Chronique
 Roman  Fantasy   Adultes 
Paris, 1897. Les plus grandes puissances européennes se sont lancées à l’assaut de la Lune et de nouveaux matériaux découverts sur le satellite envahissent peu à peu la Terre. Ces grandes avancées scientifiques révolutionnent l’industrie et la médecine, mais pas pour tout le monde. Et dans les faubourgs, loin de l’hyper-centre protégé par le dôme sous lequel vivent les puissants, le petit peuple de Paris survit tant bien que mal. Violante est une prostituée sans mémoire, ignorant jusqu’à son âge réel. Dans un monde où son désir de vérité passe après celui de ses clients et de ses patrons, la jeune fille tente de retrouver la trace de ses origines perdues. Alors qu’une vague de meurtres particulièrement horribles ensanglante la capitale, Satine, son amie et seul soutien, disparait dans d’étranges circonstances. Violante, elle, se voit offrir une porte de sortie à ce demi-monde violent qui la retient prisonnière, mais décide malgré tout de prendre part aux investigations.
, 16-05-2018 384 pages / 16.9 €

Violante est une jeune prostituée amnésique dont l’apparence presque nubile et le passé trouble font la réputation. Chaque soir dans la maison close où elle vit et travaille, elle devient Duchesse, un être mystérieux qui fait tourner la tête de ses clients et provoque la jalousie des autres employées. Lorsque sa seule véritable amie disparaît alors qu’elle vient de lui délivrer une piste sur son passé, Violante se lance tête baissée dans une enquête sombre et sordide.

Rouille, c’est d’abord un univers fascinant qui nous plonge dans un Paris steampunk du XIXè siècle où se côtoient chevaux mécaniques, dirigeables aux dimensions grandioses et découverte scientifiques majeures. Le voyage sur la lune est d’ailleurs quelque chose d’acquis dont on ramène des matériaux aux nombreuses propriétés. Mais ces merveilles ne sont réservées qu’à la Haute Société qui vit en sécurité et en harmonie sous le Dôme. Violante, elle, côtoie la misère et la violence qui font rage dans les rues du Paris populaire. Protégée par les murs des Jardins Mécaniques qui possède Léon, son proxénète, elle n’hésite toutefois pas à braver les dangers pour aider son amie Satine qui vit depuis peu sur le trottoir.

Violante est un personnage qui alterne entre sa vie de prostituée sûre d’elle lorsqu’elle devient Duchesse et sa dure recherche d’identité. Elle est parfois ambigüe dans ses réactions, mais fait toujours preuve d’une grande force de caractère. J’ai toutefois eu un pu de mal à apprécier cette héroïne dont la consistance m’a de temps en temps un peu échappé.
Les autres personnages qui constituent le large entourage de la jeune femme sont tous bien différenciés et possèdent des nuances agréables qui laissent de côté le manichéisme dans lequel il aurait été facile de tomber. Léon, proxénète et malfrat, en est l’exemple parfait. Malgré ses actes, on lui trouve rapidement une attitude protectrice, voire paternelle, envers Violante.
Floriane Soulas nous rappelle par là qu’il peut exister du bon en chacun. Ses personnages vivants dans les faubourgs de Paris font ce qu’ils peuvent pour survivre et ne sont pas forcément des monstres sans coeur malgré leurs actes parfois répréhensibles.

Outre cette profondeur agréable, l’autrice réussit parfaitement à donner vie à son univers. Tout est très visuel et on imagine sans peine le monde dans lequel évolue Violante. À cela s’ajoute une excellente maîtrise de l’ambiance dure, violente, mais jamais gore. J’ai retrouvé dans ce roman un petit côté « Jack l’Éventreur » qui a réussit à me fasciner de bout en bout.

Une fois les bases de l’histoire mises en place, le rythme est soutenu et nous tient en alerte jusqu’aux révélations finales. Si certaines choses se devinent aisément et que j’ai été gênée par certaines facilités dans l’intrigue, j’ai tout de même été surprise par certains éléments. J’ai malheureusement été un peu déçue par les dernières pages qui m’ont parue presque trop rapide et dans lesquelles on peine à s’impliquer. Cela n’a cependant pas gâché mon impression générale et je ressors de cette lecture avec l’infime espoir de retrouver Violante dans une prochaine aventure.

En Bref :Rouille est un très bon premier roman côté d’une ambiance incroyablement bien maîtrisée et d’une histoire originale. On plonge aisément dans cet univers violent et très visuel et, malgré quelques faiblesses sur la fin, le rythme soutenu du récit retient facilement le lecteur jusqu’à la dernière page.
4 / 5 4 / 5
©Chronique écrite par , le 30-08-2018

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Cranberries Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Cranberries

Je te rejoins sur les éléments que l’on devine assez facilement, mais cela ne m’a pas empêchée d’être totalement prise dans l’histoire et de ne plus vouloir lâcher mon livre !
J’ai hâte de découvrir le prochain roman de Floriane !