Chronique
Sex on the moon
 Roman  Contemporain   Adultes 
Thad Roberts, étudiant et travaillant pour la NASA, a une idée complètement folle. Il veut donner la lune à sa petite amie. Littéralement.
Thad Roberts est un jeune homme brillant et ambitieux dont le rêve un peu fou est de devenir astronaute. Il réussit à intégrer la NASA comme stagiaire et comprend rapidement qu’une partie des échantillons de pierres de Lune rapportés lors des missions Apollo y est stockée. Lui vient l’idée saugrenue d’en voler une partie pour les offrir à une fille dont il est tombé éperdument amoureux. Thad décide alors de passer à l’acte, mais le FBI ne l’entend pas de cette oreille et met au point un piège pour coincer le voleur. Décrocher la lune a un prix, et Thad va le payer très cher.
En s’appuyant sur des recherches méticuleuses et des documents précis tels que les interviews des protagonistes, dont Thad Roberts en personne, Ben Mezrich nous raconte l’histoire d’un casse insensé et de personnages pris en étau entre amour, génie et folie, dans un style déjanté et virtuose.
, 13-05-2014 372 pages / 22.5 €

Sex on the moon raconte l’histoire de Thad Roberts, un jeune homme pétri de rêves alors qu’il a passé son enfance étriqué dans une communauté mormone. Lorsqu’il a la chance de rentrer dans un stage d’apprentissage à la Nasa, il se voit déjà le premier homme marchant sur Mars. Mais ses ambitions vont rapidement être d’un tout autre ordre lorsqu’il décidera de décrocher la lune par amour.

Je suis mi-figue mi-raisin par rapport à ce roman. Je dois dire que j’attendais plus d’action, quelque chose en plus qui m’aurait fait accrocher à l’histoire. Pourtant je n’ai pas eu de problèmes à lire ce roman mais je n’ai pas réussi à vraiment m’attacher à Thad et ses compères.

J’ai trouvé que Thad Roberts était très naïf, ses actions ne sont pas toujours logique et, à mon sens, il met trop en danger ses rêves pour des histoires qui n’en valaient pas la peine. Pourtant, savoir que cet homme a vraiment existé – je l’ai appris après avoir terminé en faisant des recherches sur le net- et à fait scandale à l’époque donne une toute autre dimension à l’histoire. On le voit différemment et on essaye de comprendre pourquoi. Pourquoi prendre autant de risque pour un peu d’argent et le frisson ? En fait je n’ai pas compris ce jeune homme qui est prêt à tout risquer pour si peu. Ni sa compagne qui semble finalement peu préoccupée par les retombées dramatiques qu’il pourrait y avoir.

L’histoire, quant à elle, est longue à démarrer. Dans les 200 premières pages on apprend à connaître Thad, ses ambitions, son quotidien. J’ai eu un peu de mal à lire cette partie parce que j’attendais vraiment la suite. Je pense finalement que le problème vient du résumé qui annonce ce qui va se passer et créé une véritable impatience par rapport au vol de roches lunaires. Dès qu’il survient, je me suis beaucoup plus prise au jeu de la lecture et de la découverte. Ce sont finalement les dernières pages qui m’ont vraiment tenues en haleine et rattrapent à mes yeux, la mollesse du début.

Question écriture, Ben Mezrich retranscrit très bien les événements. Je pense que son contact avec Thad Roberts a pu lui permettre une vision globale des choses et j’ai trouvé que son écriture était agréable à lire, légère. Les chapitres sont courts et facilitent aussi la lecture.

En Bref :Sex on the moon n’a pas été une lecture transcendante mais m’a tout de même intéressée. J’ai apprécié la fin du roman qui n’était pas gâché par un résumé un peu trop révélateur et j’ai trouvé intéressant de tenter de comprendre les motivations d’un vol de grande envergure, surtout quand il a été commis par un grand rêveur.
3 / 5 3 / 5

J’ai fait cette lecture en commun avec trois autres blogueuses : Le coin d’Audrey, Le monde de Sapotille, La biblio de Gaby.

©Chronique écrite par , le 11-07-2014

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Audrey Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Audrey

Je t'avoue que dès le début le résumé ne me tentait pas, ta chronique n'a donc pas trop arrangé mon opinion :p Mais ça peut plaire à des personnes qui aiment ce thème ! ^^