Chronique
The Scorpion Rules, Tome 1
 Roman  Dystopie   Adolescents 
La première règle, pour éviter la guerre ? En faire une affaire personnelle… Très personnelle.

Duchesse de Halifax, princesse de la Confédération panpolaire, mais surtout… otage. Je m’appelle Greta Stuart, et ma vie ne tient qu’à un fil. Il y a quatre cents ans, une série de terribles conflits liés au changement climatique a ravagé la planète : guerres, famines, inondations, exodes… Débordées, les autorités ont fait appel à une intelligence artificielle omnisciente pour tenter de mettre un terme au massacre. Mais Talis – c’est son nom – a vite pris son indépendance et le contrôle du monde. Désormais, il garde en otages les fils et filles des grands dirigeants de la planète. À la première déclaration de guerre, les héritiers des deux camps concernés sont froidement exécutés.

Il me reste seize mois à tenir, seize mois avant d’avoir dix-huit ans et de pouvoir quitter le Préceptorat où je suis prisonnière depuis l’âge de cinq ans. Mais l’arrivée d’un nouveau pensionnaire, venu du pays voisin du mien, va tout changer. Elián, qui ne cesse de défier Talis, de mépriser les règles qui régissent notre existence, met nos vies à tous en danger. Malgré tout, son esprit de révolte est contagieux. La résistance serait-elle possible ? Car nous le savons tous : le pays natal d’Elián va forcément finir par déclarer la guerre au mien…
, 07-04-2016 408 pages / 15 €

Talis est une intelligence artificielle qui tente de maintenir la paix sur Terre. Pour se faire, elle a mis en place un système selon lequel tous les enfants de dirigeants sont pris en otages. Si les pays se déclarent la guerre, leur progéniture sera froidement assassinée.
Greta fait partie de ces enfants et vit au Préceptorat avec d’autres « Enfants de la Paix ». Lorsqu’elle aura 18 ans, la jeune fille pourra enfin se libérer de ses chaînes et rentrer chez elle. Mais quand Elian arrive, sans aucune intention de respecter les règles, l’existence tranquille de Greta et ses amis bascule.

Ma lecture de The Scorpion Rules a été particulière. Je l’ai commencé dès sa réception, mais j’ai dû le mettre en pause pour une deadline sur un projet. Lorsque je l’ai repris, j’avais toujours en tête ce que j’avais lu, mais j’ai subi une forme de détachement inexplicable.

Il faut dire que le roman est particulier en son genre. Loin des dystopies habituelles, Erin Bow nous présente un monde futuriste dirigé par un IA sans pitié. Les Enfants de la Paix, soit les enfants de dirigeants, sont pris en otages et vivent dans différents endroits de la planètes. Ces derniers sont réprimés dès qu’ils ne respectent pas les règles et sont donc incroyablement obéissants.

Greta, l’héroïne principale, ne s’oppose jamais à rien et peut sembler fade au premier abord. Pourtant, on comprend rapidement qu’elle a une personnalité plus profonde et complexe qu’il n’y paraît. Si Greta a l’air ennuyeuse, c’est parce qu’elle tente avant tout de ne pas avoir de problèmes pour passer ces quelques années dans une apparente tranquillité.
C’est donc Elian qui sera le porteur de la rébellion. Le jeune homme ne se soumet jamais aux ordres et subit les pires tortures pour défendre ses convictions.
Le duo de choc qu’a créé l’auteur est dissonant, mais captivant. L’un et l’autre sauront s’apporter le nécessaire pour avancer. En revanche, les autres Enfants de la Paix auraient pu avoir un plus grand rôle et m’ont parus très en arrière-plan, peut-être trop.

Le récit se déroule donc au Préceptorat, dans un huis clôt presque étouffant. C’est original pour un roman qui a pour but de faire réfléchir sur le monde, mais ça amène une certaine lenteur dans l’histoire. En effet, il ne se passe pas grand-chose et ça évolue réellement une fois les deux premiers tiers du roman passés.
Toutefois, je ne me suis pas totalement ennuyée, mon intérêt s’est juste débloqué en atteignant les derniers chapitres. Grâce à une fin imprévisible et surprenante, l’auteur a réussit à me donner envie de connaître la suite de son histoire.
L’écriture d’Erin Bow est en plus très agréable et malgré les lenteurs, j’ai aimé découvrir ce texte qui sort des sentiers battus.

En Bref :The Scorpion Rules est un roman original qui renouvelle la dystopie Young Adult mais souffre d’une certaine inégalité dans le rythme du récit. La seconde partie est toutefois très intéressante et les évènements amènent à découvrir la suite.
3 / 5 3 / 5
©Chronique écrite par , le 12-11-2016

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Cranberrieslheuredelire Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
lheuredelire

J’aimerais bien le découvrir, j’espère que j’aimerais ma lecture !

Cranberries

Je te rejoins un peu dans ton avis, j’ai été assez sceptique aussi lors de ma lecture, et c’est la fin qui m’a fait dire que j’allais lire le tome 2 pour avoir un avis “plus complet”.
Greta m’a parue fade, mais j’ai par contre bien apprécié Da Xia. Et Elian m’a paru plutôt intéressant.
Je pense lire le second tome assez rapidement 😉

lheuredelire

J’hésite à le lire depuis un moment, bientôt peut-être !