Chronique
Les Filles de Brick Lane, Tome 1 : Ambre
 Roman  Contemporain   Adolescents 
A Brick Lane, un quartier de Londres, Amber, Rose, Nora et Maali sont des adolescentes très différentes les unes des autres. Mais leur désir de liberté et d'aventure les conduit à se réunir pour créer un club secret, les Filles de Brick Lane. Une grande amitié naît alors entre les quatre jeunes filles.
, 04-01-2017 377 pages / 14 €

Ambre en a marre d’osciller entre le harcèlement qu’elle subit au lycée et le manque de considération d’un de ses deux pères. Alors qu’elle se plonge dans les citations d’Oscar Wilde, son auteur favori, elle décide sur un coup de tête de monter un club : Les Filles de Brick Lane.
C’est ainsi que son destin va croiser celui de Maali, jeune hindoue romantique, Sky et son âme de poète maudit et Rose dont la mère mannequin souhaite la voir emprunter le même chemin.

Les Filles de Brick Lane est donc un roman proche de sagas comme Quatre Filles et un jean d’Ann Brashares ou Les Filles au chocolat de Cathy Cassidy. Il s’inscrit dans cette veine réaliste et rafraîchissante de romans plutôt féminins sur l’adolescence et ses complications.

Les jeunes filles sont toutes très différentes avec chacune une singularité. Ainsi le lecteur pourra aisément se trouver proche d’au moins une d’entre elles.
J’ai pour ma part eu ma préférence pour Rose qui porte en elle une drôle d’ambiguïté. Très belle et très riche, Rose est rapidement catégorisée comme une fille à papa capricieuse. Sa mère, Savannah est actuellement en train de refaire sa vie avec son prof de Yoga à qui elle a proposé de venir emménager chez elles avec sa fille : Sky.
Autant dire que les deux ados partent avec une certaine animosité et Sky est la première à avoir des préjugés sur sa nouvelle « colocataire ». Pourtant, Rose est une jeune femme torturée qui ne souhaite pas faire parler d’elle. Son plus grand rêve est d’ailleurs celui d’ouvrir une pâtisserie, autant dire qu’on est bien loin des ambitions de bimbo sans cervelle. Rose est également le personnage qui apporte le plus à l’histoire et qui va considérablement évoluer au sein du club des Filles de Brick Lane.

On alterne donc avec les trois autres filles qui, sans être inintéressantes, ne m’ont pas non plus transcendée. Je trouve même que Maali est assez fade et peu présente dans le récit. Ses quelques apparitions ne m’ont pas passionnée alors qu’elle a du potentiel.
Ambre et Sky sont, quant à elles, des personnages avec une certaine complexité, mais qui sont souvent très égocentriques. Les deux filles s’entendent d’ailleurs très bien et je ne pense pas que ce soit une coïncidence.

L’histoire tourne donc autour de l’amitié et de la solidarité qui va animer ces quatre adolescents. Le but du Club est que chacune puisse réaliser ses rêves avec l’aide des autres et aucune ne va hésiter à partager ses ambitions des plus folles aux plus terre à terre. Même si ça ne va pas forcément fonctionner, l’idée d’entraide et d’amour est bien là et est très agréable à lire.

Siobhan Curham aborde également plusieurs sujets importants tels que le harcèlement, l’identité, l’homosexualité, le deuil, l’amour, sans que ce soit lourd ou pénible à lire et les intègre habilement au récit.

Le tout se passe à Londres dans un quartier un peu hipster qui s’avère sympathique à découvrir sous la plume de l’auteur. Je n’ai finalement qu’un reproche, je trouve ça dommage de n’avoir choisi que des héroïnes belles et riches. Maali est la seule à faire partie d’une classe sociale moins aisée puisque ses parents tiennent une épicerie. Je ne suis pas sûre d’y voir une représentation du Londres d’aujourd’hui, mais ce n’est pas non plus ce qu’on demande réellement à ce roman. Une pointe d’originalité se glisse d’ailleurs dans le récit avec la présence d’Oscar Wilde, figure de proue du club !

Colis_Filles_brick_Lane-e1484255063521 Les Filles de Brick Lane, Tome 1 : Ambre
Le colis envoyé par Flammarion Jeunesse !
En Bref :Les Filles de Brick Lane est une lecture sympathique qui permet de passer un bon moment plein de fraîcheur. Le roman satisfera d’ailleurs les fans du genre grâce à une plume fluide et une histoire girly à souhait.
4 / 5 4 / 5

Lecture commune avec mon amie Livresquement !

©Chronique écrite par , le 12-01-2017

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
MinestronetteVickie Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Minestronette

Ça a vraiment l’air d’un roman sans prise de tête, il me tente bien!

Vickie
Vickie

Il a l’air cool!