Chronique
Section 13, Tome 1 : Jack et le bureau secret
 Roman  Aventure   Fantastique   Adolescents   Pré-ados 
À Londres, le père de Jack a disparu. Le garçon se lance à sa recherche. Il découvre alors une société secrète et comprend que sa famille en fait partie. Un ennemi puissant se dresse soudain sur sa route. Aura-t-il la force de le vaincre ?
, 06-09-2017 400 pages / 15 €

Jack est à Londres avec sa mère et sa petite sœur Sadie depuis la disparition de son père. Alors que leur mère écume la capitale britannique à la recherche de son mari, les enfants patientent dans la chambre d’hôtel. Jusqu’au jour où Sadie, persuadée d’avoir aperçu son père, s’enfuit et entraîne son frère à sa poursuite. Jack et Sadie finissent leur course au bureau des objets perdus, un bien drôle d’endroit qui cache en son sein une organisation secrète.

Jack et le bureau secret est un roman d’aventures qui s’adresse à un public jeunesse en quête d’action. Cette dernière est en effet omniprésente, ne laissant pas le temps au lecteur de respirer.

On pénètre immédiatement dans cette histoire au souffle romanesque fantastique et au personnage principal attachant. Jack est un jeune garçon pas comme les autres puisqu’il possède un pouvoir d’observation à la limite du paranormal. Au fil de son aventure, il apprendra même qu’il peut « étinceler » avec certaines matières et en lire les souvenirs : le garçon est un Traqueur.
Il est accompagné dans ses péripéties par Gwen, une insupportable « je sais tout » qui lui dira au compte-gouttes tout ce qu’elle sait sur lui. On ne s’attache pas vraiment à cette jeune fille, mais le duo fonctionne bien et a une excellente synergie.
Il laisse en revanche pue de place aux personnages secondaires qui luttent pour trouver leur rôle dans ce paysage. Seul l’antagoniste, l’Horloger, se positionne comme élément central. Ses motivations sont mystérieuses, mais cohérentes, on reprochera tout de même un peu trop de manichéisme dans ce côté « bien contre le mal ».

Jack et le bureau secret nous plonge donc dans une enquête qui tourne autour du Grand Incendie de Londres en 1666. L’auteur prend un certain nombre de libertés avec l’Histoire, néanmoins, ça ne gâche en rien le plaisir de lecture. Les indices et révélations s’enchaînent à un rythme élevé qui s’accentue grâce à des chapitres courts et rapidement lus. Le tout se mêle à un univers réussi porté par une touche steampunk très agréable. Et si Gwen se refuse à parler magie, on ne peut s’empêcher d’en voir un peu dans les divers artefacts que le duo croise pendant son périple. James R. Hannibal ne nous fait finalement découvrir que la surface de son monde, et plein de choses restent encore en suspens. On en saura probablement plus dans la suite de cette série qui promet de belles surprises.

En Bref :Ce premier tome des aventures de Jack est une belle réussite. On y découvre un univers original aux reflets steampunk dont on n’effleure que la surface et une enquête rythmée dans les rues londoniennes.
4 / 5 4 / 5
©Chronique écrite par , le 23-10-2017

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Section 13, Tome 1 : Jack et le bureau secret"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
wpDiscuz