Chronique
The Vincent Boys, Tome 1 : Un garçon de trop
 Roman  Romance   Adolescents 
Entre le garçon idéal et le très séduisant bad boy, le coeur d’Ashton balance.
Quand ils étaient enfants, Beau, son cousin Sawyer et Ashton formaient un trio inséparable. Mais les choses ont changé. Sawyer est devenu un garçon parfait et Beau un bad boy peu fréquentable. Ashton s’est mise à sortir avec Sawyer et a alors perdu de vue Beau.
Pourtant, au cours d’un été, alors que Sawyer est en vacances avec ses parents, Ashton et Beau se retrouvent, se redécouvrent et leurs certitudes vacillent. Ashton a-t-elle pris la bonne décision en choisissant celui qui fait l’admiration de tous ? Est-elle vraiment heureuse à ses côtés ? Beau, lui, ne veut surtout pas trahir son cousin qu’il admire.
Le retour de Sawyer les ramènera un temps sur le droit chemin... Mais combien de temps l’illusion durera-t-elle ?
, 03-04-2014 288 pages / 13.9 €

Ashton est une jeune fille bien sous tout rapports, fille de pasteur et en couple avec le sage Sawyer. Mais un été, alors que Sawyer est en camping en famille, elle retrouve son ami d’enfance : Beau avec qui elle a fait les quatre cents coups en étant plus jeune et qui est aussi le cousin de Sawyer. La passion va l’emporter sur la raison. Ashton, attirée par Beau, va vivre un été de toutes les tentations quitte à oublier sa relation avec Sawyer. Mais ce dernier ne va pas tarder à rentrer, qui Ashton choisira-t-elle de garder dans sa vie alors que ça pourrait ruiner les relations entre les deux cousins ?

« Hormones et culottes en folie » aurait pu être le sous titre de ce roman que j’ai trouvé sincèrement mauvais. Je pense que je n’étais peut-être pas d’humeur pour lire ce livre… Je n’ai pas réussi à me mettre dedans, ni même lui trouver le moindre point positif pour rattraper ma lecture.

Ashton est un personnage que j’ai trouvé détestable. Elle ne fait que s’embourber constamment dans son indécision et ses mensonges et c’est quelque chose que je n’aime pas. Ashton ne fait que ça : mentir, aux autres mais aussi à elle même, j’avais envie de lui coller des gifles.

Beau est une caricature du bad boy gentil et Sawyer du gentil bien sous tous rapports. Je n’ai donc pas pu m’attacher à ces personnages qui ne sont que de purs stéréotypes sans profondeur.

La relation entre Beau, Ashton et Sawyer m’a parue inutilement compliquée. Si Ashton arrêtait de se mentir à elle même l’histoire ne durerait que 15 pages. Son comportement hypocrite et égocentrique est aussi un point très négatif. Elle ne pense qu’à elle sans imaginer qu’elle fait aussi du mal à ceux qui l’entourent.

Question histoire, je n’ai trouvé aucune originalité, on reste dans le stéréotype pur de la jeune fille qui redécouvre son ami d’enfance sous un autre regard. J’ai eu l’impression de regarder une mauvaise série TV pour adolescents en rut… En plus de tourner en rond avec les indécisions d’Ashton, on finit par sincèrement s’ennuyer. Je n’avais qu’une hâte, c’était d’en finir avec cette niaiserie sans intérêt. L’aspect religieux est aussi très présent, surtout pour donner une définition très manichéenne du bien et du mal, chose qui ne me plaît pas du tout. Heureusement, Abbi Glines réussit à dépasser cet aspect presque culturel du fin fond des Etats Unis pour montrer que chacun peut posséder du bon et du mauvais en soit.

Malgré une seconde partie qui tente de renouer avec l’intérêt du lecteur en mettant en scène des évènements pseudo surprenants, je n’ai pas réussi à m’immerger dans cette histoire. Si on enlève le côté facile à lire, rien ne ressort de ce livre en dehors de son extrême nullité et de son côté trop prévisible.

En Bref :Une romance un peu trop adolescente pour moi avec un personnage principal très énervant qui n’arrive pas à prendre de décisions. L’histoire est très simple, pleine de stéréotypes et au final aucune originalité ne ressort de ce roman.
Et c’est la chose que j’aurai voulu pour vraiment m’intéresser à cette histoire. Les scènes pseudos érotiques m’ont parues d’ailleurs un peu trop présentes comme si le sexe déterminait le monde des adolescents.
Bon d’accord c’est peut être un peu le cas, mais la romance aurait aussi pu avancer sans ça. Même si j’admet qu’il se lit très bien grâce à la plume légère d’Abbi Glines, je reste très sceptique face à ce livre et ne lirait sûrement pas la suite. 
1 / 5 1 / 5
©Chronique écrite par , le 18-06-2014

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Pim HazAnne-CtopobibliotecaSlythles-chroniques-de-Johanne Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Pim Haz

haha merci pour ta chronique ^^

Anne-C

Mouai bon je passe mon tour, laisse tomber la neige c'est pas pour moi !

topobiblioteca

Whoua, bon c'est vraiment dommage que rien ne rattrape l'intrigue, l'histoire aurait pu être mignonne, mais bon en ayant une petite morale sur le fait d'être sincère, juste, mais bon si il n'y a rien…

Slyth

Ce roman contient TOUT ce que je n'aime pas.
Déjà un triangle amoureux, je déteste. Mais avec une héroïne instable, c'est non merci. Et des stéréotypes, encore plus non merci. Wouuuh !

les-chroniques-de-Johanne

J'ai bien aimé ce roman lol