Chronique
No Man’s Land
 Roman  Post-Apocalyptique   Science-Fiction   Adolescents 
Après la catastrophe qui a annihilé l’humanité, ils se sont retrouvés dans cette petite ville déserte, berceau de leur origine commune. Hier encore, ils n’étaient que des robots ; mais ils se découvrent capables de penser et même… de ressentir des émotions. Que vont-ils bien pouvoir faire sur cette Terre désertée ? S’interroger, bien sûr, à propos de ce qu’ils croient éprouver, car un robot peut-il prétendre échapper à sa programmation ? Peut-il apprendre à vivre en communauté, créer, rire et qui sait ? à aimer ? C’est toutes ces questions que vont se poser Archi, le robot biblio qui tient le journal des événements, le turbulent Meph, Domo le colosse, Nobel, Cérébro, Éliza et les autres. Qui sontils, et pourquoi se trouvent-ils réunis dans cette agglomération oubliée au milieu des terres dévastées ?
, 24-08-2013 317 pages / 16 €

Il m’a fallu un temps fou pour me décider à me lancer dans No Man’s Land. Le résumé m’avait intriguée et me semblait novateur, cependant je restais dubitative et avec les cours et le mémoire je n’ai cessé de repousser ma lecture. Je ne pensais pas avoir une aussi belle surprise avec ce livre.

Dans No Man’s Land la terre a été dévastée et le règne des Hommes est terminé, ils n’existent plus. Des robots se sont « réveillés », construits pour des tâches particulières par l’Homme, ils sont les seuls survivants et ils développent des capacités cérébrales, des sentiments, une existence propre qui n’a plus rien à voir avec celle de servitude d’auparavant.

C’est Archi qui est le narrateur principal du roman. Un ancien robot archiviste de bibliothèque qui souhaite écrire ses mémoires de ce nouveau début de civilisation. Il vit en communauté avec d’autres robots qui se sont mystérieusement réunis dans la même ville et s’organisent peu à peu. On apprend à connaître chacun d’entre eux au fur et à mesure des pages et, chose très rare, je me suis attachée à tous les personnages, des principaux aux très secondaires. Ils ont tous un caractère précis, agréable et qu’on aime découvrir. Je n’ai donc aucune préférence à ce niveau, je les aime tous autant les uns que les autres.

L’écriture de l’auteur m’a aussi beaucoup plu, elle est pleine de sensibilité et je ne me suis pas ennuyée un seul moment. C’est simple, j’ai dévoré son livre en une journée seulement. Ce début de civilisation est touchant et captivant. La visée écologique évidente est fraîche mais percutante, et puis, finalement, on en vient à se dire que peut être ces robots sauront faire hommage à notre belle planète bleue bien mieux que les Hommes ont pu le faire au fil des siècles. Contrairement à d’autres, je n’ai pas trouvé que l’épilogue était un point négatif, au contraire il va dans la logique des « et si » qui viennent à l’esprit de Archi et ses compères (dont je ne vous dirais rien pour vous laisser le suspens). J’ai donc été très triste en le lisant, mais je le trouve presque dans la logique des choses.

En Bref :C’est un beau coup de cœur pour ce roman qui m’a réconciliée avec les histoires de robots. Bourré de sensibilité et d’humour, avec des personnages plus qu’attendrissant, No Man’s Land est une magnifique fable robotique qui nous offre une belle réflexion philosophique sur ce que nous faisons subir à la Terre, et qui allie subtilement la genèse d’une civilisation.
Coup de coeur Coup de coeur
©Chronique écrite par , le 20-12-2013

9
Poster un Commentaire

avatar
7 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
SaefielAnonymeLyMlle MathildeMéli Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Anonyme
Anonyme

Super chronique, mais comme dit Ly, le livre ne me tente pas plus que ça…
plus sérieusement merci beaucoup pour ton article et pour citer son auteure : je ne me suis pas ennuyé un seul moment en la lisant…

Loïc

Anonyme
Anonyme

bonjour Saefiel,

Tout l'honneur est pour moi! C'est un plaisir d'avoir des lectrices comme toi. Bonne année

Loïc

Ly

Super chronique mais, le livre me tente pas plus que ça x:

Mlle Mathilde

Je ne l'ai pas demandé, donc pas lu, mais un jour, peut-être que je le lirai !

Méli

Très belle chronique! Moi j'ai adoré les robots!

Marie

Belle chronique 🙂 Ce livre m'avait beaucoup émue, et j'avais trouvé les robots très touchants.