Chronique
Il marche comme le vent, Tome 1 : Le Guide de Lumière
 Roman  Fantasy   Adolescents 
Mélaine et Solena, respectivement guerrière et magicienne novices de l'Ordre du Dragon, s'enfuient après un échec lors de l'épreuve de confirmation. Recherchées par les femmes d’un ordre concurrent, traquées par de sombres mages, les deux jeunes héroïnes suivent les traces de puissants artefacts, piliers du pouvoir du Présent des Anciens. Leur naïveté, leur orgueil, mais également leur profond sens du devoir les jettent dans un voyage initiatique semé d'embûches, d'alliés inattendus, de personnages troubles et d'entités puissantes. Le monde complexe de Pen Kendory dans lequel s'affrontent hommes et femmes, humains et elfes, magiciens et servants des Immortels, se dévoile peu à peu aux deux jeunes femmes intrépides, peu expérimentées mais dotées de dons insoupçonnés. Mélaine et Solena doivent, dans ce premier volet de la fresque heroïc-fantasy d'Il marche comme le vent, gagner en puissance et en maturité pour affronter leurs impitoyables concurrents sur la piste des quatre artefacts divins, entraînant le lecteur dans une quête envoûtante, menée tambour battant !
, 21-11-2013 431 pages / 22 €

Si vous voulez découvrir un avis plus positif je vous invite à aller voir celui de ma copine Cranberries ^_^

Mélaine et Solena sont deux jeunes femmes apprenties dans l’Ordre du Dragon, un ordre guerrier féminin. Mélaine est une guerrière, appelée « Lame » et Solena est son « Sort » : une sorcière. Liées comme des sœurs, elles ont pour but d’être confirmées dans l’Ordre. L’échec de leur Confirmation est un vrai coup dur pour elles. Mais l’artefact qu’elles ont ramené semble être bien plus important qu’il n’y paraissait de prime abord et va les amener à vivre des aventures hors du commun.

La fantasy, c’est mon truc. Même si vous en voyez très peu sur le blog, j’en possède beaucoup et LA saga qui m’a le plus marquée est le Seigneur des Anneaux de Tolkien, juste avant la saga de dark fantasy La Dernière Terre de Magali Villeneuve et Alexandre Dainche qui m’a fait renouer avec ce genre que j’ai laissé trop longtemps de côté. Forcément, mes points de comparaison sont des grands maîtres du genre, j’ai donc tenté le plus possible de m’en défaire en commençant le roman de cette toute nouvelle auteure. Pourtant, à mon grand regret, ça a eu du mal à fonctionner.

Mélaine est un personnage qui ne m’a pas plu. Ses décisions sont purement irréfléchies et je n’ai pas réussi à comprendre la jeune femme. Son impulsivité exacerbée me l’a rendue désagréable. Heureusement Solena est là pour contrebalancer le caractère pénible de sa Lame. Solena est bien plus intelligente et posée. Elle pèse les choses avant de se lancer mais on sent qu’elle a beaucoup de potentiel en tant que magicienne.

Les autres personnages secondaires ne m’ont pas vraiment marquée. Luciole et Lalith sont assez intéressantes mais peu présentes dans le roman.

Cependant, j’ai apprécié l’humour qui se glissait parfois dans les dialogues et la causticité de certains.

L’histoire possède de belles idées. Les artefacts magiques puissants ne sont pas tout blancs ou tout noirs puisque leurs puissances peuvent être utilisés pour faire le bien ou pour faire le mal. Le fond de l’histoire est également très intriguant, on sent que certaines choses n’ont pas été révélées notamment à propos du passé de Mélaine. Le fait qu’on se concentre sur un Ordre de femmes et sur deux jeunes filles est aussi d’une grande originalité dans un genre où les hommes sont le plus souvent mis en avant. Mon petit côté féministe est ravi de découvrir des femmes fortes et capables de se défendre autant qu’un homme. Néanmoins, je pense qu’un lecteur masculin pourrait être dérouté par ce parti pris pour la femme. Les hommes sont, la plupart du temps, vils et fourbes, l’Ordre des magiciens s’avère être un vrai nid de crabes. Certains personnages masculins sont sympathiques et offrent une autre facette de l’homme mais leur part dans l’histoire est très limitée. Il reste à voir ce que deviendront des personnages comme Tréveur et Judikaël qui peuvent s’avérer très intéressants.

Question écriture, j’ai ressenti quelques difficultés. Outre le côté très descriptif du style qui colle bien avec la fantasy, j’ai parfois eu du mal avec la suite des évènements que j’ai trouvé trop simpliste. Les choses se suivent sans véritables anicroches et les rebondissements ne m’ont pas parues faramineux. J’ai finalement eu une impression de platitude. J’aurai voulu un peu plus de complexité autant au niveau de l’écriture que du fil de l’histoire.

L’univers, quant à lui, est assez basique, on retrouve les peuples habituels : Elfes qui vivent dans la forêt, Nains dans la montagne. Ceci dit, j’ai senti une recherche sur la création des différents Ordres de magie et leurs relations, et je trouve ça très louable.

A vrai dire je n’ai pas passé un mauvais moment avec Il marche comme le vent, j’ai trouvé que l’intrigue était plutôt bien trouvée et certaines choses sont vraiment intéressantes. Le problème de ma lecture vient du fait que j’ai trouvé que le tout manquait de complexité et c’est finalement ce qui m’a gênée dans ma lecture. Néanmoins je suis curieuse de connaître la suite des aventures de Mélaine et Solena.

En Bref :Il marche comme le vent est un agréable roman de fantasy qui possède une intrigue intéressante avec un côté féministe poussé qui m’a bien plut (mais qui pourrait rebuter un lectorat masculin).
Cependant, j’ai trouvé le personnage de Mélaine assez énervant et le style un peu lourd et indigeste. Je n’ai pas non plus été emballée par le rythme et la facilité des héroïnes de passer d’un événement à un autre sans réelles transitions.
2 / 5 2 / 5
©Chronique écrite par , le 17-07-2014

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
topobibliotecaCranberriesles-chroniques-de-JohanneEchos De Mots Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
topobiblioteca

Je n'ai jamais testée de Fantasy, mais La dernière terre entre toi et Bouchon, je ne peux que craquer ^^ Mais je pense que celui-ci pourrait peut-être me plaire également, à voir.

Cranberries

J'avoue que je comprends ton avis sur le livre, même si je l'ai beaucoup plus apprécié.
Mais n'ayant pas accroché avec le style du SDA et n'ayant pas lu "La dernière Terre" (ce qui ne saurait tarder par contre ^^) je n'ai pas les mêmes points de comparaison que toi 😉
Peut-être que je suis moins exigeante du coup 😉

Mais c'est toujours intéressant de lire l'avis d'autres personnes, ça ouvre d'autres perspectives.

les-chroniques-de-Johanne

Malheureusement, je ne pense pas que ce roman soit fait pour moi…

Echos De Mots

Le résumé avait l'air pas mal mais ton avis me fait peur!^^ Et puis tu sais comme je suis superficielle et la couverture ne me fait pas rêver…