Chronique
Dieu roule pour moi
 Roman  Contemporain   Epistolaire   Adolescents 
Bienvenue chez moi, Chrissie Jones. Mon pauvre papa pasteur, ma petite maman et mes deux foutus frères, mes cours de français, mes 13 ans et les copines qui vont avec, toutes s’impatientant de rencontrer le prince charmant. Damnit. Bienvenue à Sioux Falls, Dakota du Sud. Ses légendes indiennes, ses deux cents églises, ses phénomènes bizarres, et son bal de la pureté, au cours duquel les jeunes filles doivent promettre à leur père de rester chastes jusqu’au mariage. Ha ha ha. Oui, bienvenue dans ce trou perdu. Dieu merci, il est possible que j’ai quelques pouvoirs, susceptibles de vous étonner.
, 28-10-2015 168 pages / 14 €

Chrissie a 13 ans et vit à Sioux Falls dans le Dakota du Sud au sein d’une communauté très croyante. Le père de Chrissie en est le pasteur et la jeune adolescente semble blasée par cette situation. Pour passer le temps et se libérer de ses problèmes, elle écrit des lettres à sa correspondance Française : Emma. 

Le premier point, assez important à aborder, est que le résumé laisse imaginer des choses qui n’auront jamais lieu. Lorsque Chrissie laisse sous entendre qu’elle pourrait avoir des pouvoirs, c’est faux. Ne vous attendez pas à une dose de fantastique, vous seriez vite déçus…

Les lettres de Chrissie nous placent dans sa réalité et en tant qu’observateur. On découvre sa vie, pleine d’interdits et d’acte « blasphèmes ». Chrissie est fataliste, elle nous explique toutes ces choses avec un manque d’implication presque dérangeant. Ceci dit, on en apprend beaucoup sur cette communauté légèrement extrémiste.
Dominique Souton place son personnage dans un rôle de victime. Elle subit les extrêmes de ses parents sans pour autant se rebeller et se moque de certaines situations avec un humour caustique, parfois assez noir. La jeune adolescente est finalement une jeune fille banale qui observe sa vie avec un incroyable recul.

Malheureusement, la relation qui aurait pu être établie avec elle ne s’est pas faite. Je n’ai pas ressenti de déclic pour la jeune fille et j’ai même fini par la trouver agaçante, notamment à cause de ses nombreuses répétitions comme « Ma pauvre maman » qui rend le texte lourd.
Au final, Chrissie ne fait que pleurnicher, elle n’entre pas dans un quelconque processus de révolte et c’est peut-être ce qui manque au texte.

La description de la société américaine est également, à mon sens, un peu trop francocentrée (vue par la France). J’aurai aimé que la vie quotidienne de Chrissie ne soit pas aussi semblable à la vie de n’importe quelle ado française, que la culture américaine ressorte de ses lettres. En dehors de la communauté dans laquelle elle vit, je n’ai pas ressenti de réelle différence, peut-être que c’est également ce que voulais l’auteur mais je le regrette un peu.

Concernant la thématique religieuse, l’auteur réussit à ne pas rendre son texte moralisateur tout en nous montrant la nécessité pour une personne élevée dans une communauté très fermée, de s’ouvrir au reste du monde et aux différentes possibilités. C’est intéressant mais pas suffisamment développé à mon goût. J’aurai voulu que Chrissie en prenne vraiment conscience et s’ouvre un peu plus au monde, qu’elle teste, qu’elle se rebelle contre l’autorité religieuse et contre ses parents… Qu’elle se comporte comme une vraie adolescente en pleine crise.

Finalement, je pense que j’aurai aimé que ce roman épistolaire soit à deux voix pour compenser le sentiment négatif grandissant que j’ai ressenti à l’égard de Chrissie. Les réponses d’Emma m’ont manqué, j’aurai aimé qu’elle réagisse, qu’elle l’aide et lui donne des conseils. Cela aurait pu, à mon avis, apporté un petit plus au texte non négligeable pour le lecteur.

En Bref :Malheureusement, ce n'est pas un roman qui m'a marquée. Je n'ai pas aimé le défaitisme constant de Chrissie et, même si cette histoire se lit vite et que sa morale est intéressante, je n'ai pas réussi à m'intéresser aux confidences de l'adolescente.
2 / 5 2 / 5
©Chronique écrite par , le 28-12-2015

Poster un Commentaire

avatar