Chronique
 Roman  Contemporain   Adultes 
Pour la première fois de sa vie, Ginny Moon a trouvé sa Maison-pour-Toujours – un foyer avec une famille aimante qui saura la protéger et l’entourer. Le foyer dont n’importe quel enfant adopté pourrait rêver. Alors pourquoi cette adolescente de 14 ans cherche-t-elle à tout prix à se faire kidnapper par sa mère biologique, incapable de s’occuper d’elle ? Pourquoi Ginny veut-elle absolument retourner dans cet appartement où elle a failli mourir ?
C’est une adolescente comme les autres – elle joue de la flûte, s’entraîne pour le tournoi de basket de l’école et étudie les poèmes de Robert Frost –, à un détail près : elle est autiste. Et certaines choses sont très importantes pour elle : commencer sa journée avec précisément neuf grains de raisin, chanter sur Michael Jackson (son idole), manger de la pizza au bacon et aux oignons et, surtout, retrouver sa mère biologique pour pouvoir s’occuper de sa Poupée, qui court un grand danger.
Avec les moyens limités et pourtant redoutables d’une enfant enfermée dans son monde intérieur, Ginny va tout mettre en œuvre pour la sauver.
, 10-05-2017 432 pages / 19.9 €

Ginny est une adolescente autiste de 14 ans qui vit avec son père et sa mère pour toujours, mais ne pense qu’à une chose : sa poupée qu’elle a laissée dans une valise chez Gloria, sa mère biologique. Maltraitée jusqu’à l’âge de neuf ans, Ginny a en effet été récupérée par les services sociaux et placée dans différentes familles d’accueil. Alors qu’elle pourrait profiter de cette famille aimante, la jeune fille va tout faire pour retourner chez Gloria, car sa poupée l’attend. Pourquoi Ginny fait-elle une fixation sur ce jouet ? Qu’est-ce qui la pousse vraiment à vouloir se rendre à l’endroit où elle a bien failli mourir ?

Ginny ne commence aucune journée sans avoir mangé ses neuf grains de raison, elle aime être avec son père-pour-toujours, va à l’école et est une fan inconditionnelle de Michael Jackson. En somme, elle est une adolescente comme les autres qui voit simplement le monde à travers le prisme de l’autisme. Le fait que Ginny soit la narratrice permet d’ailleurs de plonger intensément dans son quotidien. On s’attache forcément à la jeune fille, à la façon dont elle nous raconte ses aventures, ce qu’elle voit, ce qu’elle interprète.

Benjamin Ludwig fait donc l’énorme pari de se glisser dans la peau d’un ado autiste. On peut avoir peur des clichés, mais l’auteur les évite avec intelligence. Étant lui même le père adoptif d’une jeune fille autiste, on comprend la volonté de montrer ce regard si atypique sur le monde.
Finalement, la particularité de Ginny devient notre « normalité » au fil des pages et l’histoire prend le pas sur ce qui aurait pu vite tomber dans ce que j’appellerai le « roman documentaire ».

Outre la vie de tous les jours de la jeune fille, on découvre donc son obsession pour cette fameuse poupée laissée derrière elle et ses manigances pour se faire enlever par sa mère biologique. Ginny se rend finalement capable de plein de choses qu’elle n’aurait jamais imaginé faire. Malheureusement, la communication avec ses « parents-pour-toujours » devient de plus en plus compliquée. Malgré leur bonne volonté à être les meilleurs parents possible pour Ginny, il leur arrive parfois d’être déstabilisés par ses réactions et de ne plus savoir quoi faire face à elle. Les Moon sont deux personnes attachantes dont on ne peut que comprendre le désarroi.

Le tout est porté par la finesse de l’écriture de Benjamin Ludwig et par la sensibilité qui émane de ce texte fort et poignant. Plus qu’un simple roman, on fait face ici à la différence, à nous-mêmes et à une Ginny qui nous fait voir le monde autrement.

En Bref :Ginny Moon est un roman tendre, puissant et incroyablement enrichissant qui nous plonge avec une rare intelligence dans la peau d’une jeune fille autiste. Amateurs de récits réalistes et poignants, vous ne serez pas déçus.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 21-08-2017

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Ginny Moon"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
wpDiscuz