Chronique
Les Prodiges
 Roman  Fantastique   Adolescents   Pré-ados 
Ils sont six
Ils sont handicapés
Personne ne croit en eux
Pourtant leurs pouvoirs sont incroyables
Ils sont les Prodiges
Des superhéros comme vous n’en avez jamais vu !
, 24-03-2016 414 pages / 17.95 €

Philip, 12 ans, est un adolescent tout ce qu’il y a de plus banal. Son handicap ; la cécité ne l’a jamais empêché d’avancer normalement dans sa vie et sa scolarité. Ce jour-là, il angoisse, son père est nerveux et souhaite lui parler en tête à tête. Le jeune garçon est persuadé qu’ils vont avoir la discussion la plus embarrassante de tous les temps, alias : la vie sexuelle. Mais il n’en est rien et Philip apprend qu’il est un gardien doté de super pouvoirs, tout comme les autres membres de sa famille et la plupart des habitants de la ville dans laquelle il réside. Plus clairement, Philip vit au milieu de super héros, et il va d’ailleurs suivre des cours adaptés pour l’aider à faire face à son nouveau statut. Seul problème : il est placé dans une classe spécialisée qui accueille tous les jeunes gardiens handicapés, autant dire que pour Philip, la déception est immense. Mais il reprend vite le dessus pour démontrer que malgré sa cécité, il peut être un héros comme les autres.

En voilà un livre comme je les aime ! Jeremy Scott réunit tous les éléments qui font un excellent roman.

Tout d’abord, il nous cloue sur place avec des personnages attachants, touchants et très humains. On adore bien entendu Philip, le protagoniste principal et narrateur, son humour, sa force de caractère, mais aussi ses failles, son entêtement et sa fragilité dissimulée.
À ses côtés, se forme une bande de copains : Henry, Bentley et Donnie, pour ne citer que les principaux.
Donnie, atteint de trisomie 21, est mon petit coup de cœur de l’histoire. L’affection qu’il développe pour ses camarades est touchante, on sent que, même sans s’exprimer, le garçon ressent les choses avec force.
Ce qui m’a le plus marquée, c’est la consistance de ces personnages. Qu’ils soient présents durant une page ou tout du long, ils sont vivants, palpables, ils ont tout un passé et une histoire qu’ils continueront même une fois le livre fermé.

Cette complexité se poursuit aussi au niveau de l’intrigue. Un grand méchant apparaît et un fil conducteur prend rapidement place. Jeremy Scott nous plonge dans un récit aux accents bien plus sombres que prévu, mais ça n’entache pourtant jamais le positivisme du roman.

Je crois simplement que l’auteur a cherché à nous faire vivre à travers ses lignes. Et la vie, ça passe aussi par les déceptions, les drames et les échecs. Les thèmes ne manquent pas, on aborde le harcèlement scolaire, la différence, la tolérance, l’amitié… C’est complet sans jamais être lourd, tout juste sur la frontière entre complexité du contenu et simplicité de lecture.
Car Les Prodiges est un roman facile à lire dans lequel on se plonge avec un vrai bonheur. Je l’ai terminé avec une certaine nostalgie. J’aurai presque souhaité que ça continue un peu. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et ce roman est une très bonne chose !

En Bref :À la limite du coup de cœur, Les Prodiges est un superbe roman dans lequel j’ai ri et pleuré. J’ai dévoré chaque parcelle de ce récit original où résonne l’acceptation de la différence à la sauce « super héros » sans jamais tomber dans les clichés du genre.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 14-05-2016

15
Poster un Commentaire

avatar
6 Comment threads
9 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
7 Comment authors
FantasybooksaddictLéna BubiAllisonUne fille dans les étoilesNovaBaby Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Fantasybooksaddict

J’ai également passé un très bon moment avec ce livre ! Vivement le tome 2 !

Léna Bubi
Léna Bubi

Pas un coup de cœur pour moi, mais j’ai passé un super moment avec Philip 🙂 Une histoire avec des super héros, c’est top 😀 !!

Une fille dans les étoiles

Ce livre me tente beaucoup, l’idée de base est très bonne ! 🙂

NovaBaby

J’aime beaucoup l’idée de départ. Mêler handicap et super-pouvoirs, c’est vraiment bien trouvé, surtout que ce n’est pas une thématique récurrente en littérature de l’imaginaire. Bref, ce bouquin me fait vraiment bien envie, et ta chronique en rajoute encore (ma PAL ne te remercie pas! )

Alexiou

C’est pas la première fois que je vois une chronique sur ce livre, mais c’est la première fois que la pièce est tombée : C’est un one shot en fait! 😀

Du coup je l’ajoute à ma WL! Le thème et l’histoire me donnaient fort envie, mais je commence trop de sagas ces temps-ci donc je m’étais dit que ça n’allait pas être possible! :p

Alexiou

Ah bon au vu du commentaire précédent (que je n’avais pas lu) il y aura donc peut-être une suite 🙁 Bon ben je l’ajouterai ptet plus tard alors :p