Chronique
 Roman  Fantastique   Adolescents 
Sloane, première de sa classe, coule une existence paisible dans une petite ville côtière des États-Unis.
Maggie, jeune fille indépendante, entame une prometteuse carrière d'actrice à New York.
Tout les sépare, hormis une chose : en dormant, chacune rêve et vit la vie de l'autre jusque dans ses secrets les plus intimes.
Jamais encore leurs chemins ne s'étaient croisés. Jusqu'au jour où Sloane tombe amoureuse d'un garçon...
Laquelle est réelle ? Laquelle n'est qu'un songe ?
, 24-04-2014 373 pages / 18.9 €

C’est avec une hâte non dissimulée que je me suis jetée sur Lucides paru le 24 Avril dernier dans la Collection R. Ce roman original écrit en collaboration par deux grands scénaristes me paraissait prometteur et je ressors de ce roman complètement chamboulée.

Lucides nous fait entrer dans la vie de Sloane et de Maggie, deux jeunes femmes de presque 17 ans qui rêvent l’une de l’autre pendant la nuit.
Mais laquelle est un fantasme ? Laquelle est réelle ? Voilà le doute qui les anime toutes les deux pendant leur éveil. Ce doute ne les empêche pourtant pas de vivre.
Sloane est résidente dans la petite ville de Mystic dans le Connecticut où elle est une lycéenne banale, entourée par sa famille, mais qui a pourtant perdu un de ses deux meilleurs amis l’année précédente dans un tragique accident. A l’arrivée du beau James, la jeune fille va être perturbée et commencer à ressentir une attirance pour le mystérieux nouvel élève.
Maggie, quant à elle, vit à New York City et a arrêté d’aller au lycée depuis longtemps, préférant se concentrer sur sa carrière d’actrice. Elle vit avec sa petite sœur Jade et sa mère, Nicole qui semble plus concernée par sa carrière de rédactrice pour le magazine Elle que par ses filles. Le père de Maggie est décédé, et depuis, l’adolescente voit une psychiatre : Emma, à qui elle parle de Sloane.

Les deux filles sont quasiment l’opposée l’une de l’autre, presque complémentaire. Alors que Maggie est sûre d’elle et use sans retenue de son apparence séduisante, Sloane se trouve tout a fait banale et reste très renfermée sur elle même. Pourtant, l’une et l’autre sont incroyablement attachantes une fois les quelques premiers chapitres de présentation passés. On découvre deux adolescentes affectées par des évènements de leurs vies et qui, pourtant, font preuve d’une fraîcheur d’un humour vraiment agréable au fil du roman.
Le fait de rêver l’une de l’autre leurs permet de s’échapper de leur quotidien et on se rend compte très vite que c’est presque vitale autant pour Maggie que pour Sloane. L’affection qu’on ressent pour elles est exacerbé par la présence de nombreux personnages secondaires qui leurs permettent de se révéler comme Gordy, le meilleur ami de Sloane, Jade, la petite sœur de Maggie ou Andrew et James, les deux jeunes hommes rencontrés respectivement par Maggie et Sloane.
Les deux histoires d’amour sont d’ailleurs peut être un poil stéréotypées, mais elles s’intègrent parfaitement dans l’histoire complexe que l’on découvre dans Lucides.

La tension qui augmente au fur et à mesure des courts chapitres qui alternent entre Maggie et Sloane est palpable. On cherche le moindre détail pouvant nous mettre sur la piste de celle qui ne serait qu’un fantasme ; on se concentre pour découvrir le moindre indice et pourtant rien ne nous met jamais sur la voie. Lorsque l’histoire s’emballe, l’incertitude grandit et nous plonge dans un intense sentiment de perplexité, de peur, d’angoisse même.
J’ai été très marquée par cette fin qui m’a laissée dans une profonde mélancolie lorsque j’ai du refermer le livre.
Adrienne Stolz et Ron Bass démontrent un grand talent dans l’écriture de ce thriller psychologique, ils nous entraînent vers une réflexion sur la vie, sur soi, sur le travail de deuil, l’amour ou l’amitié, le tout en jouant sur la frontière entre rêve et réalité. Les premiers chapitres de mise en place peuvent paraître un peu lent et pourtant je ne me suis pas ennuyée un seul instant.

En Bref :Lucides est un roman original aux accents oniriques, souvent drôle, avec un suspens intenable qui m'a subjuguée. J’ai passé un moment fort et intense en émotions avec ce livre, et après m’être beaucoup attachée aux deux personnages, refermer le livre a été un déchirement que je ne suis pas prête d’oublier.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 29-04-2014

12
Poster un Commentaire

avatar
12 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Vagabonde.Emilie Milyles-chroniques-de-JohanneLes femmes qui lisent sont dangereusesLivre squement Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Vagabonde.

Il me tente affreusement ce livre, mais j'ose pas l'acheter je ne sais pas pourquoi. Je pense que sauterai le pas en tout cas bientôt parce que ton avis donne envie comme beaucoup qui parlent de ce livre. Surtout qu'il m'a l'air hyper original *o*

deslivresenpagaille

Grrr je veux !!! Enfin, je crois que je dis ça pour tous les livres de la collection R xD

Emilie Mily

Pratiquement toute la Collection R à l'air top et celui-ci n'y échappe pas apparament 🙂

les-chroniques-de-Johanne

Très envie de le lire!!!

Les femmes qui lisent sont dangereuses

Ta chronique m'intrigue, j'en ai un peu entendu parler, mais là j'ai bien envie de me lancer! En plus je trouve la couverture jolie 🙂