Chronique
Ornithomaniacs
 Bande-dessinée  Aventure   Fantastique   Adolescents   Adultes 
Niniche est une jeune fille comme les autres, accro au portable, avec une mère insupportable, une copine très bavarde et... des ailes !
Une toute petite paire d'ailes dans le dos, dont elle ne sait comment se servir et qui l'encombrent plus qu'autre chose. Mutation génétique, simple difformité, ou signe évident d'une double nature...
Ses ailes lui ouvrent pourtant les portes d'un monde inattendu, lorsqu'elle rejoint une mystérieuse école et son curieux professeur.
, 10-05-2017 104 pages / 25 €

Niniche est une adolescente presque comme les autres. Derrière le sac à dos qui ne quitte jamais ses épaules se cache une paire d’ailes minuscules. Alors que sa mère ne cesse de chercher les coupables dans les OGM et autres produits toxiques, la meilleure amie de Niniche lui donne l’adresse d’un endroit où on pourra l’aider. Mais le professeur qu’elle va y rencontrer n’est pas banal du tout.

Ornithomaniacs_Inter1-e1494861500109 Ornithomaniacs

Ornithomaniacs est une bande dessinée aux illustrations magnifiques et très originales. Daria Schmitt met tout dans les détails grâce travail minutieux à la plume qui offre une ambiance en noir et blanc très sombre et dense. Ce travail de titan a demandé trois longues années à l’auteur et je le trouve plutôt remarquable. On notera quand même un léger problème de dynamisme dans les images. Les personnages m’ont parus parfois un peu figés, et certaines actions sont difficiles à lire.

Ornithomaniacs_Inter2-375x500 OrnithomaniacsL’histoire nous emmène donc sur les traces de la jeune Niniche dans une quête très psychologique. Le premier niveau de lecture nous présente une fille oiseau qui part à la rencontre d’un drôle de professeur qui souhaite lui apprendre à voler. Dans tout ça semble se cacher le problème de l’adolescence, le fait de grandir et la peur de la différence aux côtés de personnages loufoques qui n’ont rien à envier à ceux d’Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll.
Le tout est parfois un peu confus en raison de la dimension absurde de certaines situations et de la concentration que demandent certaines illustrations pour les saisir dans leur ensemble. On se laisse toutefois volontiers prendre au jeu, notamment grâce aux personnages et leur évolution.

Daria Schmittt nous propose une palette élaborée de protagonistes en tout genre où aucun ne semble être plus secondaire qu’un autre. En effet, ils ont tous leur importance et une personnalité propre et complexe.
On ne peut toutefois pas dire qu’on s’y attache réellement laissant finalement le lecteur dans un rôle de spectateur. On ne s’implique pas émotionnellement parlant, ce qui empêche à mon avis, de profiter de certains rebondissements.

Sur une drôle de frontière entre réel et imagination, l’auteur nous fait donc vivre une histoire originale qui surprend autant qu’elle fascine. On y trouve une ambiance gothique bien gérée. Daria Schmitt y ajoute une dimension écologique grâce au personnage du professeur qui sensibilise à l’extinction de certaines espèces animales. Le monde de l’ornithologie est bien retranscrit et les fans d’oiseaux seront ravis de se plonger dans Ornithomaniacs.

En Bref :Ornithomaniacs est une bande dessinée originale et fascinante qui sous ses airs loufoques et absurdes nous offre une histoire intelligente sur l’adolescence et la différence. Malheureusement, certaines illustrations sont si détaillées que la lecture des images est parfois complexe pour le lecteur. Le travail de Daria Schmitt n’en reste pas moins titanesque et impressionnant.
3 / 5 3 / 5
©Chronique écrite par , le 18-05-2017

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Ornithomaniacs"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Echos de Mots

« On ne peut toutefois pas dire qu’on s’y attache réellement laissant finalement le lecteur dans un rôle de spectateur. » –> Malheureusement, c’est ce que je ressens avec toutes les BD. Pourtant certaines, comme celle-ci, pourrait vraiment m’attirer mais C’est.Trop.Court les BD 🙁

Clémence

Justement je l’ai vu chez Fanny (proxyfny) il y a peu 🙂 il m’intriguait par son étrangeté. Mais le fait que tout soit en noir et blanc me rebute un peu j’avoue.

lacavernedhaifa

Cette BD a l’air magnifique même si je ne suis pas très fan des BD noir&blanc 🙂

Julia

J’ai adoré cette lecture. D’abord par sa couverture intrigante qui est en fait un magnifique poster ! Le graphisme y est pour beaucoup dans notre entrée dans ce monde très étrange parce que le scénario cherche à nous captivé mais nous embrouille parfois . J’ai bien aimé la fin avec les explications. Bref, je suis contente de lire une chronique de cette BD 😀

wpDiscuz