Chronique
 Roman  Horreur   Thriller   Adultes 
Londres, 1888.
Au théâtre du Lyceum, la pièce Jekyll & Hyde fascine la bonne société victorienne tandis qu’une série de meurtres est commis dans l’East End. Des prostituées sont sauvagement assassinées.
Bram Stoker, écrivain et régisseur du Lyceum, voit dans ces meurtres atroces la matière pour écrire le grand roman qui lui vaudra la postérité. En visitant les lieux du crime, il rencontre Mary Kelly, une prostituée irlandaise, et l’assassin que la presse surnomme bientôt : Jack l’Éventreur.
, 01-04-2016 256 pages / 19.9 €

Londres, 1888, la ville est secouée par une série de meurtres qui resteront célèbre à travers l’Histoire pour leur sauvagerie malsaine. Jack l’Éventreur rôde dans l’East End et s’en prend aux prostituées, il ne sera jamais appréhendé.

Ludovic Lamarque et Pierre Portrait ne s’arrêtent pas aux faits et vont même jusqu’à faire fis de l’Histoire dans ce roman. Ils font de Bram Stoker, le père de Dracula, le héros de leur récit.
Alors qu’il travaille pour Henry Irving en tant que régisseur du lyceum de Londres, Stoker cherche l’inspiration. Et sa rencontre avec l’Éventreur pourrait bien être la clé pour créer le fameux Comte Dracula.

Ainsi, les auteurs nous présentent la confrontation de deux monstres sanguinaires. Le premier est bien réel et a marqué le monde par la cruauté de ses crimes, le second est un être de papier qui est devenu un classique de la littérature fantastique.
On se plonge donc essentiellement dans le processus d’écriture de Bram Stoker, ses recherches et la relation étrange et malsaine qu’il entretient avec Jack l’Éventreur. Un certain nombre d’éléments vont lui permettre de créer Dracula, ainsi que quelques personnages secondaires. Sa rencontre avec Mary Jane Kelly aura notamment son importance dans sa création.

Outre cet aspect, la totalité du roman nous livre une ambiance complètement anxiogène. Les bas fonds de Londres sont décrits avec toute la noirceur possible, donnant à l’East End une tangibilité presque dérangeante. On ressent la puanteur, la peur, la pauvreté et l’odeur du sang des abattoirs qui s’écoule dans les rues. La chronologie des meurtres de Jack l’Éventreur est également bien respectée et les descriptions font froid dans le dos. À cela s’ajoute un contexte politique tendu, la montée de la xénophobie et les articles terrifiants des journalistes. Bram Stoker lui-même devient un personnage oppressant lorsqu’il se plonge dans l’écriture et n’accorde plus aucune attention au reste du monde.

On remarque donc l’immense travail de recherche abattu par Ludovic Lamarque et Pierre Portrait qui nous offrent un véritable regard sur l’impact des meurtres de Jack l’Éventreur sur la vie londonienne. Ils nous permettent aussi de saisir l’incroyable clivage de l’époque entre les quartiers pauvres et les quartiers riches de la capitale anglaise. On fait donc face à un portrait social de Londres à la fin du XIXe et cet aspect du roman est très réussi.

Toutefois, Je suis le sang souffre d’un étrange manque inexplicable. On ne se sent pas impliqué dans cette recherche d’inspiration qui anime Bram Stoker. Quant aux différents personnages, ils sont finalement noyés par le flux de descriptions et d’indications multiples. On ne s’y attache donc pas et on se détache peu à peu du sort des protagonistes.
Quant à l’écriture, elle est bien maîtrisée et travaillée, mais elle en devient très froide. Ce qui ne permet pas non plus de s’immerger dans cette histoire qui aurait pu être passionnante.

En Bref :Je suis le sang est un roman efficace qui même le meurtrier le plus célèbre de l’Histoire à la création du vampire le plus reconnu de la littérature fantastique. Cependant, malgré une ambiance et un contexte bien retranscrit, on ne parvient malheureusement pas à se passionner pour l’étrange aventure de Bram Stoker qui manque d’humanité.
3 / 5 3 / 5
©Chronique écrite par , le 24-03-2017

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Je suis le sang"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lupa

Dommage ! L’idée avait tout pour me plaire !! Je le tenterai peut-être tout de même, par curiosité ^_^ Merci pour la découverte 🙂

wpDiscuz