Chronique
The Effigies, Tome 1 : Les flammes du destin
 Roman  Fantasy   Adolescents 
Quel est le plus dangereux : le feu qui couve en elle ou les souvenirs qui menacent de s'emparer de son esprit ?
" Je m'appelle Maia Finley, j'ai seize ans et je suis la nouvelle Effigie. " Depuis quelques jours, Maia se répète ces mots en boucle, sans oser les prononcer à voix haute. Car à la minute où le monde l'apprendra, sa vie basculera. Elle deviendra une véritable célébrité, ses fans boiront la moindre de ses paroles... et son espérance de vie chutera drastiquement.

C'est que les Effigies, ces jeunes femmes dotées chacune d'un pouvoir unique lié aux quatre éléments, ne sont pas là par hasard : elles doivent protéger l'humanité des spectres – des créatures de cauchemar – mélange de chair pourrissante et de ténèbres, qui la terrorisent depuis maintenant près d'une centaine d'années. À la mort de chaque Effigie, ses capacités, ainsi que la somme de ses souvenirs, se transmettent à son héritière choisie au hasard quelque part sur la planète.

Alors, quand Manhattan subit une attaque sans précédent, Maia n'a d'autre choix que de descendre dans l'arène. Elle qui idolâtre les Effigies, comme autrefois sa sœur jumelle morte dans un incendie, va cependant tomber de haut : les trois jeunes filles ne veulent plus entendre parler les unes des autres. Pourtant le danger se rapproche, car un homme énigmatique, Saul, semble capable à la surprise générale de contrôler les spectres. Maia se retrouve aspirée dans une spirale infernale, au moment même où le feu qui couve en elle menace de la consumer tout entière !
, 06-04-2017 445 pages / 15 €

Maia est la nouvelle Effigie du feu. C’est un fait, le destin l’a choisie après la mort de Natalia, l’ancienne et adulée Effigie. Ironie du sort, la jeune fille est une fan invétérée de ces héroïnes qui luttent contre les Spectres, des créatures effrayantes qui dévorent les humains. Les grandes villes sont toutefois protégées contre eux, mais certains bugs étranges font tomber les boucliers en panne.
Poussées par La Secte, l’organisation mondiale qui les dirige, les Effigies vont devoir se réunir pour la première fois afin de sauver l’humanité. Mais Maia est-elle prête à se battre contre les Spectres et à devenir ce qu’on attend d’elle ?

The Effigies nous offre donc un univers alternatif au nôtre ou des monstres mangeurs d’hommes prolifèrent dans la nature. Quatre jeunes femmes y maîtrisent les éléments : terre, eau, feu et air. Leurs pouvoirs leur permettent de protéger la population des attaques de Spectres. Mais les Effigies sont aussi des personnages médiatiques dont les moindres faits et gestes sont passés aux cribles et commentés par les communautés de fans qui les entourent.
Maia est l’une de ces groupies à l’affût de la plus petite information sur Belle Rousseau, l’Effigie de l’eau. Sa transformation la panique, elle ne se sent pas à la hauteur de celle qui l’a précédé et n’est pas certaine de pouvoir faire face. D’autant plus qu’elle ne sait pas comment le dire à son oncle alors qu’ils sont désormais les seuls survivants de la famille suite à un terrible incendie.

Maia est une jeune fille lucide quant à ses capacités et on ne peut que l’apprécier pour son courage face aux évènements. Pourtant, elle n’a pas été mon personnage favori. J’ai eu ma préférence pour Lake, l’Effigie de l’air, qui a peur et souhaite éviter les affrontements. Je l’ai trouvée touchante et très humaine dans son évolution progressive.
S’ajoutent au groupe la glaciale et hautaine Belle et l’impulsive Chae Rin qui méritent encore un peu de développement pour qu’on les apprécie vraiment.

Sarah Raughley construit autour de ses personnages un univers convaincant et efficace. On plonge tout de suite dans le roman grâce à un rythme enlevé ponctué par des instants de calmes utiles à l’intrigue. Chaque paragraphe fait avancer les choses et c’est très plaisant.
Le récit s’avère plus complexe que ce qu’on aurait pu imaginer au début, moins manichéenne, et l’auteur nous pose ici les bases d’une intrigue qui est loin d’être résolue. J’ai deviné en avance un élément de l’histoire mais globalement, les fils narratifs sont habilement emmêlés et on ne voit pas les choses venir.

Autant dire qu’on ne peut qu’espérer une sortie rapide du tome 2 pour résoudre un certain nombre de mystères et retrouver les Effigies dans la suite de leurs aventures contre les Spectres et bien plus encore…

En Bref :The Effigies est un roman efficace et agréable à lire qui fait passer un bon moment. Le rythme est élevé provoquant une certaine addiction et l’intrigue nous tient en haleine jusqu’au bout.
4 / 5 4 / 5
©Chronique écrite par , le 29-05-2017

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "The Effigies, Tome 1 : Les flammes du destin"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
wpDiscuz