Chronique
Nos âmes jumelles, Tome 1
 Roman  Contemporain   Adolescents   Pré-ados 
L’une est blonde, l’autre brune. L’une solaire et populaire, l’autre timide et solitaire. Sonia dite Yuna écrit pour une association, Trames, qui publie un fanzine. Elle y rencontre Lou-Tiamat, qui s’affirme dans l’art du dessin suite au divorce brutal de ses parents. Leur amitié virtuelle se double d’échanges sur leurs créations et leur vie affective. Jusqu’au jour où les deux jeunes filles se rencontrent un week-end autour d’un projet…
, 27-05-2015 320 pages / 12.9 €

Sonia est une adolescente extravertie et assez populaire qui entre en Première au lycée. Mais en dehors des apparences, la jeune fille aime écrire. Un jour, elle décide de combattre sa peur d’être jugée sur son travail et publie un de ses textes sur le site du Fanzine Trames.

Sur ce dernier, Lou, qui entre aussi en Première, est déjà une habituée. Elle y exerce sa passion pour le dessin et tente d’établir un lien avec le mystérieux Eru. C’est autour de l’imaginaire et d’un projet commun réunissant leurs deux passions que les deux adolescents vont apprendre à se découvrir et forger une amitié aussi forte qu’inoubliable.

Après avoir découvert la jolie plume de Samantha Bailly dans le premier tome de Souvenirs Perdus, j’avais hâte de voir si la magie opérerait avec un autre genre. Et je ne vais pas faire durer le suspens : ça a très bien marché.

Tout d’abord, parce que Samantha Bailly écrit un merveilleux roman sur l’amitié virtuelle. Elle nous montre que oui, l’amitié par écrans interposés est possible et elle n’en est pas moins belle, forte et réelle. Les échanges virtuels ne sont pas diabolisés alors : Merci Samantha. Car pour m’être fait mes meilleures amies et avoir trouvé le grand amour sur internet, je suis parfois un peu blasée par la vision qui veut que les rencontres sur internet, “c’est le mal”. Dans ce récit, Samantha Bailly nous montre enfin qu’on peut y faire de très belles rencontres à raison de se montrer prudents, car le mensonge et les dangers sont tout de même bels et bien présents.

Outre l’amitié entre Sonia et Lou, c’est aussi un projet commun qui les unie autour de leurs passions respectives. J’ai beaucoup aimé voir ce dernier prendre vie petit à petit en même temps que les héroïnes apprennent à se connaître et se dévoilent sur des sujets plus intimes.

J’ai apprécié les deux jeunes filles, non seulement pour leur lien, mais aussi pour tout ce qu’on découvre autour d’elles : les problèmes familiaux, les premiers émois amoureux, le harcèlement scolaire, l’homosexualité font parti des choses qu’elles affrontent. Et ce sont tous ces petits détails très adolescents qui font de ces personnages des êtres complets et complexes avec leurs problèmes, leurs joies et leurs peines. J’ai eu une préférence pour Lou qui est un peu moins volubile que la pétillante Sonia et qui me correspond plus. Les chapitres la concernant étaient mes favoris.

L’écriture de Samantha Bailly est simple et agréable, elle se prête merveilleusement bien à l’histoire. J’ai malgré tout un petit reproche à faire, mon petit côté tatillon a été titillé.

Les références geek sont nombreuses dans Nos âmes jumelles : Final Fantasy X, Nana, Death Note, Miyazaki. Elles m’ont évidemment ravies mais aussi beaucoup perturbée. Je m’explique, j’ai l’impression que ce sont des références de ma génération et qu’elles ne correspondent pas à des jeunes filles contemporaines de 16 ans – je les juge contemporaines étant donné qu’elles écoutent Imagine Dragons et ont des Smartphone. Final Fantasy X par exemple, est sorti en 2001, une fille de 16 ans aujourd’hui, n’aurait eu à l’époque (jadis quand j’étais jeune) que 2 ans.
C’est vraiment du chipotage et je sais que Samantha Bailly est fan de Final Fantasy X. Moi aussi, alors je lui pardonne.

En Bref :Nos âmes jumelles est une très jolie histoire pleine de vérité qui nous plonge dans le quotidien de deux adolescentes passionnées. L’amitié y est le thème principal et l’auteure nous montre avec finesse que, peu importe où elle débute, que ce soit sur un banc de l’école ou derrière un écran, elle n’en est pas moins véritable.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 15-07-2015

7
Poster un Commentaire

avatar
7 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
les-chroniques-de-JohanneSLiboveok LitteratureMademoizelle.nebelLéna Bubi Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
les-chroniques-de-Johanne

J'ai adoré cette lecture et je suis contente de voir que toi aussi!

S

Encore un livre que je vais rajouter dans ma wish-list! Je n'ai jamais lu de livres de Samantha Bailly et je me dis qu'il me faudrait peut être débuter :p Merci pour cette jolie chronique !!

Liboveok Litterature

J'aimerais beaucoup lire ce livre, notamment pour ce qu'il renferme.

Mademoizelle.nebel

J'espère pouvoir le lire bientôt, il me tente beaucoup 🙂

Léna Bubi

Cette histoire me tentait vraiment beaucoup et j'ai finalement craqué :p J'espère que cette lecture me plaira autant qu'à toii *-*