Chronique
L’attrape coeurs
 Roman  Contemporain   Adolescents 
Phénomène littéraire sans équivalent depuis les années 50, J. D. Salinger reste le plus mystérieux des écrivains contemporains, et son chef-d'œuvre, "L'attrape-cœurs", roman de l'adolescence le plus lu du monde entier, est l'histoire d'une fugue, celle d'un garçon de la bourgeoisie new-yorkaise chassé de son collège trois jours avant Noël, qui n'ose pas rentrer chez lui et affronter ses parents. Trois jours de vagabondage et d'aventures cocasses, sordides ou émouvantes, d'incertitude et d'anxiété, à la recherche de soi-même et des autres. L'histoire éternelle d'un gosse perdu qui cherche des raisons de vivre dans un monde hostile et corrompu.
, 24-05-2002 252 pages / 5.2 €

J’ai lu L’attrape coeurs parce qu’il fait parti des livres que Charlie aime beaucoup dans le Monde de Charlie de Chbosky. J’ai été intriguée et voyant qu’il ne faisait que 250 pages je suis partie à l’aventure.

On y découvre Holden Caulfield, adolescent de 17 ans, vivant en internat. Il a été renvoyé mais, ne pouvant plus supporter ses camarades, il fugue et rentre à New York. Ne voulant pas que ses parents découvre qu’il s’est enfuit, il erre dans la ville et on suit donc ses pérégrinations.

Je dois dire que c’est la première fois que j’ai ressenti un sentiment de haine aussi profond pour un personnage. J’ai haï Holden. Sa stupidité m’a énervée au point que j’ai eu envie de lui mettre des claques virtuelles. Il n’est pas un adolescent sympathique et naïf comme Charlie. Simplement un idiot profond. Il passe son temps à juger tout le monde, est mythomane et se croit plus intelligent que la terre entière. C’est un personnage d’une grossièreté hallucinante et sa façon de conter l’histoire finit par être très énervante. Lorsqu’il parle de quelqu’un d’autre il dit presque à chaque fois : “Le gars -prénom-” ou “la môme Phoebe”. La narration à la première personne ne m’a pas du tout enchantée, être dans la tête d’un adolescent aussi détestable à de quoi vous filer de l’urticaire. Quand aux autres personnages aucun n’a pu susciter le moindre intérêt chez moi.

J’en suis arrivée au stade ultime où j’ai hésité à continuer tellement je n’en pouvais plus. Il me restait 50 pages… Je me suis forcée pour pouvoir écrire cette chronique et aussi parce que je déteste arrêter un livre en cours aussi pénible soit il. Je m’ennuyais tellement, je ne voyais pas où toute cette histoire menait. Et rassurez-vous : elle ne mène à rien ! Même pas la satisfaction d’une bonne fin pour combler le vide interstellaire des 252 pages.

L’écriture de Salinger, quant à elle, représente tout ce que je déteste chez un auteur. Une introspection râtée, des idées pseudos philosophiques sur la vie qui n’ont rien d’intelligentes et une lourdeur assez indigeste.

Je n’ai pas compris le but de ce livre, ni son intérêt. J’ai vu qu’il était considéré comme un chef d’oeuvre. Et bien je n’ai pas les mêmes critères pour le chef d’oeuvre alors…

En Bref :Rien ne m'a plut. De l'écriture aux personnages en passant par l'ambiance. Je me suis ennuyée voir énervée. Un livre a éviter sauf si vous voulez quelque chose pour caler un meuble.
1 / 5 1 / 5
©Chronique écrite par , le 04-04-2013

16
Poster un Commentaire

avatar
9 Comment threads
7 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Ninouille en rêvesliliaLittle-AFanny LivresquementLy Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Ninouille en rêves

Hum… Je vais le commencer aujourd'hui parce que ma prof' de littérature anglaise me l'a conseillé, mais j'ai peur T.T

lilia

Je l'ai lu moi aussi mais rien à faire, je ne comprends pas l'histoire ni rien. D'ailleurs en venant ici je cherchais des réponses… Si j'en trouve, je remettrai un commentaire haha

Little-A

Bon je ne pense pas le lire alors 🙂 !
J'avais adoré le Monde de Charlie, et je voulais aussi tenter un jour "l'Attrape Cœur".
Merci pour ton avis 🙂

Fanny Livresquement

Moi aussi j'ai détesté ce livre. Les "La môme machin" m'ont énormément agacé !

Ly

Haha je crois pas que je lirai ça!