Chronique
Rue du bonheur
 Roman  Contemporain   Adultes 
Mère célibataire, Johanna lutte pour joindre les deux bouts, tandis que son ex-mari, Calle, a refait sa vie loin d’elle. Il a quitté la ville pour s’installer à Stockholm avec sa nouvelle petite amie – la très sophistiquée et cultivée Fanny – et commencer une carrière couronnée de succès.
De son côté, Johanna s’inquiète pour ses filles, dont la plus jeune est le souffre-douleur du collège. Pour ne rien arranger, un patient se suicide dans le centre pour toxicomanes dans lequel elle travaille comme aide-soignante, et Calle refuse désormais de lui verser sa pension alimentaire.
Un beau jour, Johanna gagne vingt millions de couronnes au loto. Sa vie va alors prendre un tout autre chemin.
, 13-05-2014 422 pages / 21.5 €

Johanna, mère célibataire, lutte depuis des années pour vivre correctement avec ses deux filles. Lorsque Calle, le père, décide de ne plus verser le petit plus qu’il donnait avec la pension alimentaire les choses se gâtent financièrement pour elle, jusqu’au jour où elle va gagner au loto… Calle quant à lui, dentiste à Stockholm, rêve de refaire sa vie avec la belle Fanny et d’avoir de nouveaux enfants. Mais Fanny doute de son homme, lui qui semble tant se cacher derrière des faux semblants.

Johanna, Fanny et Calle sont les trois personnages principaux de ce roman contemporain. Ce qui est très sympathique c’est que tour à tour, on les découvre et apprend à les apprécier.

Tout d’abord, Johanna est une femme forte qui est prête à tout pour ses filles, même à partir vivre loin du village qu’elle considère comme sa maison. J’ai aimé cette femme forte et fragile à la fois qui sacrifie tout pour ceux qu’elle aime.
D’un autre côté, Calle me paraissait bien terne, mais dès que l’on passe à son point de vue on découvre un homme très amoureux de sa femme : Fanny. Mais aussi très orgueilleux et désireux de faire ses preuves dans la haute société d’où vient Fanny. Si ses défauts sont parfois énervant ; on ressent une grande fragilité qui émane de lui, surtout au contact de ses deux filles qu’il regrette de ne pas connaître comme il le voudrait. Malgré tout j’ai eu du mal à comprendre son besoin de reconnaissance, il faut un certain temps au roman pour mettre à jour des éléments qui peuvent éclairer sur son comportement.

Enfin, on découvre Fanny. Mon personnage préféré. Une femme ouverte, prête à faire des sacrifices pour l’homme qu’elle aime et qui s’oppose à ses amis qui tentent de lui faire lâcher Calle. Fanny est une jeune femme indépendante qui n’a pas peur de s’imposer mais qui sait aussi rester parfois en retrait. Je l’ai trouvé parfaitement dosée, humaine surtout. Une femme que l’on aimerait connaître et avoir pour amie.

L’humanité et la crédibilité des personnages sont très fortes dans Rue du bonheur. Chaque personnage semble avoir une profondeur qui lui permet de s’inscrire durablement dans nos esprits. Même les secondaires ne peuvent pas se confondre les uns avec les autres. Pourtant, j’ai parfois trouvé le rythme de l’histoire un peu lent, j’ai eu l’impression gênante de ne pas avancer et que cette histoire de vie traînait finalement en longueur.

Au final, j’ai aimé la morale de cette histoire qui pourrait s’apparenter à quelque chose comme : « le bonheur peut se trouver partout. ». Une impression de débordement d’amour découle des lignes d’Anna Fredriksson. Cette dernière possède une belle plume, fluide et tout en fraîcheur. A travers de roman on découvre une petite partie de la Suède et des personnages attachants, hauts en couleurs et en authenticité qui pourraient finalement s’apparenter à Monsieur et Madame tout le monde. Découvrir leur quotidien, leurs pensées et leurs secrets les plus intimes a été un plaisir malgré la lenteur ressentie à certains moments.

En Bref :Un roman frais, plein de bonheur et qui donne le sourire. J’ai apprécié les personnages qui possèdent une authenticité hors du commun et la plume de l’auteur qui vous embarque dans cette histoire de vie.
Pourtant j’ai trouvé certains passages un peu long ce qui a parfois un peu gâché mon plaisir de lecture.
3 / 5 3 / 5
©Chronique écrite par , le 20-08-2014

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Lou lit la Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Lou lit la

La couv', le titre et le résumé me tentaient bien … Je vais voir si je tombe dessus à l'occasion du coup ! 🙂