Chronique
Horrorstör
 Roman  Horreur   Thriller   Adolescents   Adultes 
Il se passe quelque chose d’étrange au magasin de meubles Orsk à Cleveland, en Ohio. Ces derniers temps, les employés découvrent, en arrivant le matin, des étagères Kjërring démontées, des piles de gobelets Glans renversées, des armoires Liripip fracassées… Les ventes sont en berne, les responsables de rayon paniqués : les caméras de surveillance ne montrent rien d’anormal. Pour lever le mystère, une équipe de trois employés s’engage à rester sur place toute une nuit. Au coeur de l’obscurité, ils arpentent les allées du showroom désert, courent après d’inquiétants bruits et finiront pas se confronter aux pires horreurs…
, 19-08-2015 240 pages / 19 €

Orsk est une chaîne de magasins de meubles américains qui ne se prive pas de copier le géant Ikea. Amy travaille depuis plusieurs années dans une succursale basée près de Cleveland dans l’Ohio. Dire qu’elle n’aime pas son job serait un faible mot, mais la jeune femme a besoin d’argent si elle ne veut pas devoir réintégrer le mobil home dans lequel vit sa mère. Lorsque Basil, le gérant du magasin, lui demande de rester une nuit pour enquêter sur d’étranges actes de vandalismes perpétrés lorsqu’Orsk ferme ses portes, Amy accepte sans hésitation. Elle se retrouve donc en compagnie de Basil et Ruth Ann, une autre employée, à devoir patrouiller dans l’immense magasin de meubles. Ce qu’ils s’apprêtent à découvrir risque de les changer à jamais.

Horrorstör est tout d’abord un livre objet qui n’est pas sans rappeler le célèbre magazine Ikea. J’ai adoré cette originalité qui se retrouve jusque dans les pages du roman. On y retrouve des bons de commandes, des présentations de meubles, des bons de réductions et des slogans en tous genres.

L’histoire nous plonge au cœur de ce magasin d’ameublements dans lequel de drôles de phénomènes se produisent. L’ambiance est très vite oppressante, cet endroit habituellement surpeuplé devient effrayant lorsqu’il est vide et se transforme un véritable labyrinthe. L’intrigue est prenante, parfois perturbante et m’a arraché quelques frissons. J’ai beaucoup aimé la petite touche d’horreur fantastique qui s’inscrit parfaitement dans la continuité des évènements.

Mais au final, ce qui m’a le plus horrifiée c’est la critique en profondeur du système de vente des grands magasins. J’avoue n’avoir jamais réfléchir à ces techniques commerciales (notamment la manipulation du client) et ça fait froid dans le dos. Je n’irai plus jamais à Ikea de la même manière !

J’ai aussi apprécié l’immersion dans Orsk grâce au personnage d’Amy. Elle est d’ailleurs le seul personnage pour lequel j’ai eu de l’affection. Sa situation de jeune femme un peu perdue, qui se noie dans un travail purement alimentaire nous permet de mettre en perspective notre propre vie. C’est aussi à travers elle qu’on découvre la face cachée d’Orsk, la façon dont les employés travaillent et dont le client est considéré.

Les autres personnages sont en revanche un peu trop effacés pour qu’on en ait une vraie appréciation. J’aurai bien aimé en savoir un peu plus sur Basil, Matt, Ruth Ann et Trinity.

Concernant l’écriture elle est simple mais efficace. Grady Hendrix nous plonge avec habileté dans son univers horrifique. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est incroyablement original, c’est faux, mais j’ai trouvé les situations suffisamment horribles et flippantes pour que ça me mette mal à l’aise, ce qu’on attend en général d’un tel roman. La fin m’a également bien plu, je ne m’attendais pas à ça !

En Bref :Horrostör est un bon roman qui oscille entre thriller et horreur pure. La critique des grands magasins est très intéressante et le livre objet ne peut pas laisser indifférent. A découvrir sans plus attendre pour les amateurs de frissons.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 29-09-2015

7
Poster un Commentaire

avatar
7 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Valeriane P.CassandreSAlexia HocquetBoom Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Valeriane P.

Il me tente pas mal celui là!
Merci pour ta chronique, c'est appétissant!

Cassandre

Il a l'air pas mal du tout !

S

Je vais peut-être craquer 🙂 Arrête de me torturer x)

Alexia Hocquet

Je ne suis pas très amatrice des livres d'horreur, il met vraiment mal à l'aise? Parce que le livre me plaît trop au niveau de l'objet, mais bon si je le lis jamais c'est pas trop la peine que je l'achète :/

Boom

Ton avis me donne envie de le découvrir 🙂