Chronique
Le Cercle des Confidentes, Tome 1 : Lady Megan
 Roman  Historique   Adolescents 
Elles sont cinq.
Cinq jeunes femmes aux talents extraordinaires.
Cinq espionnes de la reine Elisabeth 1re d’Angleterre.
Elles sont ses yeux, ses oreilles.
Chacune est unique.
Voici l’histoire de la première d’entre elles, Lady Megan !
, 04-09-2013 430 pages / 15.2 €

Je ne lis que très peu de roman historique peu importe la forme (romance, aventure etc.) C’est donc avec une certaine appréhension que je me suis lancée parce que je ne savais pas du tout si ça allait me plaire, malgré tous les bons avis que j’ai pu lire à propos de ce roman et l’envie que j’avais de le lire.

Megan Fellowes est une jeune fille de 17 ans qui possède des aptitudes bien particulières. Alors qu’elle passe de villes en villes avec la troupe de la Rose d’Or, acteurs de rues et voleurs, elle est arrêtée. Alors qu’elle s’attendait à subir l’échafaud, elle se voit lancée dans une carrière d’espionne pour le compte de la Reine Elisabeth 1er d’Angleterre, une mission qu’elle ne pourra pas refuser, sans quoi elle retournera croupir dans les cachots. Elle intègre donc un groupe déjà formé des confidentes de la reine, son intégration ne sera pas facile et elle va devoir faire ses preuves alors que les intrigues et les complots font légion à la cour d’Angleterre.

Je vais faire un petit point historique.
Quand j’ai commencé Le Cercle des Confidentes j’étais complètement perdue dans la période. Je ne suis vraiment pas le genre de personne qui arrive parfaitement à situer l’Histoire avec un grand H. Surtout l’histoire d’Angleterre… On apprend assez rapidement que la Reine Elisabeth est la fille de Henri VIII et d’Anne Boleyn. Là, forcément, ça fait tilt et j’ai pensé aux Tudors. Mais si les Tudors voyons…

King-Henry-and-Anne-Boleyn-the-tudors-1974070-768-1024 Le Cercle des Confidentes, Tome 1 : Lady Megan

 Il y a même Henry dedans :

tumblr_mu6e3tKRnR1qgcauyo1_500 Le Cercle des Confidentes, Tome 1 : Lady Megan

Rappelons donc que Anne Boleyn s’est faite guillotiner par son cher mari qui s’était épris d’une autre entre temps et voulait se débarrasser de cette pauvre fille qui ne lui avait pas donné de fils. Elisabeth avait été, quant à elle, placée dans un château afin de ne pas gêner son cher papa dans ses conquêtes. Elle succède sur le trône à son demi frère : Edouard VI (fils de Jeanne Seymour, troisième épouse d’Henri VIII) et sa demi sœur : Mary, (Fille de Catherine d’Aragon, première épouse d’Henri VIII boutée de sa place par Anne Boleyn). Je vous passe le blabla Catholicisme / Protestantisme et soulignerait simplement que Catherine d’Aragon était Espagnole et que son mariage avait eu pour but de sceller une alliance entre l’Espagne et l’Angleterre, alliance qui forcément s’est retrouvé fragilisée avec le contexte.

Je ferme ce petit point historique en remerciant The Tudors et Wikipédia et en vous montrant simplement le magnifique château de Windsor où toute l’intrigue se déroule:

windsor-castle Le Cercle des Confidentes, Tome 1 : Lady Megan

Revenons en à Meg. La jeune femme est un personnage intelligent et fort mais qui a bien du mal à s’intégrer à la cour où tout est teinté de faux semblants et d’hypocrisie. Elle ne sait pas vraiment à qui se fier et elle doute même parfois de ses compagnes espionnes. Forcément, on doute avec elle et dès qu’on entre vraiment dans le vif du sujet on ne peut que faire des présupposés sur tout et tout le monde sans jamais de certitudes. Meg est un personnage qui permet par ailleurs de découvrir la cour d’Angleterre en même temps qu’elle puisqu’elle doit apprendre les codes de la vie à la cour, mais également s’entraîner à maîtriser ses aptitudes et tenter de lier des liens avec ses compagnes. Sa capacité d’adaptation est plutôt impressionnante et on sent que la jeune femme se prend très vite au rôle de dame de la cour sans pour autant oublier ses origines.J’ai beaucoup aimé Meg et son évolution tout au long du roman mais je dois dire que je suis également très intriguée par le passé des autres espionnes, possédant chacunes des capacités spéciales que je vous laisserais découvrir.

L’intrigue est très rythmée et après une petite mise en place d’une centaine de pages, on entre très vite dans le vif du sujet. Quelques indices sont disséminés tout le long du roman mais on ne parvient jamais à comprendre qui est le coupable des terribles incidents qui secouent Windsor. Je ne me suis pas ennuyée une seconde et même la romance qui reste très en arrière plan m’a beaucoup plu. L’écriture est agréable et prenante, les descriptions nous emmènent souvent dans des endroits parfois mystérieux, parfois grandioses et je n’ai descellé aucune fausse note.

En Bref :Un premier roman très prometteur et alléchant qui donne très envie de découvrir la suite et les autres Confidentes. L’intrigue est parfaitement menée et j’ai particulièrement apprécié le fait qu’elle n’est pas le seul fil conducteur, l’apprentissage de Meg à la cour et ses relations sont des choses qui sont également très prégnantes permettant de ne jamais s’ennuyer ou trouver de redondances dans les situations et les chapitres. C’est donc un très bon moment que j’ai passé en compagnie de Meg.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 20-11-2013

14
Poster un Commentaire

avatar
12 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
WolfsRainsatinesbooksnoisette2011PhebusaSaefiel Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
WolfsRain

Je l'avais remarqué sur la page FB de Macadam ^^ Je pense que ça pourrait me plaire, j'aime énormément les livres historiques. Je vais tout de même attendre avant de me le procurer (je doute pouvoir le trouver chez moi, en plus)

satinesbooks

Celui la me donne TRES ENVIE de le lire.
Merci d'avoir agrandi ma wish list 😀

noisette2011

Je ne suis pas trop fan de ce genre, mais je dois le recevoir bientôt donc ton avis me rassures ^^

Phebusa

Je ne suis pas trop roman historique mais si j'ai l'occasion, je le lirai peut-être puisque je l'avais déjà repéré sur d'autres blogs aussi. Merci pour ton avis 🙂
Bisous.

emyb
emyb

Hello,

Je lis essentiellement des romans historiques. Mais très rarement des jeunesses. Est-ce que le côté jeunesse se fait ressentir ?

Merci, cette chronique donne envie !