Chronique
Nox, Tome 1: Ici bas
 Roman  Dystopie   Science-Fiction   Adolescents 
Dans une ville basse enveloppée d’un brouillard opaque – la nox –, les hommes sont contraints de pédaler ou de marcher sans cesse pour produire leur lumière. Comme l’espérance de vie y est courte, la loi impose aux adolescents de se marier et d’avoir un enfant dès l’âge de dix-sept ans. Lucen a peur de perdre celle qu’il aime, la rebelle Firmie, qui refuse de se plier à la règle. Il sent aussi ses meilleurs amis s’éloigner de lui. L’un d’eux, Gerges, s’apprête à rejoindre la milice qui terrorise les habitants, un autre, Maurce, un groupe hors-la-loi. C’est l’heure pour Lucen de faire des choix qui détermineront toute son existence. Au même moment, dans des territoires épargnés par la nox, la jeune Ludmilla ne se résigne pas au départ forcé de Martha, la gouvernante qui l’a élevée, injustement renvoyée par son père. Elle décide de tout tenter pour la retrouver.
, 29-09-2012 420 pages / 16.95 €

Ne pas avoir à faire de choix, ça évite d’en faire des mauvais.

Ce livre m’a été offert par mon amie d’enfance pour Noël dernier et ça faisait un moment que je voulais le lire. Je me suis donc lancée dedans courant Avril et l’ait finis très rapidement. Je ne connaissais l’auteur que de nom pour son ouvrage Méto et c’est sans aucun à priori que j’ai commencé ma lecture.

L’histoire commence doucement, on suit trois personnages en parallèle: Ludmilla, une fille vivant dans la ville haute ainsi que Lucen et Gerges, amis d’enfances, qui eux, subissent le brouillard de la ville basse. J’ai eu un peu de mal à me mettre dans l’histoire dès le début. Ca commence doucement, on arrive à voir au fur et à mesure ce qui se trame mais on avance autant dans le brouillard que les habitants de la ville basse.
Le thème en lui même n’a rien de vraiment extraordinaire : les riches en haut, les pauvres en bas. Des mouvements de révoltes se soulèvent contre les inégalités et les injustices mais la milice est là pour les empêcher. Ceci dit l’univers dystopique que nous propose Yves Grevet est très bien imaginé et on ressent la force de cette société autoritaire et sombre qui entoure autant les pauvres que les riches.

J’ai eu également un problème avec les personnages, contrairement à certaines critiques que j’ai lu je ne me suis pas vraiment attachée à Lucen, que j’ai trouvé vraiment trop bêta avec “sa” Firmie (elle m’a franchement tapé sur les nerfs celle là !). J’imagine que ce personnage va évoluer, être un peu moins niais et voir enfin ce qui se passe autour de lui. Ludmilla, quand à elle, est le cliché typique de la fille de la haute société qui va se rebeller mais elle m’a paru sympathique.
Par contre j’ai vraiment bien aimé Gerges. J’ai trouvé qu’il évoluait de manière intéressante tout au long de l’histoire. On sent bien dès le début qu’ils sont tous des personnages victimes de leurs parents, de la société, ou simplement du rang social qu’ils occupent et dans lequel ils sont ancrés, on les voit se faire manipuler, se révolter ou se laisser aller dans le courant. C’est peut être à cause de ces trois caractères très différents que j’ai eu des sentiments pour les uns et pas pour les autres.

Les différents points de vue des trois jeunes gens sur les mêmes évènements apportent une petite touche de piquant à l’histoire. On arrive mieux à comprendre les perspectives de chacun et les réactions qu’ils ont les uns en face des autres. L’écriture de l’auteur est vraiment agréable mais je reproche quelques passages un peu longuets et un manque d’action cruel à ce premier tome. Cependant comme je l’ai dis plus haut il me semble évident que ce premier tome est une mise en place du monde, des personnages et de l’intrigue principale et je pense que la suite va bouger beaucoup plus.

En Bref :Nox est un bon livre mais l'histoire est un peu trop stéréotypée, parfois lente à mon goût. Cependant l'auteur arrive à ses fins avec ce tome d'introduction et donne envie de savoir la suite. Les destins qui semblaient tout tracés ses chamboulent et le tome 2 s'annonce prometteur. J'espère qu'il sera à la hauteur de mes attentes et que l'action sera au rendez vous !
3 / 5 3 / 5
©Chronique écrite par , le 25-04-2013

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Nox, Tome 1: Ici bas"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Ata29
Ata29
J’ai acheté Nox en intégrale, et je termine tout juste le second tome. Par rapport au tome un il est effectivement plus mouvementé et le point de vue de Firmie s’ y ajoute, Ludmilla devient un personnage plus intéressant que ce qu’elle était dans le premier tome. J’ai adoré cette série et cet auteur est l’un de mes préférés, j’avais découvert Yves GREVET grâce aux U4, j’avais adoré Koridwen. En tout cas j’adore ce que vous faites sur votre blog.… Read more »
Fraise

En effet, la couverture est pas top. Ca me rappelle le style de certains bouquins auto-édités qui étaient, pour rester correcte, "pas de mon goût".

En tout cas, j'attendrai ton avis sur le tome 2. Les mises en place de trois plombes sans garantie de qualité derrière, ça me soule :s

Laeti1304

Je trouve la couverture vraiment horrible ! xD
J'attends ton avis sur le tome 2 avant de décider si je tente le coup ou pas ^^
Bisous

les-chroniques-de-Johanne

Je ne sais pas si je le lirai mais après tout pourquoi pas lol.
Bisouuus