contes de fées. Je suis triste car je ne pourrai sans doute pas le lire avant novembre alors qu'il me regarde depuis le mois d'août >< J'ai trop de SP qui attendent..

Laeti1304

Il est dans ma wish celui-là ! Pas le teeeeemps xD
D'ailleurs, je l'ai vu au Portugal, la couverture était tellement plus jolie que je l'ai carrément prise en photo xD
Bisouuuuuuus !

Anne-C

<3 (Ce coeur dit tout ce que j'ai à dire)