Chronique
Subtil Changement, Tome 2 : Hamlet au Paradis
 Roman  Policier   Science-Fiction   Adultes 
Londres. 1949.
Viola Lark a coupé les ponts avec sa noble famille pour faire carrière dans le théâtre. Quand on lui propose de jouer le rôle-titre dans un Hamlet modernisé où les genres ont été chamboulés, elle n'hésite pas une seconde. Mais l'euphorie est de courte durée, car une des actrices de la troupe vient de mourir dans l'explosion de sa maison de banlieue.
Chargé de l'affaire, l'inspecteur Carmichael de Scotland Yard découvre vite que cette explosion n'est pas due à une des nombreuses bombes défectueuses du Blitz. Dans le même temps, Viola va cruellement s'apercevoir qu'elle ne peut échapper ni à la politique ni à sa famille dans une Angleterre qui embrasse la botte allemande et rampe lentement vers un fascisme de plus en plus assumé.
, 01-10-2015 352 pages / 21.5 €

//Attention cette chronique peut contenir des spoilers du tome 1//

L’inspecteur Carmichael revient dans ce second volume de la trilogie du Subtil Changement de Jo Walton. On replonge dans cette uchronie dans laquelle le Royaume-Uni a choisi de signer un accord de paix avec l’Allemagne, laissant le reste de l’Europe dans les mains d’Hitler. Depuis, les Anglais voient leur pays sombrer dangereusement vers le totalitarisme.
Dans ce contexte, Anthony Carmichael se voit charger d’une enquête sur un probable acte terroriste impliquant une actrice de théâtre : Lauria Gilmore.
Dans le même temps, on découvre Viola Lark qui vient de décrocher le rôle d’Hamlet au féminin. Une adaptation novatrice dans laquelle la jeune femme rêvait de jouer. Fille d’une famille de la haute société, Viola a renié les siens pour vivre de sa passion. Mais surtout, elle nous apprend dès les premières lignes, qu’elle a commis un acte irréparable…

D’un côté, on a donc l’enquête policière et de l’autre, une histoire de vie et ses multiples révélations. Vous vous doutez bien que les deux récits se croisent comme pour le premier tome. Cependant, on perd l’ambiance de huis clôt si propre au Cercle de Farthing. Dans Hamlet au Paradis, Jo Walton nous fait visiter le Londres des années 40 à travers ses personnages. Cet aspect du roman est très plaisant et apporte un réel intérêt supplémentaire à l’histoire.

Car l’intrigue n’est pas toujours des plus rythmées, pour ne pas dire qu’elle est parfois lente. L’auteur nous laisse prendre nos marques, mais j’aurai voulu plus de suspens à défaut de courses poursuites. On comprend en effet très vite les rouages de l’histoire ou presque, Jo Walton réserve quelques surprises de taille.

Concernant les personnages, on apprend un peu plus à connaître Carmichael, notamment sur sa vie avec son compagnon. Homosexuel, le jeune enquêteur redoute les discriminations de plus en plus nombreuses ainsi que les conséquences possibles sur son emploi à Scotland Yard. S’il gagne en complexité ; il reste aussi très extérieur, comme un pilier central qui tient l’histoire, mais ne retient pas toujours l’attention. Cependant, l’ampleur qu’il prend à la fin de ce volume laisse supposer de gros changements pour la suite.
Viola Lark, quant à elle, est une jeune femme à laquelle on s’attache facilement. Ayant pris le risque d’être reniée par sa famille pour faire ce qu’elle aime, Viola est une grande passionnée. Elle a d’ailleurs tendance à vivre les choses avec passion et une forme de candeur presque touchante teintée de fausse naïveté. Je dis « fausse », car la jeune femme est intelligente et tente de faire les meilleurs choix malgré sa position pas toujours très facile.

Jo Walton a finalement plutôt bien réussi à me mener au cœur de son récit et, même si l’intrigue est parfois un peu simple, on ne peut que s’émerveiller du travail de contextualisation. Via son contexte, elle nous montre habilement qu’un rien peut changer une destinée, mais aussi un monde entier. Le tout fait écho à nos sociétés actuelles et est porté par une plume efficace.

En Bref :Hamlet est un bon second tome dans lequel l’inspecteur Carmichael gagne en complexité et devient plus intéressant.
L’enquête est agréable à suivre, même si elle est simple à démêler, et garde une certaine continuité avec le premier volet. En définitive, cette lecture m’a bien plu et je réitérerai l’expérience avec le tome 3 dès sa sortie.
4 / 5 4 / 5
©Chronique écrite par , le 05-04-2016

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
SaefielZina Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Zina

J’avais beaucoup aimé le 1er tome, celui-ci est dans ma PAL mais je n’ai pas encore eu le temps de le lire.