Chronique
Dans de beaux draps
 Roman  Contemporain   Drame   Adolescents 
Jade Toussaint, 16 ans, s’apprête à prendre l’avion pour voir sa meilleure amie Clem qui vit au Québec. Mais la voiture est coincée dans les embouteillages. Cela donne le temps à Jade d’apercevoir, dans une laverie, Rodolphe, son demi-frère qu’elle n’a pas vu depuis deux ans. La jeune fille se souvient…
, 29-10-2015 153 pages / 12 €

Dans la vie de Jade, comme dans celle de beaucoup d’adolescents, rien ne va. Dans sa famille recomposée, elle ne parvient pas vraiment à trouver sa place et depuis que sa meilleure copine est partie au Canada, le collège est un enfer. Accro aux réseaux sociaux, elle partage la moindre parcelle de sa vie avec ses amis virtuels. Jusqu’au jour où Rodolphe se présente à la porte, ce charmant garçon de 20 ans n’est autre qu’un demi-frère dont Jade n’avait pas connaissance. Subjuguée, la jeune fille poste une photo de Rodolphe et le fait passer pour son petit ami. Mais si elle devient rapidement populaire au collège grâce à ça, le mensonge se retourne vite contre elle jusqu’à être un véritable cauchemar.

Roman très court, mais percutant, Dans de beaux draps nous confronte à la problématique du harcèlement virtuel et la quête de popularité. Obsédée par sa côte grandissante, Jade ne prend pas réellement conscience qu’elle s’enfonce peu à peu dans un mensonge intenable. Elle n’est pourtant pas naïve, elle sait qu’elle fait quelque chose de mal, mais une fois prise dans l’engrenage, elle ne parvient plus à l’arrêter. Lorsque les choses commencent à se retourner contre elle, notamment à cause de la jalousie de certains camarades, Jade encaisse, mais ne sait plus comment réagir. Et plus elle ment, plus elle semble y croire, venant à imaginer une véritable relation avec Rodolphe.

En tant qu’adulte, on a parfois envie de secouer la jeune fille, lui montrer qu’elle est prisonnière d’une situation qu’elle a créée elle-même. Pourtant, on ne peut que se souvenir que, ados, on a tous aussi pu mentir, enjoliver la réalité pour avoir l’impression d’être plus intéressants aux yeux des autres. Car à cet âge de la vie : ce regard c’est tout. On s’attache donc à la jeune fille et plus la violence monte, plus on souhaite que tout se termine bien.

Si Jade est le personnage central, d’autres protagonistes font leur apparition. On croise certains de ses demi-frères et sœurs comme Clarisse, la sœur Intello dont Jade ne se sent pas proche, ou le petit Oui-Mais qui apporte une bonne dose de fraîcheur dans ce récit dur, presque acerbe.

Marie Colot nous plonge donc dans le quotidien de Jade et nous mène sur des sentiers difficiles, mais terriblement réalistes. Grâce à une narratrice un peu plus mâture puisqu’on débute avec une Jade de 16 ans qui revient sur les évènements. On sent un certain recul qui apporte une valeur ajoutée à l’histoire, tout comme une partie de la mise en forme qui donne l’impression d’être devant un écran (Facebook ou autre) et renforce l’idée de réalisme.

Véritable mise en garde contre les réseaux sociaux, le texte n’est pourtant pas moralisateur et amène simplement à la réflexion sur les limites à se poser lorsqu’on communique sur internet.

En Bref :Dans de beaux draps est un bon roman sur les dangers que peuvent représenter les réseaux sociaux qui ne tombe jamais dans la leçon de vie moralisatrice. On apprécie Jade, l’héroïne et on assiste avec douleur à sa lente descente aux enfers.
4 / 5 4 / 5
©Chronique écrite par , le 11-06-2016

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Julie Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Julie

Se retrouver prisonnière de son propre mensonge, qui plus est aux yeux de tous sur les réseaux sociaux ? Voilà un livre qui pourrait me plaire ^^