Chronique
Je m’appelle Lumikki, Tome 1 : Rouge comme le sang
 Roman  Thriller   Adolescents   Adultes 
Il était une fois une fille qui a dû apprendre la peur. Lumikki Andersson a dix-sept ans. Elle vit seule dans un studio, loin de ses parents et de son passé. Loin des gens. Par un matin glacial, elle découvre, dans la chambre noire de l’école, des dizaines de billets. Et une odeur. Une odeur de vieux sang. Malgré elle, Lumikki sort de son réconfortant univers réglé au cordeau pour remonter la piste, percer les mystères de cet argent sale. Face à elle, des flics corrompus, et un dangereux baron de la drogue. Lumikki aura beau tenter de fuir, elle n’a nulle part où se cacher. Or, rien n’est aussi rouge que le sang sur la neige…
, 05-11-2014 320 pages / 15 €

Lumikki est nouvelle dans son lycée, elle a réussi à convaincre ses parents de la laisser prendre son indépendance et vit seule. La jeune fille souhaite avant tout être transparente dans son nouvel environnement, qu’on la laisse tranquille dans son coin. Mais, un jour, alors qu’elle se rend dans la chambre noire du lycée, elle tombe sur une myriade de billets de cinq cents euros, maculés de tâches de sang, en train de sécher. Si dans un premier temps elle décide d’oublier ce qu’elle a vu ; les choses vont la rattraper et elle se retrouvera mêlée à cette affaire bien plus que ce qu’elle aurait voulu.

J’étais intriguée par ce roman prometteur au titre et au résumé accrocheur. Je dois dire que dès les premières lignes, je me suis sentie assez immergée dans l’histoire qui commence rapidement et nous emmène dans les méandres d’une intrigue intéressante et semée d’embûches pour l’héroïnes et ses adjuvants.

Lumikki est le mot finlandais pour « Blanche-Neige », pourtant la jeune fille ne lui ressemble pas tellement… Ici, rien à voir avec une réécriture de conte, nous entrons dans un thriller un poil sanglant même si vous verrez que la princesse des contes trouvera son rôle également.

Discrète, Lumikki s’avère pourtant être rapidement une experte en filature et en enquête. On s’attache assez rapidement à l’adolescente qui, derrière un aspect très froid et distant, s’avère être concernée par la sécurité d’Elisa : une de ses camarades de classe. Elisa est tout l’opposé de Lumikki, populaire et très affairée autour de sa petite personne et son apparence.
Pourtant, les deux jeunes filles vont être un duo intéressant, presque complémentaire que j’ai beaucoup apprécié suivre.

Je reproche cependant que Lumikki soit peut-être un peu trop courageuse et parfaite dans son enquête. Elle ne fait pas d’erreur et va toujours de l’avant. On ne ressent pas vraiment de fragilité chez l’adolescente et ses talents incroyables ne peuvent que laisser soupçonner qu’elle n’est pas tout à fait comme les autres. Malheureusement on n’apprend peut de choses de son passé qu’on ne peut que supposer être assez sombre. J’espère que la suite remédiera à ces éléments et montreront une Lumikki plus abordable et plus touchante.

Ceci dit, l’intrigue m’a vraiment intéressée, j’ai enchaîné les chapitres avec une facilité déconcertante grâce à la plume agréable de Salla Simukka. L’enquête concernant les billets ensanglantés offre une lente descente dans le monde du crime et, peu à peu, les pièces du puzzle s’enclenchent pour permettre au lecteur de comprendre.

L’action est également au rendez-vous et le rythme, parfois entrecoupé de chapitres un peu lent, reste toutefois élevé. Le tout est parfois un peu brouillon, l’auteure soulève beaucoup de questions, dont certaines restent sans réponses, mais je pense que la suite offrira son lot de révélations et j’ai hâte de l’avoir entre les mains pour les découvrir !

En Bref :Je m’appelle Lumikki est un bon thriller, parfois un peu brouillon qui pose cependant de bonnes bases et offre une histoire des plus agréable à lire.
Salla Simukka possède une écriture sympathique et j’ai apprécié me plonger dans son roman qui, à mon avis, reste un tome d’introduction pour mener vers quelque chose de plus complet menant peut-être à découvrir un peu mieux l’héroïne qui est parfois un peu trop parfaite et y perd une part d’humanité.
4 / 5 4 / 5
©Chronique écrite par , le 05-01-2015

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Le Chat du CheshireAnne-CEchos De MotsParole De Lea Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Le Chat du Cheshire

Je l'ai vu passer, et je serais curieuse de m'y mettre !

Anne-C

Lui aussi il a l'air quand même vacheeeement cool ! Je ne sais plus que lire dans ma PAL héhéhé

Echos De Mots

Je crois que je n'en peux déjà plus de le voir partout en ce moment… :/ Mais il a l'air cool MAIS! HEIN! BON! Je vais attendre qu'il tombe dans l'oubli pour le lire x)

Parole De Lea

Pourquoi pas, il a l'air pas mal ! Mais je ne pense que ce sera une priorité ^^