Chronique
Le Livre de l’Énigme, Tome 1 : Source des Tempêtes
 Roman  Fantasy   Adultes 
Les ténèbres ont un cœur de lumière.
Je l’ai su quand j’ai vu l’enfant dans la tempête. J’ai entraperçu l’azur de sa magie étrange et intense, mon univers s’est métamorphosé. Moi qui me sentais si seul, si désespéré, j’ai découvert soudain pourquoi j’étais venu au monde : pour protéger celui qu’on m’a donné pour frère. Un frère pas tout à fait humain, pas tout à fait possible. Le protéger des autres et de lui-même : des décisions qu’il voudrait prendre afin de résoudre sa maudite Énigme. Car ce petit est doué pour se mettre – nous mettre – en péril ! Mais j’ai la faiblesse de croire que je suis plus têtu que lui.
, 03-03-2016 448 pages / 19.9 €

Tout commence par un massacre. Un génocide même lorsque l’ordre du Chaos et celui de la Loi se liguent pour faire disparaître les Mages Bleus de l’Équilibre. Mais un mage réussit à s’enfuir, le dernier, et autour de lui se joue une prophétie. Ce mage aura un fils puissant qui permettra le renouveau de l’Équilibre.
Pourtant, le garçon qui naît de son union avec une jeune femme de la cour du Margrave est réfractaire : c’est-à-dire qu’il n’a aucune magie en lui. Alors que le Mage Bleu est démuni de son Drac (force magique) et qu’il s’exile au-delà du monde des hommes, Cerdric, son fils, affronte les foudres et le dégoût de sa mère. Des années de solitude et de désarroi, de tristesse et d’amertume. Lorsqu’il apprend qui est son père et où il vit, il se jette à sa rencontre et découvre qu’il a un frère : Ceredawn, l’enfant au cœur de la tempête. Dès qu’il le voit, Cerdric se jure de protéger le garçon à n’importe quel prix.

C’est donc Cerdric qui nous livre son histoire dès les prémices de son existence. On le rencontre âgé, dans un chapitre plein de mystères, prêt à décrire sa vie auprès de son frère bien aimé.
Ainsi, Cerdric n’est pas le héros, il n’est pas l’enfant de l’énigme qui rétablira l’ordre bleu. C’est un parti pris audacieux de la part de Nathalie Dau et ça fonctionne à merveille.

On s’attache à Cerdric, on le voit grandir, souffrir, aimer, apprendre… Pourtant, il est parfois terriblement agaçant à cause de sa manie de s’apitoyer sur son sort. Mais ses défauts le rendent humain, et c’est le genre de personnage que j’aime sans limites.
En même temps, il n’est pas facile de lui reprocher de se plaindre un peu quand on découvre son passé et notamment les réactions de Nérasia Tirbald, sa mère, face à lui. Pour Nérasia, Cerdric est négligeable, et il est surtout celui qui a brisé sa vie, qu’elle n’a jamais voulu et n’aimera jamais.

Nathalie Dau s’attarde longuement sur ses personnages et leurs psychologies. Ils sont incroyablement bien fouillés, humains et provoquent tous des réactions bien différentes chez le lecteur. En effet, si on s’émerveille devant l’étonnant caractère de Ceredawn entre naïveté de l’enfance et drôle de maturité, on déteste Nérasia, on s’agace face à certaines réactions d’Ardégyl, et on se questionne lorsqu’apparaît le mystérieux Avrylith…

Question rythme, je vais être claire, il est très lent. Pourtant ce n’est pas dérangeant. Nathalie Dau pose ses bases, imbrique doucement le cœur du puzzle de son histoire sans qu’on n’en voie jamais le moindre contour. On s’émerge dans son monde avec une vraie délectation. On sent que l’auteur maîtrise chaque parcelle de son univers absolument fabuleux.
Il faut aussi souligner la qualité de l’écriture. Nathalie Dau nous mène dans son histoire avec une grande fluidité. Ses descriptions nous font vivre aux côtés de Cerdric en même temps qu’on ressent toute la profondeur de ses émotions.

Source des Tempêtes est un roman complexe, difficile à prendre en main. Bouchon des Bois a dit de lui qu’il était exigeant et je suis entièrement d’accord. Ce récit demande de la concentration, du temps, des moments seuls avec lui, mais c’est aussi ce qui qualifie une excellente histoire. Je dirais même mieux encore : les meilleurs romans. Car Source des Tempêtes fait bien partie de ces drôles de livres qu’on lit un peu hors du temps et qu’on quitte avec regret tant on s’en est imprégné et on a vécu avec cette histoire.

En Bref :C’est un gros coup de cœur pour ce premier volume qui annonce du bon, voire du très bon pour la suite. Source des Tempêtes est plus qu’un excellent roman ; c’est un véritable chef-d’œuvre de fantasy.
Coup de coeur Coup de coeur
©Chronique écrite par , le 05-07-2016

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Le Livre de l’Énigme, Tome 1 : Source des Tempêtes"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
wpDiscuz