Chronique
Le Domaine
 Roman  Thriller   Adolescents 
Gabriel accompagne sa mère embauchée pour l’été comme domestique dans la haute bourgeoisie. Les marais et les kilomètres de landes qui entourent le domaine sont une promesse de bonheur pour ce jeune homme passionné de nature et d’ornithologie. Pourtant, dès son arrivée, il se sent mal à l’aise et angoissé. Le décorum et l’atmosphère figée de la demeure déclenchent chez lui des pulsions incontrôlées de colère, de désir, de jalousie. Et quand les petits-enfants des propriétaires débarquent, avec parmi eux la belle et inaccessible Éléonore, Gabriel ne maîtrise plus rien de ses émotions. Désormais, c’est eux et surtout elle qu’il observe à la longue-vue. Désormais, le fils de la domestique est prêt à tout pour se faire aimer car il est fou d’elle. Jusqu’à la mettre ou se mettre lui-même en danger…
, 02-03-2016 330 pages / 15.5 €

C’est l’été et Gabriel doit accompagner sa mère à son nouveau travail d’aide-cuisinière dans le domaine du Comte et de la Comtesse de La Guillardière. Dès leur arrivée sur les lieux, le jeune homme ne se sent pas à l’aise au milieu des conventions de la Haute Bourgeoisie. Il ne peut s’empêcher de comparer la relation des domestiques avec leur patron à de l’esclavage moderne. Heureusement, Gabriel possède une porte de sortie face à cet univers qu’il exècre. Passionné d’ornithologie, le jeune homme se balade dans la forêt et près du marais aux alentours pour observer des espèces rares.
Mais lorsque les petits enfants du Comte et de la Comtesse arrivent, Gabriel tombe sous le charme de la belle et mystérieuse Éléonore. Pour la séduire, il sera prêt à tout.

Jo Witek nous plonge dans une atmosphère bien singulière. Dès les premières pages, quelque chose se glisse, un courant glacial, on sent qu’il y a un problème quelque part et on est mal à l’aise face à cette famille riche et sans contraintes.
L’obsession que développe Gabriel pour Éléonore va également rapidement nous amener à nous poser des questions. Le comportement du garçon m’a parfois un peu fait penser à Norman dans la première saison de Bates Motel (pas la suite). Si vous avez vu la série, vous saurez que ce n’est pas vraiment un compliment…
Enfermé dans sa solitude, Gabriel ne sait pas vraiment comment se comporter avec les filles et à trop vouloir bien faire, il agit parfois de façon un peu étrange.

Pourtant, on s’attache à ce personnage fragile qui vit ses premiers émois amoureux. Son regard sur la bourgeoisie et la relation avec les domestiques nous laisse aussi réfléchir sur ce système encore existant, sans pour autant le condamner.
Gabriel est le seul avec qui on entretient vraiment une sorte de contact, les autres personnages ne font que passer. Toutefois, je les ai tous trouvés bien fournis, avec un background, des défauts et des qualités. En avançant dans le récit, on comprend pourquoi Gabriel préfère côtoyer la nature plutôt que les êtres humains.

Outre cet aspect, Jo Witek décrit également très bien ses paysages, la forêt, le marais… On parvient très facilement à imaginer les lieux. L’histoire est maîtrisée avec brio, on plonge dans un thriller psychologique dont les pages se tournent avec une rapidité déconcertante.
C’est d’autant plus étonnant que le récit est assez lent et qu’il n’y a pas d’action du tout. Il se passe des choses dans le dernier quart de l’histoire, mais tout ce qui est avant se base purement sur la psychologie de Gabriel. Jo Witek casse les codes habituels et nous offre un roman déroutant.

En Bref :On lit le domaine à vitesse grand V, en attente de l’événement qui fera tout basculer et on se plonge dans une ambiance de plus en plus angoissante. Ce roman est donc un excellent thriller psychologique qui risquera de vous donner quelques sueurs froides.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 12-07-2016

6
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
SaleanndreSaefielNovaBabyLéna BubiLili Dans Les Etoiles Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Saleanndre

J’ai adoré cette lecture ! Même si la fin ma décontenancée… Je ne m’attendais à rien dans ce roman, et c’est ce qui a fait son charme.
En passant, j’adore véritablement le design de ton blog, la police et tout et tout. Je vais de suite l’ajouter à mes favoris 🙂

NovaBaby

J’aime beaucoup l’idée du soupirant un peu creepy (Oui, parce que bon, Norman Bates…). Par contre, le côté ornithologique décrit dans le résumé le fait un peu flipper (les bestioles à plumes, ça me fait peur) même si tu n’en parle pas trop dans ta chronique.

Léna Bubi
Léna Bubi

Si j’ai envie d’un thriller, je me pencherai sûrement sur celui-ci car tu donnes beaucoup envie ^-^ !!

Lili Dans Les Etoiles

Je découvre ton blog en même temps que cette chronique, et je sens que je vais trouver mon compte dans les deux ! 🙂
En plus, il est dispo à ma médiathèque alors hop ! je garde le titre sous le coude parce que j’adore les thrillers psychologiques et les ambiances tendues…