Chronique
Hunger Games, Tome 1
 Roman  Dystopie   Science-Fiction   Adolescents 
Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène : survivre, à tout prix.
Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...
, 01-10-2009 382 pages / 18.15 €

Étant « obligée » de relire la trilogie pour mon mémoire je me suis à nouveau lancée dans les aventures de Katniss Everdeen. Forcément je me souvenais de pratiquement tous les évènements de ce premier tome, je l’ai déjà lu et entre temps j’ai vu le premier film deux fois, puis vu le deux etc. Et pourtant la magie a de nouveau opéré (bien que j’étais beaucoup moins en mode “fangirl” qu’à ma première lecture où je me souviens avoir enchaîné les trois tomes).

Ai je vraiment besoin de vous faire un résumé de l’histoire ?
Katniss vit dans le District Douze, un des district les plus pauvres, c’est grâce à ses activités illicites de chasseuse en dehors de la clôture qui entoure le district elle parvient à subvenir aux besoins de sa mère et sa petite sœur Prim. Dans ce contexte, chaque année le Capitole organise des jeux : Les Hunger Games, afin de rappeler la rébellion des district des décennies auparavant et la façon dont le district 13 a été rayé de la carte. Une fille et un garçon, dans chacun des douze districts, sera tiré au sort afin de rejoindre l’arène et y combattre à mort. Le tout est diffusé afin de distraire les habitants du Capitole et faire vivre dans la terreur les districts les plus pauvres. Le ou la gagnante ramène gloire et argent avec lui. Lorsque c’est le nom de Prim qui sort de l’urne, Katniss se porte volontaire. Elle sait qu’elle n’a aucune chance, ni Peeta, l’autre tribut qui n’est rien d’autre que le fils du boulanger.

Que les 74ème Hunger Games commencent…

Forcément dans tout ça rien de nouveau sous le soleil. Je pense que presque tout le monde, du moins tous les blogueurs, connaissent l’histoire, ce qui se passe dans l’arène et après. Et pourtant…
L’ayant déjà lu je pensais m’ennuyer, rester dans le principe « c’est pour les cours ». C’était sans compter le pouvoir immersif de Hunger Games, la façon dont l’histoire vous absorbe littéralement et à quel point le côté « page turner » est omniprésent. Même en sachant ce qui va se passer on ne peut pas s’arrêter.

On y découvre (ou redécouvre) Katniss Everdeen, une fille légèrement égocentrique et pourtant si attachante au fil du temps, ainsi que toute la pleïade de personnages du premier tome. Et là encore je les aime tous. Haymitch malgré son alcoolisme pour lui faire oublier ses propres jeux, Peeta et son côté naïf légèrement énervant, Effie l’excentrique et bien sûr Cinna l’adorable préparateur.
Quant à Gale, si je sais qu’à ma première lecture je l’appréciais énormément, c’est le seul personnage auquel je ne peux plus vraiment m’attacher pour des raisons que tous les lecteurs du tome 3 comprendront.

Alors je vais vous rabâcher que Suzanne Collins a réussi ici une des meilleurs sagas dystopiques YA de tous les temps (Oui je sais Battle Royale blabla mais je m’en fiche). Hunger Games est une trilogie qui vous captive et, croyez moi sur parole, ne vous décevra pas un seul moment. Le premier tome pose d’excellentes bases sans se contenter d’une vague explication contemplative, on entre dans les jeux avec Katniss, l’action est omniprésente autant que la tension psychologique ressentie à travers la narration interne.  L’écriture est incroyable, l’histoire est formidable, les personnages seront éternellement dans votre cœur. Si vous ne l’avez jamais lu et que vous vous contentez des films, alors permettez moi de vous dire que c’est une grossière erreur. Car pour profiter pleinement de l’œuvre de Suzanne Collins il faut se plonger dans ses romans, découvrir sa plume tout en finesse qui vous fera vibrer des heures entières.

En Bref :Forcément un coup de cœur, même un coup de foudre, pour cette relecture qui m’a autant emballée qu’à ma première découverte.
J’ai su me replonger dans l’histoire et je ne me suis pas ennuyée un seul instant. La tension y est omniprésente et le rythme ne vous laisse pas souffler un instant. Best Seller médiatique du moment dans la catégorie YA Hunger Games est un livre à ne certainement pas manquer pour ses nombreuses qualités.
Coup de coeur Coup de coeur
©Chronique écrite par , le 12-02-2014

13
Poster un Commentaire

avatar
13 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Le Chat du CheshireParole de LeaundyingfeatherMyaoude-pages-en-pages Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Le Chat du Cheshire

Une bonne trilogie,je ne m'y suis pas ennuyée 🙂 !

Parole de Lea

J'ai adoré cette saga ainsi que les deux premiers films 🙂

undyingfeather

Cette série est véritablement à couper le souffle ! Ma préférence va malgré tout au tome deux, bien que le premier opus soit tout aussi excellent et prenant 🙂

Myaou

Pas lu, mais vu il n'y a pas longtemps (juste le 1). Je pense le lire un de ces jours.
L'honest trailer m'a fait trop rire aussi.

de-pages-en-pages

Je ne l'ai toujours pas lu mais il me fait tellement envie ! Pourtant ce n'est pas mon genre de lecture habituel mais quand je vois tout les bons avis qu'il a j'ai trop envie de le lire 🙂