Chronique
Risque Zéro
 Roman  Dystopie   Science-Fiction   Adolescents 
Imaginez un monde où tout risque est supprimé, un monde où le danger n’existe plus, où tout ce qui peut nuire est banni. Rêve ou cauchemar ?
2070. EUSA, ou Etats-Unis sécurisés d’Amérique. AU nom du principe de précaution et du risque zéro, la société américaine est devenue un monde totalement aseptisé où tout ce qui peut nuire est banni. McDo a été mis à l’index, sans parler de Philip Morris ou autre.
Une société sous cloche où les formes de protection ont été poussées à leur paroxysme, où tout est régulé, encadré. Ainsi, les substances nuisibles sont interdites (l’alcool, le tabac, mais aussi les frites…), les sports à risque n’existent plus, tout le monde porte un casque et un masque de protection, etc. Mais, surtout, chaque citoyen prend une dose quotidienne de dopamine pour réguler ses humeurs, tout sentiment excessif (colère, passion…) pouvant être dangereux. Tous ceux qui contreviennent à ces diktats sécuritaires sont envoyés dans des camps de travail forcé gérés, comme par hasard, par les anciennes multinationales de l’alimentaire ou du tabac (McDo, Philip Morris…).
C’est ce qui arrive à Bo, un adolescent amoureux que la jalousie a fait sortir de ses gonds. Mais Bo a décidé de résister. Pour pouvoir respirer librement et prendre le risque de vivre. Tout simplement…
, 15-04-2015 320 pages / 13.5 €

Bo est un jeune homme attaché aux valeurs de la société dans laquelle il vit et en particulier à la sécurité. Il trouve parfaitement normal de contrôler la moindre de ses humeurs trop violente ou passionnelle, de porter un casque de protection lorsqu’il court et d’être mis en quarantaine en cas d’écart. Pourtant, son grand-père ne cesse de parler de son époque, dans laquelle toutes ces protections n’existaient pas, où on jouait au football américain, on mangeait gras et on buvait de l’alcool. Bo écoute les paroles de son grand-père avec effarement : comment pouvait-on vivre avec autant de dangers environnants ?

Mais Bo est aussi très anxieux. Son grand-père fabrique illégalement de l’alcool dans la cave, son père enchaîne les séjours en prisons depuis toujours et depuis peu, son frère suit la même voie. Et si ces écarts étaient génétiques ?
Lorsque son rival en athlétisme commence à se rapprocher un peu trop de sa petite-amie, Bo se découvre des pulsions difficiles à réprimander.

J’ai été particulièrement prise dans ce monde ultra sécurisé, l’idée est originale : 2074 : les USA sont devenus les Etats Sécurisés d’Amérique. On y applique des règles strictes permettant d’obtenir un risque zéro. Les maladies sont au plus bas grâce à un système de quarantaine, la violence a diminué depuis que des sanctions exemplaires ont été mises en place et la nourriture est contrôlée, l’alcool interdit, les relations sociales sont bridées à l’aide d’un médicament évitant les sautes d’humeurs. Le rêve de sécurité se transforme donc en un système répressif sévère, trois infractions mineures suffisent pour être envoyé en camp de redressement (alias la prison) où on effectue des travaux forcés.

Lorsque Bo craque et se retrouve dans l’une de ces prisons, dirigée par le géant McDonald’s, il découvre un tout autre monde dans lequel la violence n’est pas prohibée. Au contraire : les privilégiés du camp sont les joueurs d’une équipe de football américain normalement prohibé. Mais rejoindre l’équipe est aussi synonyme d’une liberté que Bo n’a encore jamais pu ne serait ce qu’effleurer.

J’ai beaucoup aimé observer Bo dans sa découverte de la liberté. Paradoxalement, le monde carcéral lui offre une vie éloignée de tous les interdits habituels.Bo cède à ses pulsions, peut courir sans protections et ressentir la vie d’une façon plus authentique qu’auparavant.

Les dialogues avec les autres personnages sont bourrés d’un humour caustique et cynique et, bien que je n’ai eu aucun attachement particulier pour eux, les camarades d’incarcération de Bo ont tous une personnalité intéressante. En particulier Rhino : incarcéré pour obésité, qui se révèle petit à petit…

Pete Hautman nous livre donc un monde original qui fait réfléchir sur la vie et surtout sur cette tendance que nous avons à vouloir vivre dans toujours plus de sécurité, moins de maladie, plus sainement etc. Notre envie de vivre longtemps et en sécurité ne nous empêcherait t’elle pas de vivre pleinement ? Jusqu’où devons nous aller pour préserver notre vie ?
La réflexion ne s’arrête pas là et nous amène sur le monopole des grosses sociétés (ici McDonalds et Coca qui pourraient être habilement remplacé aujourd’hui par Google et Facebook). On dérive également du côté du système judiciaire où les inégalités de richesses provoquent des différences de peines. On y aborde aussi la difficile, voir impossible réinsertion des prisonniers…

Je ne me suis pas ennuyée un seul instant en lisant l’histoire de Bo et même si je n’ai pas eu une relation particulièrement avec le garçon (je ne m’y suis pas particulièrement attachée), j’ai passé un excellent moment en sa compagnie. J’ai été particulièrement touchée et intéressée par toute la réflexion qui ressort des lignes de Pete Hautman, mais je tiens quand même à souligner que l’histoire est tout aussi addicive. L’évolution de Bo et de sa vision du monde est touchante et agréable à suivre. On enchaîne les pages sans vraiment s’arrêter pour découvrir ce que le jeune homme finira finalement par choisir : la société ou la liberté ?

En Bref :Risque Zéro est une dystopie qui parvient à se démarquer des autres grâce à son originalité et qui sait faire réfléchir sur les valeurs de la vie. On ne s’ennuie à aucun moment et la gravité du sujet est habilement contrebalancée par un humour rafraîchissant.
4 / 5 4 / 5
©Chronique écrite par , le 16-06-2015

6
Poster un Commentaire

avatar
6 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Léna BubiClemBoomNinouille en rêvesTari Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Léna Bubi

Un livre qui me tente un peu, mais pas trop^^' Si l'occasion se présente, je pense quand même le découvrir :p

Clem

ce livre à l'air vraiment interressant ! ^^

Boom

Il a l'air vraiment chouette à découvrir 😀

Ninouille en rêves

Deuxième chronique que je vois, et ce livre commence à me faire bien envie ^_^

Tari

Il a l'air tellement bien celui-là ! Surtout que je cherche des dystopies un peu originales en ce moment, donc je pense qu'il correspond exactement à ce que je veux 🙂 Merci pour la découverte mon petit !