Chronique
Pas Raccord / Le Monde de Charlie
 Roman  Contemporain   Adolescents 
Au lycée où il vient d'entrer, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas «raccord». Pour son prof de Lettres, c'est un prodige ; pour les autres, juste un freak. En attendant, il reste en marge - jusqu'au jour où deux étudiants, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile.
La musique, les filles, la fête : c'est tout un monde que Charlie découvre...
, 17-11-2012 252 pages / 13.5 €

“Charlie, on accepte l’amour que l’on croit mériter.”

J’ai lu ce livre en une semaine malgré les énormes pavés qu’on me donne à lire pour les cours, simplement parce que j’ai été incapable de le lâcher vraiment le soir… Ce livre rentre dans ma catégorie des coups de coeurs sans hésitation.

Le Monde de Charlie nous conte donc l’histoire de Charlie qui entre au lycée alors qu’il est encore touché par le suicide récent de son meilleur ami. Ecrit sous forme épistolaire on à l’impression que Charlie s’adresse à nous tout du long pour nous faire partager ce qu’il ressent, ce qu’il découvre et ses impressions sur sa vie au lycée. Ce garçon est un personnage vulnérable qu’on découvre au fur et à mesure des lettres. A la lecture des premières lettres j’ai été un peu gênée par le style d’écriture très familier. Les lettres sont écrites de façon presque orale avec des tournures de phrases qu’on ne retrouve pas d’habitudes dans des romans. Mais on finit par s’habituer et ça devient très facile à lire.

J’ai tout de suite pris en affection Charlie que je trouve touchant dans sa naïveté mais aussi dans la sensibilité qu’il a su me transmettre. Il observe sa famille, sa vie et nous la décrit avec sa propre analyse des choses qui s’avère souvent très juste. Alors que Charlie découvre l’amitié, l’amour et les débauches adolescentes (alcool et drogue), il définit aussi qui il est. Etrange mais souvent adorable au point qu’on voudrait pouvoir le consoler de ses mésaventures.

Les autres personnages ont tous également quelque chose, on ne les connaît qu’à travers les yeux de Charlie mais on apprend à les apprécier. J’ai beaucoup aimé le personnage de Patrick qui sait aussi être touchant à sa manière.
La fin m’a profondément choquée, j’ai du relire plusieurs fois un passage pour être sûre de l’avoir bien compris. On ne voit plus les choses de la même manière après ça. Et c’est le genre de fin qui ne vous laisse pas indifférent.

Ce roman sur les angoisses adolescentes et sur la découverte de la complexité des relations, mais aussi de sujet plus sensibles comme le suicide ou l’homosexualité, est vraiment très bien réussi. Stephen Chbosky a de plus eu l’intelligence de l’enrichir d’une BO qu’on peut écouter tout en lisant mais aussi d’ouvrages que Charlie lit au fur et à mesure de l’histoire et nous donne envie de lire (Par exemple L’attrape Coeur de Salinger, Gatsby le Magnifique de Fitzgerald ou Sur la Route de Kerouac qui sont des ouvrages importants de la littérature américaine).

En Bref :Le Monde de Charlie est un roman d'apprentissage émouvant qu'on ne peut pas lâcher et qui est de ceux qui marquent à jamais. Même si vous êtes plutôt amoureux de la Fantasy ou du Young Adult je vous conseille vraiment de lire ce livre qui est déjà culte aux Etats Unis.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 18-02-2013

18
Poster un Commentaire

avatar
12 Comment threads
6 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
oliviaLiphéoLyra SullyvanEffy MathersPhebusa Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
olivia

j'ai tellement envie de lire ce livre, ton avis est super sympa, j'ai vraiment hâte d'avoir de petit bijou dans les mains ! Merci de me donner envie de sortir de ma zone de confort en terme de lecture !

Liphéo

J'aime ce livre d'amouuur ! Comme toi, ce livre a été un gros coup de cœur, tout comme le film ! 🙂

Lyra Sullyvan

J'ai du relire plusieurs fois ce même passage parce que je n'étais pas sûre d'avoir bien saisi et que je ne m'y attendais pas alors qu'on pourrait le voir venir en soi. Mais effectivement, Chbosky maîtrise bien son sujet et sait dépeindre de manière très crédible toutes ces situations, vue par l'innoncence d'un jeune un peu perdu.

Effy Mathers

Tu m'as dit que le film t'avais déçue par rapport à la lecture, moi je ne l'ai pas vu mais j'hésite encore à prendre le temps de le voir. Pourtant j'avais lu le livre sur le conseil d'une amie qui avait adoré le film ^^

Phebusa

J'aime bien la fantasy et le YA donc pourquoi pas. J'en entends parler souvent autour de moi mais ne me suis pas encore jetée à l'eau ! Un jour, peut-être 🙂