Chronique
 Roman  Fantastique   Adolescents 
Stephen est invisible depuis toujours. 
Une malédiction impossible. 
Jusqu'au jour où Elizabeth le voit.
Elle seule peut briser le sort.
Au risque de les séparer à jamais.
, 11-06-2015 432 pages / 15.95 €

Stephen est né invisible, il vit ainsi depuis toujours et a pu jusqu’ici vivre un semblant de normalité grâce à ses parents. Mais lorsque son père décide de partir refaire sa vie en Californie et que sa mère meure, Stephen se retrouve plus seul que jamais. Alors que sa vie se résume désormais à observer le monde extérieur sans se faire remarquer, la vie de Stephen va être bouleversée par l’arrivée d’Elizabeth. Quand la nouvelle voisine, qui vient d’emménager avec sa mère et son frère, l’interpelle dans le couloir de l’immeuble, la vie des deux jeunes gens va prendre une drôle de tournure.

L’idée de ce roman m’intriguait vraiment beaucoup. Un garçon invisible, une jeune fille qui le voit et décide de l’aider à devenir visible aux yeux de tous… C’est original et ça m’a sincèrement donné très envie de me lancer. De plus, Andrea Cremer et David Levithan aux commandes ça promettait du lourd. Malheureusement, mon entrain n’a pas duré très longtemps.

Dès les cinquante premières pages, j’ai été perturbée par le sentiment amoureux qui anime les deux protagonistes. Ils se voient environ trois fois et sont déjà en mode « je l’aime pour la vie ». Je veux bien croire au coup de foudre, mais là c’est un peu trop gros pour moi.

J’ai aussi remarqué des incohérences qui jalonnent le texte, en particulier autour du système magique qui est développé. Ce dernier est simple mais peu crédible et certains points manquent de développement.

Ultime chose qui a gâché ma lecture : les évènements s’enchaînent parfois de façon peu naturel. Les choses sont trop simples, trop tirées du chapeau magique pour sortir les protagonistes de la panade.
Quant au méchant, je ne lui ai pas trouvé une once de charisme.

Pour être tout à fait honnête, en dehors de Laurie, j’ai trouvé tous les personnages un peu fades, voir carrément énervants.

Je n’ai pas du tout aimé Elizabeth et je n’ai pas ressenti d’affection pour Stephen. Le seul personnage qui m’a un peu fait sortir de cette boucle de torpeur est Laurie, le frère d’Elizabeth, qui possède un bon dynamisme et un humour libérateur.

Le récit est, quant à lui, très long. Il se traîne sur 400 pages alors qu’il aurait pu, à mon avis, être beaucoup plus court. L’action met beaucoup de temps à venir et quand elle est enfin là, elle ne fait pas mouche.

Néanmoins, les deux styles de David Levithan et Andrea Cremer se marrient bien et j’ai trouvé leurs écritures respectives vraiment agréables. C’est ce qui a sauvé ma lecture et m’a empêché d’abandonner.

L’ultime déception provient de la fin du roman. Je n’en dirai rien mais je ne l’ai pas aimé. Je l’ai trouvée creuse, je me suis dit « tout ça pour ça ». J’aurai voulu quelque chose de plus tranché, plus assumé et pas cet entre deux bancal.

En Bref :Je ne crois pas avoir besoin d’en dire plus, vous l’aurez compris, en dehors d’une idée de base intéressante et d’une jolie écriture j’ai été déçue par cette lecture. Le récit joue un peu trop du Deus Ex Machina et en perd une bonne part de crédibilité. Les personnages sont creux, le système magique sous exploité, la romance trop rapide et le tout est parfois d’une lenteur effroyable.
2 / 5 2 / 5
©Chronique écrite par , le 06-07-2015

11
Poster un Commentaire

avatar
9 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
SaefielChloéLauraClèmValeriane P. Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Chloé

Je lui ai reproché la même chose que toi ! C’est dommage ça aurait vraiment pu être un très bon livre !

Laura

Oh ben mince alors 🙁 L'idée de départ m'intriguait beaucoup aussi mais vu les différents avis négatifs, je passerai sans doute mon tour.

Clèm

C'est exactement ce que j'ai pensé, je ne suis donc pas la seule !

Valeriane P.

Côté thème, le résumé me fait de suite penser au seul Levy que j'ai lu… (Et si c'était vrai)… le coup de la personne qui n'est vue que par une seule personne.

Merci pour ta chronique… je sais que ce livre n'est pas fait pour moi 🙂

Parole de Lea

Le résumé est très tentant ! Mais ton avis me refroidit…
Je vais attendre de voir d'autres avis pour savoir si je me lance ou pas 🙂