Chronique
Quand vient l’orage
 Roman  Fantastique   Adolescents   Pré-ados 
Il est des légendes qui jamais ne s’éteignent.

Que faire quand on est coincé pour les vacances dans un petit village de montagne, entre des parents qui ne cessent de se disputer, et immobilisé par une méchante entorse ? Antoine décide d’en profiter pour se mettre à l’écriture d’un roman – fantastique, bien sûr, le genre qu’il préfère ! Une légende locale lui fournit le début de son intrigue : l’histoire de deux cavaliers que l’on entend galoper les nuits d’orage, et d’une mystérieuse jeune fille, morte depuis neuf siècles, qu’il faut pourtant protéger…
, 10-09-2015 233 pages / 13.9 €

Antoine est en vacances dans un petit village de montagne avec ses parents. Malheureusement, ceux-ci ne cessent de se disputer en cachette, mais lui offrent une entente de façade. Antoine accueille finalement son entorse avec un certain soulagement, il va pouvoir éviter les randonnées familiales et se concentrer à l’écriture de son roman. Ce dernier va l’emmener sur les traces d’une sombre légende locale…

On pénètre très facilement dans cette ambiance entre huis clôt et grands espaces, chaleur des gens et secrets bien gardés. La tension fantastique est bien amenée et l’on se prend tout de suite au jeu de l’enquête menée par Antoine : qui est la demoiselle en détresse dont on lui a parlé ? Qu’est-ce qui se cache dans les ruines du vieux château de Morteroche ? Qu’est-ce qui pousse les habitants à garder un silence gêné lorsqu’on aborde ce fameux endroit ?

Ce récit ne se démarque pas par son originalité, les choses se devinent un peu facilement et il n’y a pas beaucoup de suspens pour un lecteur aguerri qui verra bien vite toutes les ficelles. Ce n’en est pas moins un excellent moment de lecture écrit d’une main de maître. La plume de Marie-Hélène Delval nous envoûte, peuplée de belles métaphores et portée par une incroyable fluidité. Même si j’ai rapidement compris certains éléments de l’intrigue, cela ne m’a donc pas empêchée d’être passionnée par ce court récit aux accents initiatiques.

Bien plus qu’un roman fantastique et romantique Quand vient l’orage nous mène en pleine période adolescente. Antoine fait face à un chagrin d’amour, ses parents se déchirent devant lui, le jeune garçon ne sait pas vraiment comment gérer toutes ces choses. Il est par ailleurs très attachant et nous permet de saisir ses sentiments confus et sa fragilité. Durant son enquête, Antoine évolue, grandit et en apprend aussi sur lui-même au fur et à mesure qu’il s’approche de la conclusion.

La frontière entre le réel et l’imaginaire est finalement mince. Antoine semble vouloir s’échapper de ce contexte familial pesant. Plus les choses se compliquent et plus il plonge dans la dimension fantastique.

J’ai également beaucoup apprécié la relation faite avec l’écriture, la recherche d’inspiration et les quelques passages durant lesquels Antoine nous livre quelques paragraphes qui se mêlent parfaitement au reste de l’histoire. Le tout apporte même parfois quelques doutes sur le mystère de Morteroche et l’étrange légende qui l’entourent.

En Bref :Sublimé par une écriture poétique, Quand vient l’orage est un superbe petit roman sur l’adolescence qui mène à la frontière entre réalité et fantastique.
Même si les choses sont parfois un peu faciles à deviner, ce n’en est pas moins une excellente lecture avec une bonne ambiance.
4 / 5 4 / 5
©Chronique écrite par , le 26-01-2016

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Valentine PumpkinsBoom Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Valentine Pumpkins

Pourquoi pas au détour d'une bibliothèque ? 🙂

Boom

Tu me donnes bien envie de le découvrir 😀