Chronique
Comme un livre ouvert
 Roman  Contemporain   Romance   Adolescents 
Ashleigh Walker est amoureuse. Au sens le plus intense et bouleversant du terme. Un amour inconditionnel qui la consume. De quoi oublier de s'inquiéter pour ses mauvais résultats scolaires. De quoi lui faire oublier le mariage de ses parents qui s'effondre. Il y a juste une chose qui la perturbe… Pourquoi n'est-ce pas Dylan, son petit ami qui la met dans cet état, mais plutôt Mademoiselle Murray, sa prof d'anglais ?
, 04-02-2016 306 pages / 17 €

Ashleigh est une adolescente un poil rebelle. Elle préfère souvent traîner avec son amie Cat, plutôt qu’aller en cours. Sa vie est brutalement bouleversée lorsque ses parents lui annoncent qu’ils vont divorcer. Ash se concentre alors sur son histoire d’amour avec Dylan. Mais à force de se focaliser sur le garçon, sa meilleure amie craque et les deuxcopines se disputent. Ash se sent seule, abandonnée et c’est sa professeur de français qui va lui redonner le sourire et faire naître de drôles de sentiments en elle.

On assiste donc à un total chamboulement dans la vie de l’héroïne. Ashleigh est une jeune fille confrontée à toutes les difficultés qui vont avec l’adolescence : regard sur soi, regard des autres, relations familiales et amicales. On s’attache facilement à elle malgré son langage un peu vulgaire de temps en temps. On découvre une adolescente fragile qui fait parfois semblant d’être forte. Ashleigh est bourrée de défauts, mais n’en est pas moins hyper sympathique. Sa relation avec sa mère est très touchante et j’ai beaucoup apprécié toute cette facette de l’histoire, cette tendresse et l’amour qu’on voit entre la mère et la fille.

Le divorce et la situation d’Ashleigh qui se retrouve un peu au milieu se placent donc comme un des thèmes centraux de l’histoire. Pourtant, le sujet principal de Comme un livre ouvert est l’homosexualité. La thématique est de plus en plus fréquente dans les romans contemporains pour ados (j’ai envie de dire qu’il était temps), mais j’ai trouvé que l’auteur offrait ici une dose de douceur inédite. La prise de conscience se fait comme un long glissement vers une nature qu’Ashleigh ne soupçonnait pas encore, du moins pas totalement. La jeune fille doute, ne sait pas comment réagir, mais se rend compte que c’est elle et qu’elle ne doit pas changer ce qu’elle est pour les autres.

J’ai trouvé que Liz Kessler abordait donc la découverte de l’homosexualité avec subtilité. Et elle ne s’arrête pas là, puisque, comme je l’ai souligné, elle parle aussi de l’amitié et des relations en tout genre, de la difficulté pour une adolescente de voir ses parents se séparer et refaire leurs vies. De tout ça, l’auteur retient finalement beaucoup de positif et nous l’offre dans une belle vague de fraîcheur.

Grâce à une plume habile, Liz Kessler nous plonge donc dans une histoire forte, dont les pages se tournent avec une rapidité déconcertante.
On pourrait reprocher une trop grande facilité dans les situations que vit Ashleigh, elle ne se confronte jamais à rien d’insurmontable, mais finalement, ce n’est pas un point négatif à mes yeux. Tout simplement parce que cette lecture est légère, tendre et fraîche, et parfois, ça fait du bien.

En Bref :Comme un livre ouvert est un beau roman sur l’homosexualité, empreint d’une vraie délicatesse et de douceur. Il lève le voile sur une thématique adolescente sans en faire trop et nous offre un bon et agréable moment de lecture.
4 / 5 4 / 5
©Chronique écrite par , le 03-06-2016

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
ChessSaefielMugs & books Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Chess

Celui-ci me tente énormément !

Mugs & books

J’ai acheté ce livre le mois dernier et je dois dire que vu les avis que j’avais lu par la suite j’avais peur de me lancer ! Ta chronique m’a redonné envie de découvrir ce livre, il ne restera donc pas longtemps dans ma pal. Je pense le sortir quand je serais en vacances.
A bientôt et merci ! 😉