Chronique
Journal d’une tueuse
 Roman  Thriller   Adultes 
- ... tu es une tueuse, Debee, c'est tout ce que tu es. - C'est tout ce que je suis... »
Entrainee depuis l'age de douze ans, je suis la tueuse a gages parfaite. Aucune emotion, aucun lien, aucune attache. On me presente une cible et j'execute, sans me poser de questions.
Je pensais avoir un controle total sur ma vie, seulement le jour ou je suis tombee sur des rapports tenus secrets, j'ai decouvert que l'organisation qui m'embauchait, ainsi que mon mentor, me cachaient la verite.
L'excellence a un prix, finalement.
Mais plus je cherche des reponses, plus les questions se multiplient. Et pour ne rien arranger, ma nouvelle cible, Shane Del Moro, est des plus coriaces.
, 27-05-2015 250 pages / 17.5 €

Débée est une jeune femme pas tout à fait comme les autres : depuis sa plus tendre enfance, elle a été entraînée pour être la tueuse parfaite, implacable, froide et sans aucune pitié. Débée se plaît dans cette vie qu’elle connaît depuis toujours, elle enchaîne les missions données par son Maître, un homme possessif et mystérieux, et occupe ses temps morts en s’entraînant avec son équipe. Mais lorsque Débée est envoyée en Corse pour mettre fin à la vie de Shane Del Moro, de drôles de sentiments viennent la perturber.

Dès le début de l’histoire, on entre facilement dans le récit grâce à la narration interne. On suit donc le personnage de Débée qui nous raconte ses aventures et plus particulièrement sa mission d’assassinat de Shane Del Moro. La jeune femme est un personnage à laquelle il n’est pas vraiment facile de s’attacher puisqu’elle possède de petites tendances sociopathes : elle n’a aucun sentiments de n’importe quel type. L’attachement se crée donc difficilement, pour ma part, il a été quasiment inexistant même si j’ai trouvé l’évolution du personnage intéressante. 
Concernant Shane, je dois bien avouer que je n’ai pas ressenti grand chose non plus. Il est clairement présenté comme le bad boy au grand cœur mais je l’ai trouvé assez creux et n’ait pas réussi à m’y attacher.

Malheureusement le changement de comportement de l’héroïne est presque trop brutal. Débée passe de la tueuse aguerrie à la fille folle amoureuse en un temps bien trop court pour que ce soit crédible. Si elle a des doutes face à l’apparition de ses émotions, tout est rapidement balayé pour laisser place à une romance moins réaliste que ce qu’elle aurait pu être avec plus d’approfondissement.

Pourtant, l’idée de base, sans être parfaitement originale, est bien amenée et l’auteure parvient à nous offrir un bon suspens et une tension palpable lorsqu’il s’agit des affaires des truands Corses. Le passée de Débée est également intéressant, c’est l’un des aspects du roman qui m’a le plus attirée, j’aurai aimé un peu plus de développement sur certaines choses mais je suis toutefois satisfaite des réponses offertes à mes questions.

Finalement, Journal d’une Tueuse a tout le potentiel pour être une bonne lecture mais le manque de développement sur beaucoup de points laisse sur un sentiment de superficialité qui donne l’impression qu’il manque des éléments au puzzle pour le compléter correctement. L’écriture de V.I. Prates est très agréable et c’est le gros point positif de ma lecture. L’auteure est parvenue à me faire adhérer à son histoire les points négatifs.

En Bref :Journal d’une tueuse est un roman qui m’a fait passer un agréable moment mais qui ne me paraît pas totalement abouti en particulier à cause d’un gros manque de développement dans l’intrigue et dans les relations entre les personnages. Les choses paraissent donc parfois un peu abruptes mais le tout reste bien écrit et bourré de suspens.
3 / 5 3 / 5
©Chronique écrite par , le 02-09-2015

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Herbe Folle Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Herbe Folle

Je ne suis pas trop thriller alors je ne pense pas me laisser tenter malgré la jolie couverture haha