Chronique
La Sélection, Tome 2 : L’élite
 Roman  Dystopie   Science-Fiction   Adolescents 
Elles étaient trente-cinq candidates, elles ne sont plus que six...
Ces jeunes filles font désormais partie de l'Élite et chacune est prête à tout pour conquérir le coeur du Prince Maxon et être couronnée Princesse d'Illéa.
La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d'enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie...
, 18-04-2013 360 pages / 16.9 €

//Attention cette chronique peut contenir des spoilers du tome 1//

A Illéa, le Prince Maxon est désormais en âge de se marier et a organisé La Sélection : une compétition entre 35 jeunes femmes dont l’une d’entre elle deviendra la future reine. Des évènements ont du précipiter le choix du prince et l’Elite est déjà formée. America est l’une des 6 jeunes filles encore en compétition pour la couronne mais son amour de jeunesse : Aspen, est devenu garde au palais. Les sentiments de la jeune fille sont donc affectés par cette présence, et son choix s’avère plus difficile que jamais alors que les attaques de Renégats sont de plus en plus fréquentes.

C’est avec plaisir que j’ai débuté ce second roman et que j’ai retrouvé les personnages d’America, Maxon et Aspen après seulement quelques semaines depuis la fermeture du premier tome. J’attendais beaucoup de cette suite puisque le premier m’avait vraiment subjuguée.

Malheureusement, dans ce tome, j’ai trouvé qu’America s’avérait sincèrement pénible. Elle ne cesse d’hésiter, de passer de l’un à l’autre et de retourner sa veste. Un coup elle tombe dans les bras de Maxon, deux jours plus tard elle rejoint Aspen dans une chambre. J’ai eu du mal à comprendre ses réactions, ce qu’elle cherchait vraiment. America passe d’une fille forte et indépendante, à une capricieuse qui se laisse porter par les évènements, et je n’ai pas réussi à m’expliquer ce changement de comportement.

Maxon en revanche se révèle un peu plus et, inévitablement, mon cœur balance pour lui plutôt que pour Aspen qui me fait ressentir beaucoup moins d’émotions. Cependant, il s’avère qu’Aspen est parfois plus agréable et présent que Maxon dans ce tome. Ce qui aurait pu faire balancer mon cœur si je n’avais pas autant comprit la situation du prince ; contrairement à America qui semble imaginer qu’il devrait céder à toutes ses lubies.

L’action est également bien moins présente que ce que j’aurai pu imaginer. Le premier tome laissait entrapercevoir une véritable opposition entre les Renégats et la couronne, mais encore une fois le tout reste en arrière plan. Ce qui dénote avec les dystopies habituelles où le second tome sert souvent de déclencheur à l’action et aux révoltes. Ici, on reste quasiment dans le contemplatif, les intrigues qui se jouent à la cour et l’inconstance d’America.

Ceci dit, la plume de Kiera Cass est toujours aussi agréable, fluide, et ma lecture s’est faite avec autant de plaisir et de facilité que pour le premier volet. La tension est toujours sous-jacente, autant sous les traits des Renégats qu’entre les différentes concurrentes qui se révèlent de plus en plus déterminée à conquérir le prince et la couronne. Mais finalement la question n’est pas vraiment : Qui Maxon choisira-t-il ? Mais plutôt : Vers qui le cœur d’America balancera pour la dernière fois ?

En Bref :Un second tome moins bien que le premier ; notamment à cause de l’indécision d’America qui ne se gêne pas pour faire du mal aux deux garçons mais ne supporte pas qu’on lui en fasse à elle. Son comportement m’a un peu énervée et elle a considérablement baissé dans mon estime en tant que personnage.
Malgré tout, L’Elite est une bonne lecture qui soulève de nouveaux problèmes – comme les relations d’America avec le père de Maxon – et laisse présager un très bon tome 3, explosif j’espère, que j’ai hâte d’avoir entre les mains.
4 / 5 4 / 5
©Chronique écrite par , le 22-05-2014

9
Poster un Commentaire

avatar
9 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
PhebusaMellianePreskiliaSlythDust Of Pastel Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Phebusa

Le second tome est moins bien mais le trois rattrape le niveau… 🙂

Melliane

Cette série a l'air assez sympa, il faudrait vraiment que je me prenne le tome 1 un jour pour la tenter.

Preskilia

J'ai beaucoup aimé aussi mais j'avoue que l'histoire des rebelles n'est pas assez exploité pour moi. J'attends donc el dernier tome pour être fixé sur la saga complète.

Slyth

Comme toi: j'ai eu un coup de coeur pour le premier, et ce deuxième m'a un peu déçue. America m'a tellement, tellement énervée, et j'ai trouvé qu'à travers son personnage, la série perdait en maturité (ok, elle est jeune, mais là, j'avais l'impression d'être face à une gamine de 12 ans).
J'attends le 3 au tournant, ce 3 qui semblent ravir tout le monde, alors je croise les doigts 🙂

Dust Of Pastel

J'ai adoréééééééé cette série!!!
http://dustofpastel.blogspot.fr/