Chronique
 Roman  Contemporain   Romance   Adolescents   Adultes 
Cath et Wren sont des jumelles inséparables. Fans de Simon Snow, elles passent leur temps sur les forums consacrés à l’auteur. Mais la passion de Cath a tellement pris le pas sur sa vie que Wren lui annonce l’impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. L’une est prête à renoncer à ses rêves pour profiter dignement des joies de la vie estudiantine. L’autre est soudain projetée dans un univers hostile dans lequel tout le monde - ses profs, sa famille et sa colocataire - méprise la fanfiction. C’est alors qu’elle tombe sous le charme d’un obsédé de la littérature…
, 13-02-2014 416 pages / 18.2 €

Ca faisait longtemps que j’avais entendu parler de Rainbow Rowell depuis un très bel article de Sita. J’avais très envie de lire un de ces romans et quand j’ai vu que j’avais la possibilité de découvrir Fangirl en avant première j’ai foncé !

Cath et Wren sont sœurs jumelles toutes deux obsédées depuis leur adolescence par une saga fictionnelle : Simon Snow, au point d’en faire des fan fictions. Elles vivent seules avec leur père après que leur mère les ait abandonnées et tout semble bien se passer chez elles. Mais voilà, Cath et Wren sont désormais des jeunes femmes qui vont devoir affronter les bancs de la fac et quand Wren annonce à Cath qu’elle ne veut pas faire chambre commune avec elle, Cath est effondrée. Elle va devoir évoluer seule dans un monde hostile, qui ne lui ressemble pas et où elle se sent effroyablement perdue. Ses premiers contacts avec sa colocataire sont froids, ses premiers cours la perturbent et elle se réfugie dans l’univers de sa fanfiction : Carry On, qui mettra le point final à l’histoire de Simon Snow avant la sortie du dernier livre de Gemma T. Leslie, l’auteur de la saga.

Comment ne pas m’attacher à Cath ? Un personnage auquel j’ai pu m’identifier facilement, une jeune femme pas très sociable qui fuit presque le contact humain pour se réfugier dans l’écriture. De nombreux points communs m’ont rapprochée d’elle au fur et à mesure de ma lecture et j’ai vraiment eu une très grande empathie pour ce personnage. Je l’ai aimé, j’ai voulu la prendre dans mes bras et lui dire que tout irait bien.
Au contraire, sa sœur, Wren est un personnage qu’on voit peu et qui est plutôt désagréable lorsqu’on la croise. On sent que Wren tente d’échapper aux problèmes elle aussi, mais à sa façon pas très saine de se pinter tous les soirs. Et surtout, elle veut s’éloigner de sa sœur, ce qui lui permet de découvrir une nouvelle facette d’elle même.
Dans tout ça il y a aussi Lévi, un garçon plutôt mignon qui sort avec Reagan, la colocataire très franche et froide de Cath. Et il y a aussi Nick, son camarade en cours d’écriture fictionnelle avec qui le courant semble plutôt bien passer.

L’histoire de Cath est fraîche, émouvante. Au début, j’avais un peu peur de m’ennuyer dans le quotidien de la jeune femme mais finalement pas du tout. On ressent sa passion pour les fan fictions et la façon dont elle s’enfuie dans l’écriture de quelque chose qu’elle connaît, le rejet des autres aussi, qui ne comprennent pas la façon dont elle se comporte. Suivre Cath dans sa vie de tous les jours était vraiment une très belle expérience de lecture pour moi.
L’univers de la fan fiction et de l’écriture sont donc mis à l’honneur mais le thème de la famille et des relations entre frères / sœurs et parents prend une grande place. Cath ne pardonne pas à sa mère de l’avoir abandonnée ainsi que sa soeur et la fragilité de son père l’inquiète. Lorsqu’elle est avec lui on ressent tout l’amour qu’elle porte à son parent unique et j’ai trouvé cette relation vraiment très belle. Contrairement à d’autres lecteurs, je n’ai pas trouvé que l’histoire entre la mère de Cath et Wren et ses filles ait été bâclée car une certaine prise de conscience finit par se faire ; et finalement tout ce qui compte c’est plutôt la libération psychologique qu’avaient besoin les deux jeunes femmes pour se sentir bien.

Je ne vous en dit pas plus pour que vous puissiez découvrir par vous mêmes, je ne vous parle même pas de l’histoire d’amour qui mérite d’être savourée progressivement. La seule chose qui m’ait dérangée c’est la récurrence à la fin de chaque chapitre de passages de Simon Snow plus ou moins long. Ces passages me coupaient dans mon élan et je n’en ai pas toujours compris la pertinence et l’intérêt.

L’écriture de Rainbow Rowell est très agréable à lire, les pages se tournent toutes seules et l’auteure réussi à nous insuffler ce que ressent son personnage. Elle prend également le temps de poser les bases de chaque relation ce qui permet de leur donner une sensation réaliste qui n’est pas toujours présente dans les romances.

En Bref :Sans le trop plein de Simon Snow que je ne trouve pas nécessaire, j’aurai probablement eu un coup de cœur pour cette romance. Fangirl est d’un réalisme troublant et on le dévore comme un cupcake aux myrtilles grâce à un personnage central extrêmement attachant et une écriture juste et fraîche. C’est donc un très beau roman sur le passage à l’âge adulte dont je suis presque fan.
4 / 5 4 / 5
©Chronique écrite par , le 23-01-2014

15
Poster un Commentaire

avatar
15 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
macquart elodieParadiseandcoAnne-CLiphéoNessa C Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
macquart elodie

un roman qui à l'air agréable et rafraichissant il me tente beaucoup mais j'attendrai de pouvoir le trouver d'occaz je trouve le prix un peu cher quand même un peu plus de 17€ pour 416 pages aie

Paradiseandco

J'avais beaucoup aimé Attachement, donc je pense me laisser tenter par celui-ci

Anne-C

Aaaaaah ce livre <3

Liphéo

Il me tente beaucoup ! 🙂

Nessa C

cupcake aux myrtilles, bien mieux que les brocolis LOL, bon toi seule me comprendra mais j'ai très envie de découvrir ce roman