Chronique
Final Fantasy VII, On the Way to a Smile
 Roman  Nouvelle   Science-Fiction   Adolescents   Adultes 
Final Fantasy VII – On the Way to a Smile contient sept histoires courtes qui font suite au jeu vidéo Final Fantasy VII. Comment Denzel a-t-il perdu ses parents ? Pourquoi Cloud s’éloigne-t-il de Tifa après l’ouverture du Septième Ciel ? Dans quelle quête Barret s’embarque-t-il en compagnie de Cid ? Yuffie parviendra-t-elle à combattre la maladie qu’on appelle désormais géostigmates ? Rouge XIII trouvera-t-il sa place parmi les hommes ou parmi les bêtes ? Retrouvez les personnages emblématiques du légendaire RPG dans les deux années qui suivent les événements de Final Fantasy VII, et faites encore avec eux un bout de chemin...
, 03-04-2014 280 pages / 19.9 €

Souvenez-vous : 1997, vous lanciez le nouveau jeu offert par vos parents dans votre petite Playstation grise, un jeu sur lequel vous alliez passer des heures, que dis-je, des jours entiers : Final Fantasy VII. A la fin, Cloud et son équipe réussissent à vaincre Sephiroth – c’est à dire que vous avez passé des jours à criser devant votre manette pour finalement pousser un hurlement de victoire en lui enlevant ses derniers PV – et parviennent, avec l’aide de La Rivière de la vie, à détruire le météore qui menace Gaïa.

Mais et après ?
C’est ce que nous raconte ce recueil de 6 nouvelles qui suivent le quotidien de Tifa, Denzel, Barrett, Nanaki, Yuffie et la Shinra après la destruction du météore qui a causé de gros ravages sur Gaïa…

Personnellement j’ai surtout vu mon cousin jouer à Final Fantasy VII – j’avais 7 ans en 97  ; mon kiff c’était plus Crash Bandicoot – mais ça reste quand même des souvenirs assez présents. J’ai également commencé le jeu il y a quelques années et suis restée bloquée contre un gros boss avant d’abandonner lâchement. Mon amour pour les Final Fantasy s’est réellement lancé à partir du VII jusqu’au X – après c’est devenu sacrément naze – et reste ancré dans mon petit cœur de gameuse. Ceci dit en voyant que ce livre sortait chez Lumen, je savais qu’il me le fallait, je devais en savoir plus sur cet univers fascinant créé dans Final Fantasy VII.

Les six nouvelles sont reliées entre elles, ce qui permet d’observer un chassé-croisé avec d’autres personnages qui est assez intéressant. Chaque nouvelle apporte son lot de révélations sur ce que sont devenus les héros du jeu mais également sur l’apparition d’une maladie mortelle : Les géostigmates.

À mon avis, On the Way to a Smile n’est pas adressé à un public d’amateurs. Personnellement j’ai du relire le scénario du jeu et regarder des cinématiques pour me remémorer ou découvrir certains évènements. Il me paraît impossible de comprendre toutes les subtilités de l’histoire pour une personne qui ne connaît pas du tout le jeu. Ce serait comme de lire un tome 2 d’une trilogie sans avoir ouvert le premier…

Car On the Way to Smile est effectivement un tome 2, une transition entre le jeu et le film d’animation : Final Fantasy Advent Children. Certains évènements du film sont d’ailleurs déjà sous entendus (avec notamment les petites transitions entre chaque nouvelles). De même, Denzel est un personnage du film d’animation qui n’apparaît absolument pas dans le jeu. La fin de ce recueil est donc ouverte, permettant au film de prendre la suite pour clôturer cette saga.

J’ai donc eu quelques problèmes de compréhensions, ce n’est pas facile de se remémorer un jeu qui date de plus de dix ans, et ça m’a vraiment posé des soucis pendant ma lecture. C’est surtout la dernière nouvelle sur la Shinra qui m’a complètement perdue. Bien que simple à comprendre dans sa globalité, de nombreuses références m’ont échappées…

La lecture se fait aisément, l’écriture est simple et on réussit à se replonger dans ce monde qu’on a connu jadis. Cependant j’aurai vraiment apprécié une sorte de prologue pour rappeler les évènements du jeu afin de m’éviter les multiples « pauses Google » que j’ai du effectuer. Globalement j’ai également eu ma préférence pour les nouvelles concernant Nanaki et Denzel qui m’ont parue moins détachées que les autres et plus émouvantes.

Je dois également noter une petite chose qui m’a fait tiquer en lisant. C’est une référence selon laquelle Aerith et Cloud auraient été amants. Il ne me semble pas qu’une telle relation soit sous entendue dans le jeu, peut être suis-je passé à côté… (Si quelqu’un à la réponse, je suis toute ouïe).

Le livre en lui même est aussi un très bel objet, hardback noir avec une jaquette transparente. Les éditions Lumen ont fait un vrai travail pour obtenir un bel objet de collection qui satisfera les fans français.

En Bref :Un recueil de nouvelles qui s’adresse aux fans de Final Fantasy VII. Si vous avez la mémoire courte je vous conseille de relire le scénario du jeu sur internet qui permet de se remémorer la globalité de l’histoire.
Final Fantasy VII - On the Way to a smile nous fait retrouver une ambiance et des personnages qu’on a pu apprécier dans notre jeunesse grâce à une écriture facile à lire mais qui est très scénaristique et pas du tout descriptive posant des gros problèmes de compréhension. La fin ouverte pourra d’ailleurs être complétée avec le film Advent Children. L’objet livre est également très beau et trouvera sa place chez tous les gameurs.
3 / 5 3 / 5
©Chronique écrite par , le 09-05-2014

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Anne-CLyda Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Anne-C

Je dois avouer qu'il ne me tente pas du tout étrangement ^^ C'est peut-être le fait que ce soit sous forme de nouvelles à la suite, je ne sais pas, BREF pour une fois qu'un livre ne me tente pas trop hein 😛

Lyda

Il a l'air sympa pour les fans du jeu 🙂 Personnellement je n'ai pas beaucoup joué à Final Fantasy donc je passe mon tour sur ce livre