Chronique
Le Syndrome du Papillon
 Roman  Contemporain   Drame   Romance   Adolescents 
Hugo Mars, 17 ans, n’est pas un garçon comme les autres. Atteint d’un mal étrange, le syndrome du papillon, il est interné en hôpital psychiatrique.
Mais la vie est parfois surprenante. Car c’est là qu’il fait la plus belle rencontre de son existence. Celle de Morgane Saint-James, une jeune fille aux cheveux roux et aux yeux verts, gothique et lunaire…
Hugo tombe aussitôt sous son charme. Jusqu’à ce que la jeune fille disparaisse…
, 13-10-2016 253 pages / 16.95 €

Hugo est un jeune homme aux multiples problèmes. Le premier d’entre eux est qu’il se trouve actuellement dans un hôpital psychiatrique à cause d’un accès de folie au lycée. Et pour couronner le tout, le psychiatre lui annonce qu’il est atteint du syndrome du papillon. Hugo serait donc incapable de faire des choix et de s’y fixer suite à un blocage psychologique. Heureusement, dans ce tableau noir, il fait la connaissance de la belle et étrange Morgane Saint-James, elle aussi internée…

Dès les premières pages, je n’ai pu qu’adhérer au personnage d’Hugo et à ses réflexions qui m’ont ramenée à des préoccupations personnelles. En effet, Hugo a du mal à se positionner dans la vie, il ne comprend pas l’intérêt de grandir, de travailler et de faire des choix impossibles.

Je n’ai donc eu aucun problème pour apprécier ce garçon un peu perdu aux pensées très souvent intelligentes et sensées. Hugo est dans un hôpital psychiatrique, mais il n’est pas pour autant fou ni suicidaire. Et sa rencontre avec Morgane lui donne toutes les raisons de vouloir aller mieux.
Cette dernière ne m’a malheureusement pas vraiment touchée, je l’ai trouvée plutôt fade. Son caractère oscille entre l’étrangeté la plus totale et une banalité perturbante. Morgane manque finalement cruellement de charisme malgré une apparence imposante (rousse et tatouée jusqu’au bout des doigts). Elle n’a pas la petite étincelle qui aurait pu la rendre plus vivante et tangible.

J’aurais également apprécié que la relation qui se crée entre les deux jeunes gens soit plus crédible. Les choses vont trop vite, même pour des ados de 17 ans, ce qui enlève un peu de fond à l’histoire.

Côté forme, c’est parfois déroutant. Maxence Fermine se glisse dans la peau de son héros qui est également le narrateur. Hugo raconte donc comme un adolescent avec certaines expressions de son âge et la vulgarité qui va avec. Je vous rassure, rien de bien dramatique, mais le langage familier peut déranger. Pour ma part, il a suffi d’un petit temps d’acclimatation.

Au final, j’ai plutôt accroché à ce court roman sur l’adolescence et la pression qu’on inflige parfois aux autres sur certains sujets. Via le parcours d’Hugo, on est amené à se positionner et à réfléchir sur nous-mêmes et notre vie. Maxence Fermine fait habilement passer certains messages et je m’y suis beaucoup retrouvée.

En Bref :Le syndrome du papillon est un roman court qui permet de se remettre en perspective tout en suivant le parcours d’Hugo, un héros solaire et attachant. Il est seulement dommage que sa compagne manque de charisme, ce qui aurait pu ajouter un réel plus à l’histoire.
4 / 5 4 / 5
©Chronique écrite par , le 02-11-2016

10
Poster un Commentaire

avatar
5 Comment threads
5 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
7 Comment authors
IngridJuliaSaefielNovaBabyptitelfe Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Julia

Oh c’est Maxence Fermine ! Je pense que je vais de ce pas lire ce roman … ou attendre que Noël passe ! Mon dieu cette tentation 😮

NovaBaby

Je ne connais pas l’auteur, mais la couverture et ce que tu dis de ce livre m’intrigue (même si bon, visiblement tu n’es pas convaincue jusqu’au bout…). (et, damned, je me demande si j’ai pas un peu le syndrome du papillon moi aussi ^^)

ptitelfe

J’aime beaucoup les romans de Maxence Fermine, je pense que je me procurerai celui ci rapidement! Merci pour la découverte!

MahoganyRead

Bonjour,
Tu m’as donnée très envie de lire ce roman ! 🙂

Ton blog est magnifique !!

Morgane.

AlicePumpkin

Je suis toujours très touchée par les histoires d’ados psychotiques ou légèrement dérangés (j’ai notamment adoré “Je t’ai rêvé”). Malgré ça, je crois que j’ai besoin de personnages secondaires forts et si toute l’histoire se concentre sur la relation entre les deux mais que le personnage de Morgane reste fade, ça me donne un peu moins envie :/
Je pense que si j’ai l’occasion je le lirai, mais pour le coup je vais attendre !