Chronique
 Roman  Science-Fiction   Thriller   Adolescents 
D’aussi loin qu’elle se souvienne, Gemma a vécu d’hôpital en hôpital. Adolescente solitaire, surprotégée par ses parents à cause de sa santé fragile, sa vie se réduit maintenant à sa maison, son école et ses échanges avec sa seule amie, April. Mais quand elle découvre que le nom de son père est associé au mystérieux institut Haven, qui d’après la rumeur abriterait des expériences scientifiques monstrueuses, Gemma décide de quitter le sanctuaire qu’elle a toujours connu et de se rendre sur l’île d’Haven pour découvrir ce qu’il s’y passe réellement…
Lyra – ou numéro 24 – n’est pas humaine, c’est une reproduction. Pour elle, le monde se limite à Haven, aux savants et infirmières qui s’occupent d’elle. Le jour où l’île devient le théâtre d’une terrible explosion, Lyra s’échappe. À l'extérieur des murs de l'Institut, elle découvre un monde qu'elle n’avait jamais soupçonné et rencontre Gemma. Ensemble, elles essaient de lever le voile sur les mystères de Haven, et les secrets qui leur seront révélés vont changer leur vie pour toujours…
, 22-03-2017 480 pages / 20 €

Gemma est une jeune fille mal dans sa peau et surprotégée par ses parents suite à de nombreux problèmes de santé. Intriguée par les secrets que lui cachent son père et sa mère, elle décide de mener l’enquête et découvre l’existence de Haven, un complexe scientifique mystérieux et controversé.
Lyra vit à Haven depuis toujours, elle est un clone et n’a pas d’autre but dans la vie que subir l’étrange routine imposée. Pourtant, elle se demande à quoi ressemble l’extérieur et ce monde dont elle ne connaît rien.

Replica est un roman qui propose une expérience de lecture originale. En effet, d’un côté du livre on suit l’aventure de Gemma et de l’autre celle de Lyra. C’est donc au lecteur de choisir s’il veut lire une histoire puis l’autre ou suivre un principe d’alternance.
J’ai pour ma part décidé de commencer de Gemma, puis de continuer avec Lyra et je dois dire que je regrette mon choix. Je pense que l’alternance est finalement plus appropriée pour éviter un petit effet « spoiler ».

Lauren Oliver n’en maîtrise pas moins son concept en nous proposant deux personnages très différents et en laissant des zones d’ombres dans chaque récit. Le tout aurait pu être convaincant sans les nombreux points négatifs qui émergent au fur et à mesure de la lecture.

Tout d’abord, ni Lyra ni Gemma ne sont des personnages attachants, pire, elles sont franchement agaçantes. J’ai particulièrement eu du mal avec Gemma qui est naïve, pleurnicharde et ne cesse de fantasmer sur les garçons qu’elle croise. Cela amène un certain nombre de scènes stupides, en particulier l’une où elle remarque que son interlocuteur mange « proprement ».
Les deux filles vivent également des romances d’une niaiserie sans nom où les clichés sont légion. Gemma n’échappe d’ailleurs pas à l’amorce d’un triangle amoureux qui est, fort heureusement, assez vite écarté.

Le côté science-fiction et clonage du roman aurait pu être intéressant, mais contrairement à Delirium, Lauren Oliver ne semble pas maîtriser son monde à fond. Beaucoup de détails sont flous et on manque d’éclaircissements sur des choses qui auraient pu améliorer considérablement l’univers.
Malgré l’écriture toujours aussi fluide de l’auteur, Replica est également un roman dans lequel on s’ennuie. Les évènements avancent étrangement lentement et les maigres rebondissements ne suffisent pas à soulever un quelconque intérêt. J’ai pour ma part deviné un certain nombre de choses bien avant la fin. Pour ne rien arranger, le récit se termine en queue de poisson, donnant l’impression d’avoir subi tout ça pour pas grand-chose.

En Bref :Replica est un roman décevant qui ne parvient pas à soulever un quelconque intérêt. Bourré de clichés, prévisible et ennuyeux malgré le concept original, le récit n’est pas à la hauteur des autres livres de Lauren Oliver.
1 / 5 1 / 5
©Chronique écrite par , le 23-05-2017

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz