Chronique
La fille de la ville
 Roman  Contemporain   Adolescents 
Cinq potes à la vie à la mort, cinq gars de la campagne : ils se sur- nomment « l’Équipe ». Il y a Attila, le chef ; Dolby, le petit gros ; Dudu, celui qui conduit la 2-Chevaux, toujours bien coiffé dans ses chaussures bateau. Le quatrième, fou et footeux, c’est Jmenba, qui rêve de Geoffroy-Guichard. Et le dernier, c’est Rouge-Gorge, le poète.
Cinq gars de la campagne, avec une 2-Chevaux et des rêves de fille de la ville – cette fille incroyable qui les a tous éblouis l’été dernier. Il paraît qu’elle revient le mois prochain. Tous veulent la conquérir, bien sûr…

… mais suite à une chasse au lièvre à fond la caisse, tout tombe à l’eau : la 2-Chevaux et les rêves. Heureusement, l’Équipe n’a pas dit son dernier mot !
, 02-09-2015 224 pages / 15.5 €

Ils sont cinq potes du fin fond de la cambrousse : Atilla, Dudu, Dolby, Jmenba et Rouge-Gorge. Depuis l’été précédent, ils n’attendent plus qu’elle : la fille de la ville. Elle vient au village pour rendre visite à sa grand-mère, et elle leur a tous tapé dans l’œil. Dudu a réussit à décrocher son permis : quoi de mieux pour impressionner la jeune fille à son retour ? Mais les choses vont prendre un tournant inattendu…

Ce roman avait toutes les cartes pour me séduire : des personnages déjanté, un environnement campagnard qui m’a parfois fait penser à l’endroit où j’ai vécu mon enfance et mon adolescence (en pire). Malheureusement, je suis mitigée en ressortant de ce roman qui m’a fait alterner entre un sentiment positifs et quelques notes négatives.

Les choses commencent vite et bien. On se familiarise très rapidement à cet univers et ses personnages même si surnoms et véritables prénoms ne sont pas toujours faciles à associer. Aux péripéties que vont affronter nos jeunes héros s’ajoute le mystère de la fille de la ville… Quand va-t-elle revenir ? Comment vont-ils la séduire ?

On alterne souvent entre des moments d’actions et des instants plus personnels aux côtés des personnages. Ainsi on apprend à découvrir les cinq amis, les relations qu’ils entretiennent entre eux. Sous des airs un peu bourrins, chacun va s’avérer posséder une véritable fragilité. De plus, leurs caractères sont aussi différents que touchants.

Finalement, il faut du temps pour les apprécier puisqu’il nous faut apprendre à les connaître et les comprendre au fil des chapitres. En effet, le début est parfois un peu brouillon, ce n’est pas facile de s’y retrouver, d’autant plus que Boris Lanneau use énormément des ellipses temporelles et des retours en arrière. Autant dire que ça peut être un peu perturbant au début.

Pourtant, Boris Lanneau possède une jolie plume. Il n’hésite pas à nous plonger dans le « parler paysan » mais garde une incroyable fluidité et a réussi, à mon sens, à ne jamais tomber dans la vulgarité gratuite. Il nous montre seulement la réalité de la vie à la campagne et pour ça, il est évident que nos cinq ados n’auront pas un vocabulaire impeccable, loin de là.

On plonge donc dans une belle histoire d’amitié qui nous emmène dans la réalité campagnarde auprès de gens vrais mais parfois un peu « lourdeaux ». Pour ces jeunes, le paradis c’est Paris, la ville lumière, celle dans laquelle vit la fille de la ville. Un genre d’eldorado où tout est mieux et plus beau, mais est-ce seulement vrai ?

En Bref :La fille de la ville est un bon roman qui nous confronte à la réalité crue et sans faux semblants de la campagne.
Boris Lanneau y dévoile cinq copains qui, sous des airs un peu bourrins, s’avèrent être pleins de nuances et très touchants.

Pourtant, j’ai eu un peu de mal à m’y plonger complètement à cause de certains passages trop confus.
3 / 5 3 / 5
©Chronique écrite par , le 02-02-2016

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
LivresquementNinouille en rêvesSevla CristyBoom Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Livresquement

Je KIFFE cet hibou indécis <3 (oui je visite le site tranquillou)

Ninouille en rêves

Pareil, ce livre n'a pas été une déception, mais pas pour autant une excellente lecture car j'ai mit assez longtemps à apprécier l'histoire et ses personnages. Mais je retiens certains passages touchants 🙂

Sevla Cristy

Je lis souvent des avis mitigé sur ce roman 🙂

Boom

Comme toi j'ai aimé le livre dans son ensemble, une lecture sympathique mais sans ce petit plus qui l'aurait fait sortir un peu du lot et qui m'aurait un peu plus marqué 😉