Chronique
 Roman  Romance   Adultes 
Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?
, 22-09-2017 468 pages / 16.9 €

Alors que leur mère passe ses soirées avec son nouveau copain et se noie dans l’alcool, Lochan, 17 ans, et Maya, 16 ans, s’occupent de leurs trois petits frères et sœurs : Kit, Tiffin et Willa. Les deux jeunes gens préparent les enfants pour l’école, les nourrissent, font les courses, aident les petits à faire leur devoir et tout ça en même temps qu’ils gèrent leurs propres vies scolaires. Lorsque Lochan et Maya se rendent compte que les sentiments qu’ils ressentent l’un pour l’autre sont différents d’une simple relation entre un frère et une sœur, les choses se compliquent pour les deux adolescents.

Face aux nombreux avis dithyrambiques sur la blogosphère, j’avais très envie depuis des années de découvrir Forbidden. Pourtant le sujet de l’inceste est quelque chose qui me repousse. J’ai tout de même commencé ce roman en tentant de mettre de côté mes préjugés. Malheureusement ça n’a pas marché.

Il m’est difficile de parler de Forbidden et de le noter. Il y a dans l’écriture de Tabitha Suzuma une certaine fluidité qui fait que le roman se lit très vite. Côté personnages, l’auteur met en avant des psychologies complexes et fouillées. J’ai apprécié les trois plus jeunes enfants de la famille Whitely, la petite Willa pleine de douceur et de joie enfantine, Tiffin et sa passion dévorante pour le foot et Kit, l’ado dans toute sa splendeur en totale rébellion contre l’autorité.

Pourtant, je n’ai pas du tout aimé ni Lochan ni Maya. Le premier est un personnage pleurnichard, incapable de faire des choix et encore moins les bons. Il sait que vivre une relation incestueuse avec sa sœur n’est pas une chose bien, mais il n’arrive pas à se raisonner. Je ne me suis pas attachée un seul instant au garçon qui m’a beaucoup agacée.
Ce fut à peu près le même sentiment pour Maya que j’ai trouvé naïve et irritante.

La relation entre les deux jeunes gens est donc le cœur de ce roman. Sur une base très répétitive de « je t’aime, on ne peut pas, on le fait quand même », Maya et Lochan passent leur temps à s’éloigner l’un de l’autre pour mieux se rapprocher et faire à chaque fois un pas de plus vers la relation amoureuse.
À aucun moment je n’ai vu une romance dans ce récit. Je n’ai fait face qu’à deux ados perdus, projetés trop tôt dans une vie d’adulte, qui ne savent pas ce qu’est l’amour, le vrai, celui qui nous lie à un conjoint. La tension érotique qui existe entre le frère et la sœur m’a d’ailleurs révulsée plusieurs fois. Tout simplement, car je ne parviens pas à concevoir ce genre de choses entre deux êtres liés par le sang et conscients de leur fraternité.

Enfin, je suis restée plutôt sceptique devant le final choisi par Tabitha Suzuma qui laisse planer un certain brouillard sur le bien fondé de cette relation. Outre le message trop flou livré par l’auteur, j’ai trouvé que le récit a tendance à tourner en rond. Au point qu’on a vraiment la sensation de lire la même chose en boucle. C’est très poussif et si le début se lit bien, ça devient vite un peu ennuyeux. Je suis néanmoins curieuse de découvrir d’autres livres de l’auteur, dont les sujets seraient plus adaptés à mes goûts. J’ai apprécié la plume de Tabitha Suzuma qui possède une vraie délicatesse.

Je pense finalement que Forbidden fait partie de ces romans qui provoquent forcément une réaction. Certains adoreront, d’autres, comme moi, trouveront cette histoire malsaine et ne pourront pas passer outre. À vous de voir si vous voulez tenter l’aventure ou non.

En Bref :Forbidden est un roman qui m’a plongée dans un profond malaise. Je n’y ai pas vu de romance, seulement une bande de gamins perdus, et je n’ai pas accroché à ce récit poussif aux personnages torturés et pleurnichards. Je reste également perplexe devant le message véhiculé par l’auteur et n’y adhère vraiment pas.
1 / 5 1 / 5
©Chronique écrite par , le 07-08-2017

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Forbidden"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
wpDiscuz