Chronique
Delirium, Tome 1
 Roman  Dystopie   Romance   Adolescents 
Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme la pire des maladies. Un monde où tous les jeunes subissent à leur majorité une opération du cerveau pour être immunisés. À quelques mois de ses dix-huit ans, Lena aspire presque à subir à son tour le Protocole car depuis toujours amour rime pour elle avec souffrance et danger. Jusqu’à ce qu’une rencontre inattendue fasse tout basculer. Avant, tout était simple, tout était organisé. Mais est-ce vraiment vivre que de laisser la société tout prévoir pour vous ? Vos amis, vos amours et votre avenir ? Imaginez qu’on vous prive de tout sentiment. Que la liberté ne soit plus qu’un vieux souvenir dénué de sens. Jusqu’où iriez-vous pour garder le droit d’aimer ?
, 29-02-2012 480 pages / 17.75 €

Tu sais qu’on ne peut pas être vraiment heureux si on est pas malheureux parfois, hein ?

Enfin je l’ai finis. Après une dure et longue bataille pour lire ce livre j’ai décidé de m’y mettre plus sérieusement hier soir et ait enfin pu dévorer les 150 dernières pages qu’il me restait. Mais ne vous méprenez pas, ma lenteur dans cette lecture n’a rien à voir avec l’histoire. Juste un cruel manque de temps et des lectures pour des partenariats qui m’ont retardées.

Je dois dire que dès le début je me suis prise dans cette histoire qui nous plonge dans un univers dystopique qui, pour une fois, change un peu les codes habituels. Je ne pouvais que succomber à ce roman basée sur l’amour, qui dans le monde de Lena, est tabou, interdit, dangereux même puisqu’on le considère comme une maladie: L’amor deliria nervosa. Pour cette raison tout adolescent ayant atteint ses 18 ans se voit contraint de subir une opération qui lui enlèvera la possibilité de ressentir des émotions.

Après une longue première partie de descriptions qui permet de bien entrer dans le monde de Lena et dans la ville de Portland, on découvre une belle histoire qui ne porte pas uniquement sur l’amour entre un homme et une femme, mais aussi sur l’amour amical et maternel. J’ai beaucoup aimé ces nuances qui peuvent paraître sous jacentes à l’histoire entre Alex et Lena mais ont quand même leurs importances.

D’ailleurs je me suis très vite attachée au personnage de Lena qui n’a rien au départ du personnage rebelle qu’on trouve habituellement dans la dystopie. Après avoir vu sa mère succomber à la maladie de l’amor deliria nervosa, elle est presque impatiente de passer le protocole et d’être débarassée de ce risque qui pourrait la toucher elle aussi. Quand elle se rend compte que sa meilleure amie, Hana, semble ne pas vraiment partager cet avis elle est d’ailleurs choquée et se sent mal en sa présence. Mais Lena va évoluer et après avoir vu la vie à travers les codes qu’elle a toujours connu, elle découvre peu à peu les injustices et les incohérences de son monde. Le déclic sera sa rencontre avec Alex, un jeune homme qui lui fera découvrir le vrai sens de l’amour et de la vie.

Cette histoire nous est contée par Lena. J’ai trouvé ses pensées et la description de ses émotions très fortes et j’ai beaucoup aimé suivre son évolution à travers ça. Sa découverte de l’amour, le vrai, le puissant, celui qui vous accroche le coeur est également enchanteur. L’auteur arrive parfaitement, à travers son personnage, à mettre le doigt sur ce qu’on ressent quand on est profondément amoureux de quelqu’un.

Les révélations et le cliffhanger final m’ont conquise et j’attends avec impatience de pouvoir lire le second tome pour savoir la suite !

En Bref :Ce premier tome de Delirium sera pour moi un véritable coup de coeur. J'ai aimé l'histoire et me suis prise d'affection pour le personnage de Lena. On trouve ici une histoire dystopique originale qui saura satisfaire les fans du genre tout en apportant une nouveauté thématique qui n'est pas déplaisante.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 15-05-2013

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "Delirium, Tome 1"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lyda

Comme toi j'ai beaucoup aimé ce premier tome ! Au départ j'avais peur que ce soit trop porté sur une histoire d'amour un peu niaise mais en fait pas du tout ! On s'attache aux personnages et on éprouve de la sympathie surtout pour Léna dont le personnage est bien creusé

Phebusa

En tant que fan des éditions Black Moon, je ne peux que suivre le mouvement de la Deliria ! lol. Je n'ai pas lu cette saga, mais j'en ai beaucoup entendu parler. La fin ouverte et décevante du tome 3 (selon la plupart des blogs) ne me donne pas envie de m'y mettre.
Par contre, j'adore les dystopies et c'est maintenant mon deuxième genre favori avec le fantastique 🙂

Anonyme
Anonyme

Je suis en plein dans le tome 1, j'ai eu beaucoup de mal avec les 60 premières pages car l'histoire à du mal à décoller mais après il est génial !!
Par contre en parcourant ton site je n'ai vu aucune trace de la trilogie Hunger Games ??? je te les conseils fortement. Je les ai lu avant Delirium et j'ai eu de mal à retrouver quelques choses qui soit similaire !!!

Le-coin-litteraire

J'ai adoré également ! et le tome 2 aussi. J'attends que ma bibli se procure le tome 3 😉

Marinette

Je suis contente que tu aies aimé ce premier tome =)
Perso, comme je n'ai pas spécialement apprécié, je ne pense pas continuer la saga …
J'avoue qu'en lisant ton avis, j'ai un peu l'impression d'être passé à côté de l'histoire ^^

wpDiscuz