Chronique
Notre-Dame des Loups
 Roman  Fantasy   Adultes 
1868, aux confins de l’Amérique, les Veneurs, une petite troupe d’hommes et de femmes sans foi ni loi, aux munitions forgées d’argent, l’âme froide comme l’acier, parcourent les immensités de l’Ouest sauvage.

Ils s’enfoncent, la peur au ventre mais déterminés, dans les gigantesques forêts. Ils connaissent leur mission : elle pue le sang et la mort. Elle a le son des chairs qui se déchirent et des os qui rompent, des incantations vaudou, des balles qui sifflent et des molosses qui aboient. Au loin, les premiers hurlements se font entendre. La chasse commence… Une chasse qui doit réussir quel qu’en soit le prix…
, 01-09-2015 250 pages / 8.9 €

1868, alors que le territoire américain se remet difficilement de la guerre de Sécession, sept Veneurs arpentent ses plaines et forêts pour protéger la population des Wendigos. Leur quête les mène à la poursuite de la source de cette incroyable prolifération de loups-garous : Notre-Dame des loups, une créature qui aurait débarqué à bord du Mayflower et ne cesse depuis de chercher de nouvelles victimes.

On suit donc cette traque qui met les nerfs des membres de la Vénerie à rude épreuve alors que l’hiver s’installe durablement autour d’eux. Chaque chapitre nous mène à la découverte d’un nouveau personnage et de son histoire dans un procédé narratif efficace doublé d’une belle singularité. Adrien Tomas nous tient de cette manière en haleine jusqu’au bout, au point qu’il m’a été impossible de lâcher ce court roman une fois commencé.

Sans m’attarder sur les nombreux personnages principaux, je dois quand même dire que chacun d’entre eux est crédible et doté d’une belle profondeur. On ne peut pas vraiment les apprécier, pourtant on les comprend, on saisit bien leurs motivations et leur background. C’est à mon sens l’un des points forts de cette histoire.

Le récit est intelligent et prenant, tout s’enchaîne rapidement. Le mélange de fantastique et de western est également étonnant et merveilleusement bien réussi. Ce n’est pas quelque chose qu’on lit souvent en Fantasy et je dois bien avouer que ça fait plaisir de découvrir un récit comme celui ci. Une petite touche horrifique habilement distillée donne même parfois quelques frissons. La forêt blanche où se passe l’essentiel de l’histoire est le décor parfait pour cette chasse sauvage et meurtrière et on l’imagine parfaitement grâce à des descriptions efficaces et bien dosées.

Pari réussi donc pour cette courte histoire qui a en plus l’audace de nous surprendre jusqu’au dernier moment grâce à une succession de rebondissements inattendus. Adrien Tomas se réapproprie le mythe du loup-garou avec succès et talent. Quant aux origines de Notre-Dame des loups, elles nous sont données dans un court chapitre final et elles sont si brillamment imaginées que ça rend le tout complètement jubilatoire.

En Bref :Court roman d'à peine 250 pages, Notre-Dame des loups est efficace, complexe et côté de personnages sombres et réalistes. Petit bijou d’originalité et de tension brute, je vous conseille chaudement de vous pencher dessus, car je n’imagine pas qu’un tel texte puisse être décevant pour quelqu’un.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 29-08-2018

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Le Chat du Cheshire Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Le Chat du Cheshire

En tout cas, j’adore la couverture 😀 !